Régionales 2015 : la candidature de Queyranne remise en question par Collomb ?

Régionales 2015 : la candidature de Queyranne remise en question par Collomb ?
Jean-Jack Queyranne - LyonMag

Alors que l'UMP doit prochainement mettre fin au suspense et à la guéguerre interne entre Laurent Wauquiez et Michel Barnier, le PS risque d'avoir aussi du boulot concernant les régionales 2015 de Rhône-Alpes-Auvergne.

Le Progrès nous apprend ce jeudi que Jean-Jack Queyranne, l'actuel président socialiste de Rhône-Alpes et candidat naturel à sa propre succession, était secrètement déprécié par Gérard Collomb. Le président de la Métropole de Lyon, qui a eu son lot de désaccords avec lui, notamment autour de la réforme territoriale, aurait entamé un travail de sape aux côtés d'André Vallini, l'Isérois secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale, pour écarter Queyranne de la course aux régionales.
Collomb et Vallini lui auraient même trouvé un remplaçant, plus jeune, mais moins connu à l'échelle régionale : Jean-François Debat, maire PS de Bourg-en-Bresse et vice-président à la Région chargé des Finances. Ce proche de Jean-Jack Queyranne s'est défendu de fomenter un complot contre son boss mais il n'écarte pas l'idée que la candidature socialiste devra être unanime.

Jean-Jack Queyranne, de son côté, multiplierait les rendez-vous avec Najat Vallaud-Belkacem. La ministre de l'Education a le mérite d'être jeune et populaire chez les militants socialistes. Mais surtout d'être au-delà du champ d'action de Gérard Collomb. Queyranne envisagerait depuis déjà plusieurs mois de proposer à NVB un ticket pour les élections de décembre, notamment pour que l'écart d'âge avec Laurent Wauquiez, s'il est choisi par l'UMP, soit moins flagrant.

Pour Jean-Jack Queyranne, la période est difficile. En froid avec ses vice-présidents écologistes, poussé dehors par Gérard Collomb, l'ancien secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer tente de se rapprocher de ses alliés fidèles. Toujours selon le quotidien local, il aurait quitté la section PS de Bron pour rejoindre celle de Vaulx-en-Velin, dont la maire est son ancienne suppléante parlementaire, Hélène Geoffroy.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le rhônalpin le 23/01/2015 à 20:39

Dans tous les cas de figure,la gauche est morte pour l'élection de la région RA. Un enterrement en grande pompe avec toutes les composantes de la gauche. Une chose est sûre,N VB ne va pas s'engager dans cette galère,pas folle la guêpe !!!!

Signaler Répondre

avatar
alors led lyonnais co et content le 22/01/2015 à 12:51

collomb encore et toujours! qui osera le mettre dehors et lui dis stop !

Signaler Répondre

avatar
Femme le 22/01/2015 à 11:02

Cela suffit, sa place doit être bonne pour vouloir renouveler encore son mandat! Trop distant aujourd'hui à vite oublie l'importance des contacts avec les citoyens

Signaler Répondre


avatar
Villeurbannais le 22/01/2015 à 10:20

Sans regrets.

Signaler Répondre

avatar
Pierre H le 22/01/2015 à 09:50

Si vous aimez payer des impôts, pas de doute, votez socialiste. Que ce soit à l'échelon régional ou national la gestion socialiste nous a montré ses capacités.

Signaler Répondre

avatar
Lolo le 22/01/2015 à 09:29

Gégé t es mon Amérique a moi . Rivalta président de région

Signaler Répondre

avatar
mohamed le 22/01/2015 à 09:04

pour ces personnes la sont aucun crédibles

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.