Najat Vallaud-Belkacem et ses approximations sur l'internat Favre

Najat Vallaud-Belkacem et ses approximations sur l'internat Favre

La ministre de l'Éducation était l'invitée de BFM Politique ce dimanche.

Invitée par Apolline de Malherbe, Najat Vallaud-Belkacem était face à Gérald Darmanin. Le député-maire UMP de Tourcoing était chargé de l'interroger sur l'avenir de l'internat Favre, qui a récemment fermé ses portes. Pour rappel, il manquait 200 000 euros au budget de l'établissement pour continuer à accueillir des enfants. "L'internat accueille très peu d'enfants pour un nombre d'encadrant très élevé et qui n'a pas montré son efficacité", explique la ministre tout en rappelant qu'il s'agit d'un internat municipal. "Les internats de proximité sont développés à l'échelle nationale, mais là il s'agit d'un internat municipal qui ne relève pas de la compétence du ministère de l'Éducation".

Problème, lorsque la Lyonnaise s'aventure sur le terrain de l'histoire, affirmant que l'internat Favre "n'existait que depuis quelques années". Tout dépend de ce que signifie le "quelque" puisque l'établissement avait ouvert ses portes en 1925...
"Mieux vaut utiliser l'argent sur des dispositifs qui prouvent leur efficacité que de continuer avec des choses qui n'ont pas marché", conclut Najat Vallaud-Belkacem. Un constat que déplore Emmanuel Hamelin, conseiller municipal. "Cet établissement a fait ses preuves, et tout le monde s'accorde à vanter les mérites de l'encadrement et la réussite de ce projet", affirme l'élu Lyonnais dans un communiqué. Parler de l'internat comme quelque chose qui n'a pas marché, c'est une insulte aux centaines d'enfants qui ont réussi à s'en sortir grâce à l'internat, et au personnel très qualifié qui y a participé".

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Socialistes dehors le 17/03/2015 à 09:06

Dans la logique socialiste, il vaut mieux aligner le niveau sur le plus petit dénominateur commun afin de ne pas stigmatiser le plus petit dénominateur commun.

Signaler Répondre

avatar
Un cour d'histoire Mme la ministre de l’éducation nationale? le 17/03/2015 à 09:00

Elle est de Lyon et elle connait même pas l'histoire de sa propre ville.

Navrant.

Signaler Répondre

avatar
brhzh le 17/03/2015 à 07:25

Vous jalousez tous Madame Belkacem.Mais, elle est très bien !!

Signaler Répondre

avatar
mic123 le 16/03/2015 à 21:39

Et M. Darmanin que connait il de cet internat, ce n'est pas son département, il est de Tourcoing, bien loin de Lyon et il ne sait pas ce qui s'est passé......Triste sire.et surtout bon sarkozyste.....

Signaler Répondre

avatar
Le mauvais choix le 16/03/2015 à 17:57

A Décines l'Ecole Jeanne d'Arc est en redressement judiciaire. Pourtant elle rend de grand service à l'éducation des Décinois. Mais bien sûr la Métropole ou le Grand Lyon, on ne sait plus, préfère dresser un parc devant le stade de la honte. Qui a dit qu'on était dans un pays de merde ?

Signaler Répondre

avatar
pôv france le 16/03/2015 à 15:52

le ridicule ne tue pas

elle en est la preuve manifeste

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.