Livraisons nocturnes et silencieuses à Lyon : un premier bilan "très encourageant"

Livraisons nocturnes et silencieuses à Lyon : un premier bilan "très encourageant"
DR Emily Merick

Depuis 2013, le Grand Lyon, récemment devenu Métropole de Lyon, cherche à tout prix à réduire les gaz à effet de serre et la consommation d'énergie.

En ayant compris que les transports représentaient près de 30% du CO2 émis en ville et que le transport de marchandises représentait une part importante de ces émissions, la décision a été prise de tester des livraisons nocturnes et silencieuses en ville dès février 2014.

Plutôt que de bloquer la voie de droite et la circulation matinale dans le centre à partir de 7h30-8h, certaines enseignes ont joué le jeu et ont décalé leur façon de travailler avec les transporteurs. Ainsi, Carrefour, Casino, Mc Donald's et Picard ont pris l'habitude dans Lyon, Tassin et Villeurbanne d'expérimenter les livraisons entre 4h30 et 6h.

Selon la Métropole, les nocturnes affichent un premier bilan "très encourageant" et permettent notamment "un changement de format du véhicule" qui sont de plus grandes tailles, la massification fait diminuer l'impact environnemental. Le taux de ponctualité des livraisons s'est amélioré de 16%, la vitesse commerciale de 15%.
Aucune plainte de riverain n'a pas ailleurs été enregistrée. Et pour cause, les transporteurs ont investi dans du matériel silencieux comme des transpalettes ou des camions. Les livreurs sont formés et les rideaux de fer supprimés.

L'expérimentation, en collaboration avec le Club Déméter, va donc se poursuivre pour ces enseignes de l'agglomération qui se sont engagées à procéder à ces livraisons silencieuses et nocturnes au moins 8 semaines par an. Avant peut-être, une application plus généralisée et donc moins de galère et de stress le matin dans la circulation.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
hello kitty le 20/02/2015 à 11:41
Gone69007 a écrit le 19/02/2015 à 23h20

Ce sont aussi les livraisons des collectivités par Brake, Pomona et autres avec des camions réfrigérés démesurés et aux 3/4 vides : encombrement et obstruction des rues zu mépris de la circulation, pollution des réfrigérateurs, moteurs jamais arrêtés.

Si c'était le cas pourquoi acheter des camions aussi gros ? Vous délirez, vous avez vu un camion aux 3/4 vides en fin de tournée, achetez un gros camion, revient plus cher, à l'achat, à la maintenance, à l'entretien, en carburant, qu'un petit camion, il y'a toujours une logique économique, s'ils ont besoin de plus petit, ils revendront le gros camion pour le remplacer par un petit...
Ou alors le DAF s'est planté dans le calcul de ses indicateurs de rentabilité des immos et ça c'est autre chose, hé hé

Signaler Répondre

avatar
tottoz77 le 20/02/2015 à 11:28
sdup a écrit le 19/02/2015 à 19h35

le respect des emplacements de livraison serait aussi de bonne augure surtout sur villeurbanne.Tant qu'il n'y aura pas une vrai fourrire Lyon il y aura des difficults pour nous livreurs

Les emplacements de livraison dont les livreurs ne se servent pas car ils auraient 10 mètres en plus à faire avec un chariot sur roulette.
Ils préfèrent bloquer la circulation pendant 15 minutes en se garant au milieu des voies

Signaler Répondre

avatar
Gone69007 le 19/02/2015 à 23:20

Ce sont aussi les livraisons des collectivités par Brake, Pomona et autres avec des camions réfrigérés démesurés et aux 3/4 vides : encombrement et obstruction des rues zu mépris de la circulation, pollution des réfrigérateurs, moteurs jamais arrêtés.

Signaler Répondre

avatar
sdup le 19/02/2015 à 19:35

le respect des emplacements de livraison serait aussi de bonne augure surtout sur villeurbanne.Tant qu'il n'y aura pas une vrai fourrire Lyon il y aura des difficults pour nous livreurs

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.