Lyon : ils instaurent une taxe de séjour dans un bidonville près de la gare Part-Dieu

Lyon : ils instaurent une taxe de séjour dans un bidonville près de la gare Part-Dieu
LyonMag

Un père et son fils ont été condamnés lundi par le tribunal
correctionnel de Lyon à un an de prison ferme, 1 500 euros d’amende et
cinq ans d’interdiction du territoire français.

C’était en 2010. Les deux hommes âgés de 57 et 34 ans, tous deux originaire de Roumanie, avaient instauré une forme de taxe de séjour dans un bidonville situé dans le quartier de la Villette, près de la gare Part-Dieu (3e arrondissement de Lyon).

Les occupants devaient verser 150 euros pour une cabane de 10 m2 et 100 euros par personne. Les deux hommes étaient également assistés de quatre collègues, surnommés les "bodyguards". Ces derniers tenaient un bar illégal dans le bidonville, revendant des canettes deux fois leur prix initial.
Le cerveau de ce racket, le père âgé de 57 ans, a expliqué au juge qu'il était victime de mafieux et qu'il n'avait rien à se reprocher dans cette affaire.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nostromo le 12/05/2015 à 17:34
Antifa a écrit le 12/05/2015 à 17h21

Ces propos sont tellement indécent contre la personne humaine, j'espère que vous attraperez le cancer du chômage de longue durée non rémunéré.

C'est sur que des propos responsables ça vous change hein
Ne lisez pas que ce qui vous arrange dans ce message
L'intégration d'une population dans la misère c'est un travail sérieux, avec du sang et des larmes
Certainement pas le laisser faire de rigolos dans votre genre
Avec vous une chose est sûre, ces gens resteront bien dans la merde

Signaler Répondre

avatar
Antifa le 12/05/2015 à 17:21
Nostromo a écrit le 12/05/2015 à 16h53

Pas de quoi être surpris
Dans une population de ce type, misérable, rejetée et vivant en circuit fermé, s'établit un système mafieux qui sert les plus forts
C'est bien pour ça qu'il faut les virer
Ou les intégrer à la schlague avec les enfants à l'école
Mais pas les laisser comme ça dans des camps, ce qui est la pire des options défendue pas les associations à la con

Ces propos sont tellement indécent contre la personne humaine, j'espère que vous attraperez le cancer du chômage de longue durée non rémunéré.

Signaler Répondre

avatar
Voiveuil le 12/05/2015 à 16:58
Nostromo a écrit le 12/05/2015 à 16h53

Pas de quoi être surpris
Dans une population de ce type, misérable, rejetée et vivant en circuit fermé, s'établit un système mafieux qui sert les plus forts
C'est bien pour ça qu'il faut les virer
Ou les intégrer à la schlague avec les enfants à l'école
Mais pas les laisser comme ça dans des camps, ce qui est la pire des options défendue pas les associations à la con

Encore des propos des militants identitaires agissant sur Lyonmag !

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 12/05/2015 à 16:53

Pas de quoi être surpris
Dans une population de ce type, misérable, rejetée et vivant en circuit fermé, s'établit un système mafieux qui sert les plus forts
C'est bien pour ça qu'il faut les virer
Ou les intégrer à la schlague avec les enfants à l'école
Mais pas les laisser comme ça dans des camps, ce qui est la pire des options défendue pas les associations à la con

Signaler Répondre

avatar
Bonjour la vie le 12/05/2015 à 15:14

Pas la peine de discuter 107 ans, il n'y a hélas rien de bon à attendre de ces gens-là.

Signaler Répondre

avatar
tintin le 12/05/2015 à 12:28

La taxe de séjour est à l'image de la taxe d'habitation : un moyen ferme et courtois de nous prendre notre argent.

Signaler Répondre

avatar
alex lacanette le 12/05/2015 à 12:23
Mdr a écrit le 12/05/2015 à 10h02

Enfin si revendre des canettes 2 fois le prix initial était un crime, il faudrait arrêter tous ces boulangers de campagne qui sont tout seul à 30km à la ronde et qui vendent des canettes à 5€...

surtotu que de la biere tiede a 30cts ca fait jamais que 60cts

Signaler Répondre

avatar
Guitou le 12/05/2015 à 11:31
Belkacemi a écrit le 12/05/2015 à 11h11

1/ Vous apprendrez que même un citoyen européen doit avoir de quoi vivre pour rester dans un état membre, sinon celui-ci peut se faire expulser.
2/ Les gens du voyage ne sont pas vraiment considérés comme des citoyens européens, leur statut est très complexe et ont un commissaire spécial rattaché à la question, ainsi qu'un représentant.

Dans les faits, combien se font expulser ? Et surtout, combien reviennent immédiatement, profitant de nos frontières grandes ouvertes ?
Est-ce que les personnes ne bénéficiant pas de revenus suffisants pour vivre en France sont fichés afin de permettre aux autorités de ne pas les laisser entrer sur notre territoire ?

Signaler Répondre

avatar
questions betes le 12/05/2015 à 11:30

double peine pour les clandestins (les pauvres)
.. la peine de prison.. elle s effectue ou?
et comment empêcher le retour de ces gens apres expulsion?
si les mafieux sont en France et existent, on les recherche ?
la sanction sera t elle a la hauteur du crime, ou une medaille leur sera données?
si ils sont en Roumanie... est on sur que la justice roumaine fera son travail?
va t elle nous rendre des comptes?

questions betes, mais... questions quand meme

Signaler Répondre

avatar
Belkacemi le 12/05/2015 à 11:11
Guitou a écrit le 12/05/2015 à 10h47

Surtout, pas d'amalgames...
Interdire de territoire français des ressortissants de l'Union Européenne est une absurdité. Vous avez voté pour Maastricht, on va devoir assumer votre folie.

1/ Vous apprendrez que même un citoyen européen doit avoir de quoi vivre pour rester dans un état membre, sinon celui-ci peut se faire expulser.
2/ Les gens du voyage ne sont pas vraiment considérés comme des citoyens européens, leur statut est très complexe et ont un commissaire spécial rattaché à la question, ainsi qu'un représentant.

Signaler Répondre

avatar
Guitou le 12/05/2015 à 10:47

Surtout, pas d'amalgames...
Interdire de territoire français des ressortissants de l'Union Européenne est une absurdité. Vous avez voté pour Maastricht, on va devoir assumer votre folie.

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 12/05/2015 à 10:02

Enfin si revendre des canettes 2 fois le prix initial était un crime, il faudrait arrêter tous ces boulangers de campagne qui sont tout seul à 30km à la ronde et qui vendent des canettes à 5€...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.