Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Romain Blachier - DR

Pour un aéroport de Saint-Exupéry tourné vers l’intérêt de notre territoire

Romain Blachier - DR

L'Etat va revendre ses parts de l'aéroport de Lyon.

Après Toulouse qui a vu la participation publique nationale passer aux mains d'un fond spéculatif sino-canadien. Et d’autres devraient suivre. Sauf les aéroports de Paris. Il parait que les Parisiens sont stratégiques en France, contrairement aux autres. On ne nous appelle pas, avec un involontaire dédain, provinciaux pour rien dans ce pays à deux vitesses.

L'investissement sino-canadien à Toulouse a un mérite : démontrer encore une fois que notre pays qui a une si forte tendance à s'auto-dénigrer, reste l'un des plus attractifs au monde. Une attractivité en hausse d'ailleurs si on en croit les chiffes comme le montre l’Agence française pour les investissements internationaux (AFII) . Mais quelle garantie de pérennité et de solidité de l'engagement des investisseurs avons-nous ? Qu'est-ce qui garantit un intérêt sur la durée pour l'aéroport du fonds qui s'est engagé ? Et la logique des investisseurs sera-t-elle dans le sens des intérêts du territoire ou du seul rendement financier ?


Un aéroport c'est en tout cas un atout majeur pour une ville : plus de possibilités de faire venir de la culture, des investissements, des événements.


Et pour faire vivre cet aéroport, avec l'arrêt de la participation de l'Etat, il faudra en tous cas des investisseurs, en ces temps où l'argent, à part chez les banquiers, est plutôt rare.
Pour ce qui concerne la vente des parts de l'aéroport de Lyon, j'ai été assez surpris l'autre jour de la réponse du Premier Ministre pendant son intervention sur TF1 demandant aux collectivités locales de racheter les parts vendues par l'Etat. S'il est peut-être possible pour les villes, métropoles et département de monter un peu au capital, leur absence de moyens criante, due en partie à la baisse des subventions de l'Etat décidées par le même Manuel Valls rend la chose peut crédible.
D'autres, comme Guy Mathiolon dans Acteurs de l'Economie, prônent une gestion par des entreprises sous le contrôle des collectivités publiques. Idée intéressante.


Ce qui est sûr, c'est qu'il est impératif qu'une instance commune des collectivités locales s'impose pour réfléchir à l'avenir de Saint-Exupéry. L'occasion de rassembler les différents acteurs publics : la Métropole, le Conseil Général , la Région. Mais aussi la communauté de communes de l'Est lyonnais, où est situé Saint-Exupéry. Un groupement pas toujours des plus coopératifs.

Et puis il faudra des investisseurs travaillant en lien et sous le contrôle de ces autorités. Des investisseurs venus du financement participatif, pourquoi pas, mais il nous faudra aussi des entreprises du territoire, celles-ci étant au premier chef intéressées au développement de notre aéroport. Ne plus être sous tutelle de l'Etat pourquoi pas, s'il y a une possibilité plus grande d'y servir, avec le bon encadrement, l’intérêt général.

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son site

Romain Blachier



Tags : blachier | aeroport saint exupery |

Commentaires 15

Déposé le 15/01/2015 à 19h05  
Par mélo Citer

Et quand l'état aura tout vendu, que se passera-t-il ?
Imaginez votre famille vivant au-dessus de ses moyens, vendant les éventuels biens qu'elle possède, après on fait quoi ?

Déposé le 02/01/2015 à 18h18  
Par Pöubelles Citer

Poubelle a écrit le 02/01/2015 à 16h12

Pas convaincant vos arguments. Les schémas "directeur d'urbanisme" sont spécifiques à chaque ville, Lyon est un cas particulier du au relief plus vallonné de l'Ouest. Les industries s'y sont établies, d'ailleurs les ZI sont parmi les premières de France et contribuent à faire ..."rayonner" Lyon. Par contre le propagande lyonnaise insiste pour dire que l'Est lyonnais est sous-développé afin de nous fourguer toutes les nuisances possibles comme le fameux stade des lumignons. L'incohérence tue, sauf les politiques qui manient remarquablement bien les sophismes, cette race n'est pas près de s'éteindre ( Les socs en ont quand même reçu, mais ils se reconvertiront à droite avec Collomb)

Lire "les industries se sont établies à l'Est"

Déposé le 02/01/2015 à 16h12  
Par Poubelle Citer

vraiment nawak a écrit le 02/01/2015 à 15h49

Ce n'est pas un argument,mais un schéma directeur d'urbanisme valable dans toute l’Europe occidentale.Seul les villes côtières hors Ouest échappent a cette règle pour des raisons évidentes.Que les vents soufflent d'ailleurs sur telle ou telle autres ville n'y change rien.concernant Lyon spécifiquement,les relevés de l’aéroport saint ex montrent bien le peu d'incidence des vents de sud sur la ville (9.9% )
Vous avez le droit de vous en prendre a qui vous voulez,mais faites le sur des critères objectifs svp.
Je fini par une question:
Vous dites que les pauvres habitent l'est des villes.C'est vrai.
D’après vous pourquoi si ce n'est pas parce que les vents nous ont poussé a y construire les industrie?

Pas convaincant vos arguments. Les schémas "directeur d'urbanisme" sont spécifiques à chaque ville, Lyon est un cas particulier du au relief plus vallonné de l'Ouest. Les industries s'y sont établies, d'ailleurs les ZI sont parmi les premières de France et contribuent à faire ..."rayonner" Lyon. Par contre le propagande lyonnaise insiste pour dire que l'Est lyonnais est sous-développé afin de nous fourguer toutes les nuisances possibles comme le fameux stade des lumignons. L'incohérence tue, sauf les politiques qui manient remarquablement bien les sophismes, cette race n'est pas près de s'éteindre ( Les socs en ont quand même reçu, mais ils se reconvertiront à droite avec Collomb)

Déposé le 02/01/2015 à 15h49  
Par vraiment nawak Citer

Poubelle a écrit le 02/01/2015 à 11h18

Sauf que qu'à Lyon, les vents dominants suivent l'axe Nord Sud de la vallée du Rhône: la fameuse" bise" qui devient "mistral" dans la vallée du rhône, et le" vent du midi" .Ceci n'empêche pas que Lyon soit une ville très polluée, dès "qu'il fait beau" par absence de vent. La pollution s'étend jusqu'au confins des vallées alpines car votre vent d'est est bizarrement arrêté par les alpes! Votre argument ne tient pas. Pourquoi l'est, parce que habité par des populations en général plus pauvres, ces populations ont des difficultés à défendre leur environnement, à contrario des populations de l'Ouest, où vivent les possédants qui font en général parti de l'oligarchie ploutocratique locale, à l'ouest rien ne passe.
Autre raison, le relief qui permet plus facilement l'implantation de certaines activités comme les aéroports. Mais la raison principale reste sociologique, à l'Ouest rien de nouveau, tout se passe à l'Est, on ne peut rien contre le fric!

Ce n'est pas un argument,mais un schéma directeur d'urbanisme valable dans toute l’Europe occidentale.Seul les villes côtières hors Ouest échappent a cette règle pour des raisons évidentes.Que les vents soufflent d'ailleurs sur telle ou telle autres ville n'y change rien.concernant Lyon spécifiquement,les relevés de l’aéroport saint ex montrent bien le peu d'incidence des vents de sud sur la ville (9.9% )
Vous avez le droit de vous en prendre a qui vous voulez,mais faites le sur des critères objectifs svp.
Je fini par une question:
Vous dites que les pauvres habitent l'est des villes.C'est vrai.
D’après vous pourquoi si ce n'est pas parce que les vents nous ont poussé a y construire les industrie?

Déposé le 02/01/2015 à 11h18  
Par Poubelle Citer

Nawak com dab a écrit le 30/12/2014 à 18h29

Pour votre gouverne,en Europe occidentale les aéroports,les usines,les autoroutes et tout ce qui est polluant se trouve a l'Est des villes a cause du vent qui souffle d'Ouest en Est...
Sans quoi,se ne serait pas uniquement ces secteurs qui serait asphyxiés mais la totalité des agglomérations.

Sauf que qu'à Lyon, les vents dominants suivent l'axe Nord Sud de la vallée du Rhône: la fameuse" bise" qui devient "mistral" dans la vallée du rhône, et le" vent du midi" .Ceci n'empêche pas que Lyon soit une ville très polluée, dès "qu'il fait beau" par absence de vent. La pollution s'étend jusqu'au confins des vallées alpines car votre vent d'est est bizarrement arrêté par les alpes! Votre argument ne tient pas. Pourquoi l'est, parce que habité par des populations en général plus pauvres, ces populations ont des difficultés à défendre leur environnement, à contrario des populations de l'Ouest, où vivent les possédants qui font en général parti de l'oligarchie ploutocratique locale, à l'ouest rien ne passe.
Autre raison, le relief qui permet plus facilement l'implantation de certaines activités comme les aéroports. Mais la raison principale reste sociologique, à l'Ouest rien de nouveau, tout se passe à l'Est, on ne peut rien contre le fric!

Déposé le 30/12/2014 à 18h29  
Par Nawak com dab Citer

Poubelle a écrit le 17/12/2014 à 17h43

L'Est lyonnais pas très coopératif? Ne serait-ce pas le Grand Lyon qui n'est pas très coopératif, l'est lyonnais c'est la poubelle des lyonnais: aéroports (deux) autoroutes, rocades, BUE, prisons, et même un stade dit "des lumières" , Montesquieu doit se retourner dans sa tombe.Faites en sorte que les communes de l'Est lyonnais ne tombent pas sous la coupe à Collomb. Que le Dieu des socialistes( oxymore) nous protège! Romain avec!

Pour votre gouverne,en Europe occidentale les aéroports,les usines,les autoroutes et tout ce qui est polluant se trouve a l'Est des villes a cause du vent qui souffle d'Ouest en Est...
Sans quoi,se ne serait pas uniquement ces secteurs qui serait asphyxiés mais la totalité des agglomérations.

Déposé le 28/12/2014 à 12h54  
Par philenice Citer

Le trio DGAC/ A.F./ ADP n'a aucun intérêt à développer ST Exupéry.
Pour eux le TGV LYON Roissy est l'"INFRASTRUCTURE" qui permet aux Lyonnais de partir à l'étranger.

En 1988 AF a dépensé 40 millions de francs pour faire capoter la ligne Lyon /NY de American Airlines.

Déposé le 18/12/2014 à 11h15  
Par Poubelle Citer

herbaltablet a écrit le 18/12/2014 à 10h49

Mais l'auteur ne parlait pas de l'est lyonnais en général (dont la plupart des communes font partie du Grand Lyon et sont donc plutôt coopératives !), mais de la Communauté de communes de l'Est lyonnais (CCEL), soit les huit communes de Genas, Pusignan, Jons, Colombier-Saugnieu, Saint-Bonnet-de-Mure, Saint-Laurent-de-Mure, Saint-Pierre-de-Chandieu, Toussieu.

(Pour rappel, ni le stade, ni les prisons, ni le BUE ne se trouvent sur le territoire de la CCEL, mais bien sur celui du Grand Lyon, et la Rocade Est se trouve à la limite des deux intercommunalités.)

Et effectivement, la CCEL s'est montrée moins que coopérative par le passé (notamment sur la question des contributions au SYTRAL, avant qu'on arrête les frais en coupant les lignes de bus vers ces communes).

En gros, c'est une intercommunalité plutôt riche (grâce aux contributions économiques territoriales de l'aéroport et les magasins d'ameublement de la Nationale 6) dont les habitants profitent de tous les équipements et toutes les aménités du Grand Lyon (car, ne nous leurrons pas, la plupart des habitants de la CCEL vont sur le territoire du Grand Lyon pour le travail, la consommation, les loisirs...), tout en n'y contribuant rien financièrement.

À l'évidence, c'est une aberration que ces huit communes (tout comme d'autres, telles Brignais, Chaponost, Saint-Symphorien-d'Ozon, Miribel, Beynost et j'en passe) ne fassent pas partie du Grand Lyon alors qu'elles dépendent entièrement de l'agglomération lyonnaise économiquement et géographiquement.

C'est peut-être une aberration que ces communes ne fassent pas partie du GL, mais elles veulent encore conserver leur indépendance, ne veulent pas être sous l'autorité du petit caporal, elles ne veulent pas devenir des communes d'arrondissement.Il y a là un vrai pb de démocratie (Collomb prend des décisions dans des villes où il n'a jamais été élu...) D'ailleurs avec la métropole, les décisions s'éloignent de plus en plus des citoyens, ce qui est contraire à l'objectif recherché par G.Deferre. Les organisations sont faites par les élus, pour les élus, pour leur donner plus de pouvoir au détriment du citoyen, or la démocratie c'est le gouvernement du peuple, par et pour le peuple, on en est loin. On nous parle beaucoup de modernité, or ce que veulent les citoyens, c'est participer aux décisions, et non les subir, que les élus soient à notre service, non au leur. Cette aspiration des citoyens est ignorée, aussi bien par la droite que par la gauche ( ce qu'il en reste..) Exercer le pouvoir n'est pas facile, les citoyens ne sont pas faciles, mais la démocratie est ainsi faite, celui qui veut contourner ce fait devrait faire autre chose, et se frotter au privé, expérience indispensable avant de vouloir diriger ses concitoyens.

Déposé le 18/12/2014 à 10h49  
Par herbaltablet Citer

Poubelle a écrit le 17/12/2014 à 17h43

L'Est lyonnais pas très coopératif? Ne serait-ce pas le Grand Lyon qui n'est pas très coopératif, l'est lyonnais c'est la poubelle des lyonnais: aéroports (deux) autoroutes, rocades, BUE, prisons, et même un stade dit "des lumières" , Montesquieu doit se retourner dans sa tombe.Faites en sorte que les communes de l'Est lyonnais ne tombent pas sous la coupe à Collomb. Que le Dieu des socialistes( oxymore) nous protège! Romain avec!

Mais l'auteur ne parlait pas de l'est lyonnais en général (dont la plupart des communes font partie du Grand Lyon et sont donc plutôt coopératives !), mais de la Communauté de communes de l'Est lyonnais (CCEL), soit les huit communes de Genas, Pusignan, Jons, Colombier-Saugnieu, Saint-Bonnet-de-Mure, Saint-Laurent-de-Mure, Saint-Pierre-de-Chandieu, Toussieu.

(Pour rappel, ni le stade, ni les prisons, ni le BUE ne se trouvent sur le territoire de la CCEL, mais bien sur celui du Grand Lyon, et la Rocade Est se trouve à la limite des deux intercommunalités.)

Et effectivement, la CCEL s'est montrée moins que coopérative par le passé (notamment sur la question des contributions au SYTRAL, avant qu'on arrête les frais en coupant les lignes de bus vers ces communes).

En gros, c'est une intercommunalité plutôt riche (grâce aux contributions économiques territoriales de l'aéroport et les magasins d'ameublement de la Nationale 6) dont les habitants profitent de tous les équipements et toutes les aménités du Grand Lyon (car, ne nous leurrons pas, la plupart des habitants de la CCEL vont sur le territoire du Grand Lyon pour le travail, la consommation, les loisirs...), tout en n'y contribuant rien financièrement.

À l'évidence, c'est une aberration que ces huit communes (tout comme d'autres, telles Brignais, Chaponost, Saint-Symphorien-d'Ozon, Miribel, Beynost et j'en passe) ne fassent pas partie du Grand Lyon alors qu'elles dépendent entièrement de l'agglomération lyonnaise économiquement et géographiquement.

Déposé le 18/12/2014 à 09h43  
Par mic123 Citer

Je sais que les avions polluent, mais bon on ne peut faire marche arrière et revenir au temps des diligences, il y avait peut être moins de pollution mais les gens mouraient bien plus jeune alors.....

Déposé le 17/12/2014 à 18h29  
Par gillesb Citer

mic123 a écrit le 17/12/2014 à 10h35

Lyonnaise, j'aime ma ville, je trouve que Lyon rayonne pas mal.....Et je suis pour que Lyon reste attractive à l'international
,alors les "contestataires" soyez un peu positif.....je suis pour une extension de l'aéroport, et n'oublions pas que nous sommes dans la mondialisation alors il faut faire avec et si cela créé des emplois, arrêtons de "raler"....

l'énorme question c'est pas que le financement c'est aussi la pollution atmosphérique et sonore, lorsque les avions sont obligés d'attendre ils font des rotations au dessus de l'aéroport en pluuant de st bonnet de mure à villette d'anthon, ambérieu et la verpilllière, quand on va créer cette seconde piste des dizaines de milliers d'habitations qui étaient jusqu'alors tranquilles vont subir cette pollution.

Les avions ne sont pas encore pour l'instant à décollage vertical donc...

Pour le reste je suis ok , ça ne peut qu'aider notre économie, mais surtout ne bradons rien encore, de toute façon la quelconque vente ne se fera pas autrement je sens une méga grêve de tout le personnel de l'aéroport non?

Déposé le 17/12/2014 à 17h43  
Par Poubelle Citer

L'Est lyonnais pas très coopératif? Ne serait-ce pas le Grand Lyon qui n'est pas très coopératif, l'est lyonnais c'est la poubelle des lyonnais: aéroports (deux) autoroutes, rocades, BUE, prisons, et même un stade dit "des lumières" , Montesquieu doit se retourner dans sa tombe.Faites en sorte que les communes de l'Est lyonnais ne tombent pas sous la coupe à Collomb. Que le Dieu des socialistes( oxymore) nous protège! Romain avec!

Déposé le 17/12/2014 à 10h35  
Par mic123 Citer

Lyonnaise, j'aime ma ville, je trouve que Lyon rayonne pas mal.....Et je suis pour que Lyon reste attractive à l'international
,alors les "contestataires" soyez un peu positif.....je suis pour une extension de l'aéroport, et n'oublions pas que nous sommes dans la mondialisation alors il faut faire avec et si cela créé des emplois, arrêtons de "raler"....

Déposé le 16/12/2014 à 10h15  
Par PAIGAUX Citer

Cher Romain,

Mais tous cela c'est sans compter sur le jacobinisme et le Parisianisme qui aime concentrer toutes les activités économiques, culturelles et politiques dans son giron et les aéroports ne font pas exceptions a la règle.

Le rapport entre les aéroports Parisiens et l’aéroport de Lyon est de 1 à 10.

Encore une belle exception Française.

Alors oui a un développement des plateformes régionales par l’ouverture de nouvelles lignes, mais je pense qu' aereoport de Paris et Air France ferons tout pour freiner le développement en Région. A eux seul ils représentent un lobby très puissant très proches des politiques et autres décideurs Parisien.

Je crois que tant que l'on aura pas lutter contre la pensée jacobine en France, nos régions seront toujours sous développés en matière d’équipements aéroportuaires.

Et pour finir, transférer une grande chaîne nationale en province ferait du bien a la France.

Quant je regarde les journaux télévisés Français, j'ai l'impression de regarder les informations régionales d’île de France. On se pavane devant la fondation Vuitton depuis des semaines et même pas 30 secondes pour le musée des confluences, pour ne citer qu'un exemple.

Déposé le 15/12/2014 à 19h04  
Par gillesb Citer

Hahahhaaha Romain blachier, je viens de lire sur l'autre lien :
"Les Lyonnais ? Ah c'est moins défini mais ils sont froids et ils mangent des quenelles..."

Excellent ... et terriblement cruel pour nous, en plus on les aime à un tel point qu'on les mange en brochet, nature à la tomate et lorsque l'on est ailleurs on ne peut s'empêcher d'y faire gouter nos amis :=)

Bien vu.

Par rapport à St Ex je suis persuadé que de privatiser n'est pas du tout la solution (voir le désastre que l'on a fait avec nos autoroutes bradées au fond de pension de retraités aussies et d'actionnaires français, que l'on veut désormais racheter au prix hyper fort en 2015).

Par contre on a absolument besoins économiquement d'étendre notre aura via cet aéroport, mais les moyens financiers régionaux et des collectivités locales n'existant plus comment pourrait-on faire?

Sachant que les sociétés régionales sont de plus en plus à l'agonie et ont un besoin vital de ce souffle nouveau ...

Et quid de la pollution sonore qui va s'étendre encore plus alors que pour l'instant elle reste assez canalisée?

Je pense qu'il faut au contraire de ne pas se précipiter et vendre comme à Toulouse. Enfin c'est ce que j'en dis, mais par effet domino St Ex concerne toute notre grande région, des emplois et ses habitants.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.