Lyon : le périphérique nord se prépare à 28 mois de travaux !

Lyon : le périphérique nord se prépare à 28 mois de travaux !
Photo d'illustration - LyonMag

Les automobilistes de l'agglomération ne sont décidément pas gâtés.

Alors que le tunnel sous Fourvière est en travaux pendant un an avec des fermetures nocturnes ponctuelles, le Grand Lyon vient d'annoncer que le périphérique nord allait également entamer une importante mutation.
28 mois de travaux seront nécessaires à partir de janvier 2016 et jusqu'à avril 2018. Le but est de se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation en matière de sécurité, c'est la conséquence de la jurisprudence Mont Blanc sur les tunnels routiers.

Le Grand Lyon fera appel au privé puisque la société Leonord sera chargée durant 20 ans des travaux de mise en sécurité puis de la gestion du Boulevard périphérique nord de Lyon (BPNL) et ses quatre tunnels (Duchère, Rochecardon, Caluire et quai Bellevue) dans lesquels des dizaines de milliers de véhicules s'engouffrent. Trois pannes et un accident quotidiens sont constatés par le Grand Lyon qui prévient d'ores et déjà les automobilistes de plusieurs coupes à la circulation.
Douze week-ends par an, une fois par an de mi-juillet à mi-août et ponctuellement la nuit (180 nuits), l'axe sera inaccessible.

Coût du projet : 131,8 millions d'euros, financé à hauteur de 70 millions par la future Métropole. Selon les élus, le contribuable ne versera pas un centime. Façon de parler puisque ce sont les recettes des péages qui financeront l'opération.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Trollement Votre le 15/11/2014 à 22:15

Le truc de bien quand les travaux seront terminé c'est qu'il faudra recommencer à 0.
Bah oui un autre accident grave mettra surement en défaut les "nouvelles" installations de sécurités.
Ou alors elle seront devenues obsolète depuis le temps.
Et le mieux dans toute l'histoire c'est que l'on vas encore payer de notre poche.

Signaler Répondre

avatar
Clochard le 07/11/2014 à 03:20

Vous ne comprenez rien ils ont besoin de projet inutile pour pouvoir détourner des font ,travaux à hauteur de 131,8 millions sa veut dire 70 millions et reste dans la poche

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 04/11/2014 à 09:26

Encore un journaleux qui n'a aucune connaissance de la compta publique.

Comme le dit Franjo, si la Métropole finance 70 M€, ce seront les contribuables qui paieront d'une manière ou d'une autre:
- soit par une dotation d'Etat (TVA, IRPP, BC et BNC),
- soit par les revenus des taxes locales (TH, TFB, TFNB, TP)
- soit par une augmentation du péage (2,10 EUR aujourd'hui)

Et connaissant les socialistes, il y a de fortes chances pour que les Lyonnais aient la double peine: l'augmentation de leurs taxes locales et du péage dudit Tunnel.

Vive la socialie, vive la crise et vive la chienlit!

Signaler Répondre

avatar
Franjo le 04/11/2014 à 07:46

si la future métropole finance ces travaux à hauteur de 70 M€, pourquoi dire que les contribuables ne verseront pas un centime ? C'est une entreprise privée, la métropole ?
Par ailleurs, je suis surpris : l'accident du tunnel du Mont Blanc remonte quand même à 1999 (il y a 15 ans), et Vinci ne met ses tunnels en conformité que maintenant ? Quelle réactivité ! Et en quoi consistent réellement ces travaux de "mise en conformité" d'ouvrages quand même très récents (1997), pour durer aussi longtemps ? Si la sécurité des usagers est réellement en cause, pourquoi ne pas fermer carrément ces tunnels, faire les travaux et les ré-ouvrir une fois le nécessaire effectué ? En fait, comme sur les autoroutes, jamais la perception de péages ne doit s'arrêter, et les utilisateurs (également contribuables) continuent de payer au prix fort l'usage d'une infrastructures en travaux !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.