Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Fermeture de l’internat Favre : le personnel ne baisse pas les bras

LyonMag

La fermeture de l’internat municipal Adolphe Favre est prévue pour le 3 juillet.

Mais les employés ne baissent pas les bras. Alors que l’établissement du 4e arrondissement de Lyon fête  ses 90 ans, les 39 salariés mènent une lutte pour sauvegarder ce service public voué à la fermeture depuis le transfert de compétence à la Métropole.

C'était donc une nouvelle manifestation ce vendredi. L’occasion pour le personnel de rappeler l'entêtement de Gérard Collomb sur le dossier. Selon les salariés, un nouveau projet pour l’internat a été constitué par le personnel et certains élus métropolitains afin de refaire naître l’activité sociale sous la coupe de la Métropole. Il s’inscrit dans le cadre du programme d’investissement d’avenir créé par la Ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui promeut les internats de proximité. Le 11 mai dernier, l’initiative a été présentée au président de la Métropole, Gérard Collomb qui a refusé de le soumettre au vote.
Selon les syndicats parmi les 165 élus de la Métropole, 90 de tout bord politique, se portaient plutôt favorables à la proposition. Avec ce projet 120 enfants, âgés de 6 à 16 ans, pourraient être pris en charge contre 60 actuellement. Le projet souhaite être un modèle pour les autres collectivités territoriales : "Près de 1,4 million d’euros par an devront être déboursés par la Métropole pour faire fonctionner l’établissement. Alors que dans un lieu fermé un enfant coûterait 1 100 euros par jour, le placement à l’internat reviendra à 157 euros par jour et par enfant. L’internat de proximité apparait comme une alternative préventive afin de réduire les mesures autoritaires, ou les placements judiciaires", tente de démontrer Katia Philippe, animatrice et éducatrice de l’internat syndiquée à la CGT.

Ce service public, unique en France, "ne peut être fermé alors que le dialogue social est de plus en plus opaque, que les attentats de Paris ont bousculé tout un pays, que la mixité sociale souffre", clame Katia Philippe. "Même l’ONU affirme que les internats sont le dernier rempart contre les inégalités sociales".
Quelques élus ont également pris la parole : les habituels défenseurs du dossier comme Emmanuel Hamelin (Les Républicains) ou la maire du 1er arrondissement Nathalie Perrin-Gilbert. Mais aussi la présence inattendue de Michèle Picard, maire PC de Vénissieux. L'ancien député a été le plus virulent à l'encontre de la "gouvernance scandaleuse" de Gérard Collomb et David Kimelfeld, le premier magistrat du 4e. Un nouveau voeu soutenu à droite comme à gauche sera déposé à la prochaine séance de la Métropole, afin que cette dernière soutienne la démarche du personnel.



Tags : internat favre |

Commentaires 3

Déposé le 07/06/2015 à 21h25  
Par Faith Citer

Jeansais a écrit le 05/06/2015 à 20h20

Un internat scolaire n'a rien à voir avec un placement judiciaire qu'il soit dans un cadre civil d'assistance éducative ou pénal et encore moins avec un centre fermé...
La déclaration de cette déléguée CGT est un brouet confus même si l'internat scolaire peut pour des enfants être un lieu de protection et de prévention...
De grâce ne mélangeons pas tout.

L'internat Favre n'est pas un internat scolaire mais un internat éducatif. Renseignez-vous !

Déposé le 06/06/2015 à 13h11  
Par decadence Citer

39 chaumeurs de plus
on avait bien besoin de ça

Déposé le 05/06/2015 à 20h20  
Par Jeansais Citer

Un internat scolaire n'a rien à voir avec un placement judiciaire qu'il soit dans un cadre civil d'assistance éducative ou pénal et encore moins avec un centre fermé...
La déclaration de cette déléguée CGT est un brouet confus même si l'internat scolaire peut pour des enfants être un lieu de protection et de prévention...
De grâce ne mélangeons pas tout.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.