115 saturé : les professionnels de l'urgence sociale interpellent le préfet du Rhône

115 saturé : les professionnels de l'urgence sociale interpellent le préfet du Rhône
DR

Les professionnels de l'urgence sociale sont inquiets et tiennent à le faire savoir au préfet du Rhône.

"A Lyon, 1500 personnes appellent le 115 sans obtenir de place d'hébergement. Ce sont des hommes, des femmes, certains sont âgés, d'autres handicapés, ou malades ; tous sont exténués. Ce sont aussi des enfants, des nourrissons. Au mois de mars, les centres d'hébergement hivernaux fermeront leurs portes et ce seront 400 à 600 personnes qui les rejoindront alors, froidement jetés à la rue. Pour les professionnels de l'urgence sociale, c'en est trop, c'en est vraiment trop !", expliquent-ils dans un communiqué affirmant que 4 personnes sont mortes cet hiver dans les rues de la capitale des Gaules.

"Le Code de l'Action Sociale et des Familles (art L345-2,2) stipule que "tout personne en situation de détresse médicale psychique ou sociale a accès à tout moment au dispositif d'hébergement d'urgence". Pourtant, le préfet du Rhône piétine la loi, piétine la République et condamne chaque jour l'avenir des personnes que nous accompagnons. Aujourd'hui, il se moque de la détresse des personnes à la rue en envisageant, comme nous l'avons appris récemment, de demander seulement la création de 300 places d'hébergement supplémentaires", ajoutent les professionnels de l'urgence sociale.

Ces derniers ont donc adressé un courrier au représentant de l'État "pour demander à être reçus de manière à dénoncer la crise sans précédent que nous connaissons", précisant que si aucune réaction n'est donnée, ils engageraient "d'autres formes d'action pour faire entendre la voix des personnes à la rue".

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
alex le 12/03/2015 à 01:15

C'est le fou le nombre d'abrutis qu'on peut trouver sur ce site !! Ce sont des humains qui dorent dehors chaque soir pendant que vous écrivez des bêtises au chaud devant votre ordi juste parce que vous êtes raciste !! Moi je m'en fou que ce soit un immigrés ou un français de souche sa reste un humain et si il est par terre je l'aiderais ... Oubliez jamais que a votre mort vous serez jugé par le bon dieux de vos actes.....

Signaler Répondre

avatar
comalacon le 10/03/2015 à 22:25

des profiteurs ou des gens qui viendraient en France pour le plaisir de goûter aux plaisirs des centres d'hébergement pourris? vous avez déjà visité l'un d'entre eux sérieusement?! arrêtez vos conneries!

Signaler Répondre

avatar
Citoyendu69 le 10/03/2015 à 14:21

Eh oui, quand on est obligé d’accueillir et loger une partie grandissante de la misère du monde la place vient à manquer pour le logement d'urgence.
Il faudrait pouvoir faire des choix mais le droit l'interdit par un humanisme dévoyé qui crée plus de problème qu'il n'en résout.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 10/03/2015 à 12:52

La crise frappe fort et mets les gens au chômage puis à la rue
L'immigration illégale monte en flèche (Europe de l'Est, Afrique...) et nous apporte des gens qui n'ont rien
L'état et les collectivités ont d'autant moins de moyens que la crise est profonde : Chômage = pas de cotisations pour les collectivités ni d'ailleurs de consommation
Question : Qui va payer pour héberger, nourrir, laver, soigner les laissés pour compte (et aussi les profiteurs car il y en a) ?
Alors oui, le 115 a raison d'être inquiet
TRES TRES INQUIET MEME

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.