Avenue Lacassagne : quel avenir pour la friche RVI

L'ancienne usine RVI située avenue Lacassagne dans le 3e arrondissement, qui est actuellement occupée par des collectifs d'artistes et des forains, constitue aujourd'hui une des principales réserves foncières de l'agglomération lyonnaise, avec pas moins de 4 hectares disponibles. Du coup, les deux principaux candidats à la mairie de Lyon proposent des grands projets d'aménagement, qui sont très différents.
Mardi, Gérard Collomb a déclaré qu'il aimerait transformer cette friche en "pôle d'enseignement professionnel", avec la construction de locaux pour la Société d'enseignement professionnel du Rhône (SEPR) et pour la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment. Mais aussi la création d'un nouveau groupe scolaire de 12 classes. Et d'un nouvel espace vert de 6 000 m2, le parc Feuillat. A noter enfin que certains éléments de l'usine, comme la façade et une partie des toits, seront conservés pour abriter des lofts et des ateliers pour des artistes. Ce qui donnera "un peu de peps à ce quartier" estime Gérard Collomb. Coût du projet : 12 millions d'euros, dont 10 pour le groupe scolaire.
De son côté, Dominique Perben, qui se présente dans cet arrondissement clé des élections municipales, devrait dévoiler rapidement son projet pour la friche RVI : un centre nautique.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.