Lyon : pas d'afflux d'appels chez SOS Amitié après les attentats

Lyon : pas d'afflux d'appels chez SOS Amitié après les attentats
Photo d'illustration - LyonMag

Un surcroît d'inquiétude dans les appels...

C'est le constat fait ces dernières semaines par les écoutants de SOS Amitié Lyon. Si l'association n'a pas constaté une recrudescence significative des appels après les attentats parisiens de janvier dernier, elle a relevé un sentiment d'angoisse plus fort chez les appelants. "Nous ne sommes pas une ligne d'écoute sur les évènements", nous précise Marie Lacrosaz, la présidente de SOS Amitié Lyon ajoutant toutefois que "les personnes qui ont appelé dans les jours suivants ont quasiment toutes évoqué l'affaire".

Les attaques au sein de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher de la porte de Vincennes à Paris ont eu "un fort impact" mais outre ces évènements, les appels restent toujours aussi nombreux. 33 473 exactement l'année dernière : "des détresses sociales et des souffrances psychologiques la plupart du temps", nous raconte C.*, écoutante depuis maintenant deux ans au sein de SOS Amitié Lyon, mais aussi des "situations de crise" où "les gens nous disent : je vais me suicider, j'ai tout préparé". Des discussions difficiles et angoissantes, qui peuvent durer jusqu'à 2h30 alors que la moyenne d'un appel est estimée à 17 minutes.

L'association est en permanence à la recherche de bénévoles à l'oreille attentive et sans jugement. Avec au bout "l'envie d'être utile socialement" mais "pas d'être Zorro", résument les deux écoutantes.

Pour devenir bénévole : contact@sos-amitie-lyon.fr

*L'écoutante a préféré garder l'anonymat

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
allô ! Thérèse le 03/03/2015 à 15:44

Moi quand j'ai un coup de déprime je vait sur YouTube et je me repasse la scène culte du père noël est une ordure , le fameux coup de fil à Thérèse , franchement sa me remet les pieds sur terre .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.