Livraisons en Presqu'île : quelles solutions face aux problèmes de circulation ?

Livraisons en Presqu'île : quelles solutions face aux problèmes de circulation ?
LyonMag

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon a mené avec plusieurs partenaires une étude concernant les livraisons des commerçants en Presqu'île.

Modes de gestion, lieux d'arrêt, types de véhicules ou encore problèmes rencontrés... Ce sont 300 commerçants des quartiers Opéra, Grenette-Cordeliers, Bellecour et Ainay qui ont répondu au questionnaire s'inscrivant dans le cadre d'une enquête européenne.
Parmi les principaux enseignements de l'étude à retenir : les commerces (hors super-hyper-grands magasins) se font livrer en moyenne six fois par semaine et 59% de ces livraisons se déroulent entre 9h et 11h30.
A noter également que 57% des véhicules de livraison s'arrêtent en double file au droit de l'établissement ; en revanche, les aires de livraison sont peu utilisées (18%).

"La Presqu'île est un secteur très contraint qui présente une très forte densité commerciale. Toutes ces caractéristiques font qu'il est nécessaire de travailler avec les différents acteurs pour aboutir à une solution qui soit acceptable", explique Janique Thia Toong de la CCI de Lyon sur les raisons d'une telle enquête. Les commerçants ont en effet été interrogés sur les problèmes rencontrés face à ces livraisons, et ce sont sans surprise les difficultés de stationnement et de circulation qui ressortent.

Alors quelles solutions ? "C'est peut-être travailler sur un meilleur partage dans le temps des livraisons. Également pourquoi pas, mais ça demande plus de pédagogie et de sensibilisation, de voir s'il est possible de pouvoir déplacer en partie les livraisons, de faire appel à une plate-forme déportée ou à des transporteurs", estime Janique Thia Toong. La CCI de Lyon organisera dans les prochaines semaines des ateliers participatifs qui viendront renforcer ou proposer de nouvelles pistes.
Faut-il encore que commerçants et livreurs soient d'accord sur ces propositions. 93% d'entre eux se disent, dans l'étude, contre la solution de livraisons déportées sur un autre site.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fafa69 le 30/09/2014 à 06:57

tu as raison RIton

Signaler Répondre

avatar
technicien itinerant le 29/09/2014 à 20:51

Vous avez bien raison Riton !

Signaler Répondre

avatar
Riton le 29/09/2014 à 18:32

Et les sociétés de dépannage électriciens plombiers frigoristes etc... certaines interventions urgentes ne peuvent attendrent et s effectuent à tout moment de la journée .Rien de prévue pour ces techniciens qui ont la HANTISE de venir dans la presqu'île et pourtant on fait le job pour la cité

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 29/09/2014 à 16:24

Se lever plus tôt le matin et livrer entre 02h et 06h

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.