Soupe offerte aux SDF français de souche : décision de justice en mars

Soupe offerte aux SDF français de souche : décision de justice en mars
Les identitaires lyonnais - LyonMag

Mardi, Damien Rieu, ex-porte-parole de Génération Identitaire, comparaissait devant le tribunal de grande instance de Lyon.

Il était poursuivi par les associations SOS Racisme et la Ligue des Droits de l'Homme pour avoir initié, en janvier 2013, des maraudes dans les rues de Lyon. Avec d'autres identitaires, il avait distribué de la soupe et des couvertures aux SDF, à condition qu'ils soient Français de souche.

La chaîne de télévision locale TLM était aussi sur le banc des prévenus. Il était reproché à sa rédaction d'avoir été la première à faire un reportage sur ces distributions controversées de nourriture. Une situation ahurissante que n'a pas manqué de dénoncer l'avocat de TLM, Me Alain Jakubowicz.

Six mois de prison avec sursis ont été requis contre Damien Rieu. Le jugement est attendu pour le 17 mars.

Tags :

identitaires

50-100 sur 59 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
clochette le 21/01/2015 à 10:14
Euh ? a écrit le 21/01/2015 à 09h57

Soyez gentille, allez nourrir les SDF à votre tour.
Merci de nous donne l'exemple...

Ce n'est pas une réponse.
Je ne prétends pas nourrir les SDF.
Mais si je le faisais, ce ne serait sûrement pas à la manière de la racailleidentitaire qui clairement affiche le message.
Nourrir UNIQUEMENT les SDF dits " de souche ".
Les autres ? Et bien ils peuvent crever.

Signaler Répondre

avatar
Euh ? le 21/01/2015 à 09:57
clochette a écrit le 21/01/2015 à 09h34

Soyez précis.
6 mois de prison avec sursis pour avoir distribué de la soupe aux " SDF français de souche uniquement ".
Ce qui est non seulement de la discrimination, mais aussi de l’instrumentalisation.
Quand on sait de qui ça vient, on n'est guère étonné.

Soyez gentille, allez nourrir les SDF à votre tour.
Merci de nous donne l'exemple...

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 21/01/2015 à 09:47

Notre justice est vraiment malade !!!

Pauvre France !

Signaler Répondre

avatar
clochette le 21/01/2015 à 09:34
Euh ? a écrit le 21/01/2015 à 08h53

6 mois de prison pour avoir distribué de la soupe à des SDF, qd des racailles faisant l'apologie du terrorisme ou caillassant des policiers ne recevront pas la moindre peine...
Où va la Justice ???

Soyez précis.
6 mois de prison avec sursis pour avoir distribué de la soupe aux " SDF français de souche uniquement ".
Ce qui est non seulement de la discrimination, mais aussi de l’instrumentalisation.
Quand on sait de qui ça vient, on n'est guère étonné.

Signaler Répondre

avatar
vanessbrouile le 21/01/2015 à 09:03

Tous ces pauvres SDF qui ont travaillé , paye leur impôts et se retrouve dans la rue ! Ils n'ont pas le courage d'aller au resto du cœur ou autre ! Biensur que ns devons les aider ces gens , les oublies de notre pays .....

Signaler Répondre

avatar
sousoupe le 21/01/2015 à 08:57
Euh ? a écrit le 21/01/2015 à 08h53

6 mois de prison pour avoir distribué de la soupe à des SDF, qd des racailles faisant l'apologie du terrorisme ou caillassant des policiers ne recevront pas la moindre peine...
Où va la Justice ???

en forme ce matin euh ? ne faites pas votre tete de lard, vous qui goutez la soupe identitaire vous pourrez amener quelques légumes au parloir

Signaler Répondre

avatar
Euh ? le 21/01/2015 à 08:53

6 mois de prison pour avoir distribué de la soupe à des SDF, qd des racailles faisant l'apologie du terrorisme ou caillassant des policiers ne recevront pas la moindre peine...
Où va la Justice ???

Signaler Répondre

avatar
Honnête le 21/01/2015 à 08:12

Malheureusement, en France, la liberté de penser ne se fait que dans un seul sens.....
Je n'ai jamais entendu parler d'un jugement pour français de souche qui serait aidé par ces assoc qui ne recherchent qu'à faire parler d'elles!
Y'en a marre!

Signaler Répondre

avatar
jyvepa 21 01 20114 le 21/01/2015 à 07:55

C'est aussi cela la liberté de penser, de dire, de publier, d'informer ..... en France!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.