Photo d'Hervé Cornara mort : un policier avait fait fuiter le cliché

Photo d'Hervé Cornara mort : un policier avait fait fuiter le cliché
Le site à Saint-Quentin-Fallavier - LyonMag

Sur Internet, quelques heures après l'attentat de
Saint-Quentin-Fallavier le 26 juin dernier, il était possible de
retrouver deux photos de la tête d'Hervé Cornara accrochée au grillage
de la société Air Products.

La première était prise par un photographe de presse, profitant d'un coup de vent qui souleva la bâche noire placée par les forces de l'ordre, et achetée notamment par des médias américains. Et la seconde était prise depuis la cour d'Air Products, un lieu pourtant rapidement bouclé.

Selon le Progrès, ce dernier cliché était l'oeuvre d'un policier. C'est ce qui ressort de l'enquête interne menée par la DIPJ de Lyon, la DCPJ et l'office de lutte contre la cybercriminalité. Mais le fonctionnaire qui photographiait la scène pour les besoins de l'enquête n'est pas à l'origine de la fuite sur Internet. Il s'agissait d'un collègue policier, officier stagiaire, qui lui avait demandé de lui envoyer.
Interrogé en audition libre, il a reconnu les faits et a précisé qu'il avait agi "dans l'efferverscence générale", partageant la photo sur les réseaux sociaux.

Le parquet de Vienne doit désormais décider s'il poursuit le policier. A noter que l'IGPN, la police des polices, a également été saisie.
Quant au cliché illégalement partagé en ligne, il a été supprimé grâce à la plateforme Pharos du ministère de l'Intérieur.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Kairamerda le 17/07/2015 à 12:26

SAUF si c'est la SECTE qui lui a demandé de diffuser la photo. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Kairamerda le 17/07/2015 à 11:36

S'IL EST STAGIAIRE IL NE PASSERA PAS TITULAIRE. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
pffff le 16/07/2015 à 16:01
Ali Diaw a écrit le 16/07/2015 à 12h09

Nous comprenons que ces images aussi terribles soient elles choquent et puissent choquer la famille.

Néanmoins, nous sommes face à des actes de guerre que le gouvernement et ses affidés de gauche et de droite tentent de faire passer pour des actes isolés, actes criminels, actes de déséquilibrés, etc... le tout tartiné avec une épaisse couche de "pas d'amalgames" et que "l'islam est une religion de paix et de tolérance".

On comprend dès lors beaucoup mieux pourquoi le Régime Socialiste met des moyens forts pour identifier non pas les prochains guerriers qui attaqueront la France et ses ressortissants de souche européenne, mais les personnes qui souhaitent informer et montrer la réalité de la guerre que les islamistes nous mènent en les verbalisant, interpellant, mettant en garde à vue et les condamnant.
Ce policier en est un exemple parfait.

Et alors on fait quoi ?
La guerre ?
A qui ?
Où ?

Signaler Répondre

avatar
LRPS le 16/07/2015 à 13:54
PFFTSS a écrit le 16/07/2015 à 11h40

Vous aviez vraiment besoin de cette photo ?
Et le respect de la famille de cet homme, ça vous parle un peu ?

Personnellement non, je sais déjà de quoi sont capables les intégristes musulmans.
Mais je pense que ce cliché a réveillé pas mal de consciences.
Qu'il repose en paix, et que sa famille garde courage.

Signaler Répondre

avatar
Jean Martin le 16/07/2015 à 13:07

Pour rebondir sur les propos d'Ali Diaw, les explosions qui ont eu lieu à Berre-l'Etang sont un acte criminel dixit Cazeneuve.
Quel intérêt, sauf guerrier, à plastiquer des cuves de produits dangereux ?

Signaler Répondre

avatar
Ali Diaw le 16/07/2015 à 12:09
PFFTSS a écrit le 16/07/2015 à 11h40

Vous aviez vraiment besoin de cette photo ?
Et le respect de la famille de cet homme, ça vous parle un peu ?

Nous comprenons que ces images aussi terribles soient elles choquent et puissent choquer la famille.

Néanmoins, nous sommes face à des actes de guerre que le gouvernement et ses affidés de gauche et de droite tentent de faire passer pour des actes isolés, actes criminels, actes de déséquilibrés, etc... le tout tartiné avec une épaisse couche de "pas d'amalgames" et que "l'islam est une religion de paix et de tolérance".

On comprend dès lors beaucoup mieux pourquoi le Régime Socialiste met des moyens forts pour identifier non pas les prochains guerriers qui attaqueront la France et ses ressortissants de souche européenne, mais les personnes qui souhaitent informer et montrer la réalité de la guerre que les islamistes nous mènent en les verbalisant, interpellant, mettant en garde à vue et les condamnant.
Ce policier en est un exemple parfait.

Signaler Répondre

avatar
PFFTSS le 16/07/2015 à 11:40
LRPS a écrit le 16/07/2015 à 10h52

Finalement le plus grave pour le gouvernement ce n'est pas de décapiter un homme au nom de l'islam, c'est d'informer ses compatriotes et de leur dévoiler la réalité.

Vous aviez vraiment besoin de cette photo ?
Et le respect de la famille de cet homme, ça vous parle un peu ?

Signaler Répondre

avatar
LRPS le 16/07/2015 à 10:52

Finalement le plus grave pour le gouvernement ce n'est pas de décapiter un homme au nom de l'islam, c'est d'informer ses compatriotes et de leur dévoiler la réalité.

Signaler Répondre

avatar
Kairamerda le 16/07/2015 à 10:50

BRAVO. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Soumission le 16/07/2015 à 10:28

Il y a des types qui décapitent, tuent, violentent, complotent, revendiquent, ... au nom de l'islam et tout ce que nos services judiciaires font, tenter de retrouver l'auteur d'un cliché qui informe les français par l'image de quoi sont capables les islamistes de paix et de tolérance.

Signaler Répondre

avatar
je dis ça... le 16/07/2015 à 09:55

Au lieu de chercher à savoir qui a pris ou diffusé la photo, ils pourraient mettre leur énergie pour traquer tous les islamistes qui risquent de passer à l'action sur notre territoire...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.