Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Véronique Deschamps - LyonMag

Véronique Deschamps : “L’Internat Favre ne représenterait que 0,30% du budget social de la Métropole de Lyon”

Véronique Deschamps - LyonMag

Véronique Deschamps est l'invitée de Ca Jazz à Lyon ce mercredi. L’éducatrice à l’Internat Favre est revenue sur le projet monté par le personnel pour sauver l’établissement du 4e arrondissement de Lyon.

Elle a évoqué l’ambiance qui règne à l’internat à quelques semaines de la fermeture des portes de l’établissement, en quoi consistera le projet que le personnel a soumis à l’Etat, l’importance de ce type d’établissement pour l’agglomération, l’incompréhension qui s’est installée avec Gérard Collomb et l’appui des politiques de l’opposition.

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com



Tags : ça jazz à lyon | internat favre |

Commentaires 4

Déposé le 11/06/2015 à 11h25  
Par c.koraich Citer

Bravo Véronique...
Je suis maman d'une enfant de l'internat Favre,et je me trouve complètement perdu ...à ce jour pas de suite pour ma fille .... je suis sur liste d'attente à la mairie de mon arrondissement ... sur liste d'attente pour l'avenir de ma fille ... qui à ce jour était très bien suivi avec un cadre exemplaire... ma fille était à l'internat depuis 4 ans... et je ne comprend pas la décision de Monsieur le maire ..
Pourquoi? je ne comprends pas ce que va devenir l'avenir de ma fille alors que jusque là tout allais pour le mieux ... dessouder cette équipe est pour moi un gâchis ...Alors N'y aurait il pas une personne dans ce gouvernement qui pourrais se mettre à la place de nous parents seule... et de nos enfants déracinés du système qui leurs convient le mieux ???

Déposé le 10/06/2015 à 17h35  
Par NonMerci Citer

Bernard JABOULET a écrit le 10/06/2015 à 15h25

L'exemplarité d'un Internat à très haut caractère social, qui, à travers le temps, a illustré, dignement, l'humanisme à la Lyonnaise. L'Internat Favre, j'aime, et je continue à le faire savoir ! Le courage exemplaire de ses salariés qui ne baissent toujours pas les bras, même, à quelques jours de la fin de l'année scolaire et, malgré les pressions de tous ordres qu'ils subissent, mérite notre respect. Citoyen de la Croix-Rousse je suis en colère, militant politique je suis solidaire et m'associe à toutes celles et ceux qui refusent de voir mourir, au seuil de l'été, ce nonagénaire méritant. Mille vies à l'internat Favre ! Bernard JABOULET

Les élèves de l'internat sont scolarisés dans les écoles publiques du 4ème, mettent le bazar dans les classes et contribuent à la baisse du niveau scolaire des écoles. Est-ce que ceux qui soutiennent l'internat ont leur enfant dans le public ? Cela m'étonnerait.

Post monétaire Déposé le 10/06/2015 à 16h18  
Par Post monétaire Citer

Bernard JABOULET a écrit le 10/06/2015 à 15h25

L'exemplarité d'un Internat à très haut caractère social, qui, à travers le temps, a illustré, dignement, l'humanisme à la Lyonnaise. L'Internat Favre, j'aime, et je continue à le faire savoir ! Le courage exemplaire de ses salariés qui ne baissent toujours pas les bras, même, à quelques jours de la fin de l'année scolaire et, malgré les pressions de tous ordres qu'ils subissent, mérite notre respect. Citoyen de la Croix-Rousse je suis en colère, militant politique je suis solidaire et m'associe à toutes celles et ceux qui refusent de voir mourir, au seuil de l'été, ce nonagénaire méritant. Mille vies à l'internat Favre ! Bernard JABOULET

Lorsque vous en aurez marre de subir les "manques de budget", marre de "lutter" contre du vent, "marre de cette démocratie représentative" qui génère des chèques en blanc aux politiciens, et bien vous vous pencherez sur le fond réel des problèmes.

Déposé le 10/06/2015 à 15h25   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Bernard JABOULET Citer

L'exemplarité d'un Internat à très haut caractère social, qui, à travers le temps, a illustré, dignement, l'humanisme à la Lyonnaise. L'Internat Favre, j'aime, et je continue à le faire savoir ! Le courage exemplaire de ses salariés qui ne baissent toujours pas les bras, même, à quelques jours de la fin de l'année scolaire et, malgré les pressions de tous ordres qu'ils subissent, mérite notre respect. Citoyen de la Croix-Rousse je suis en colère, militant politique je suis solidaire et m'associe à toutes celles et ceux qui refusent de voir mourir, au seuil de l'été, ce nonagénaire méritant. Mille vies à l'internat Favre ! Bernard JABOULET

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.