Le chantier de la privatisation de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry lancé !

Le chantier de la privatisation de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry lancé !
L'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry - DR

Une réunion de travail se tenait ce lundi sur le sujet à Bercy autour du ministre de l’Économie, Emmanuel Macron.

Étaient notamment présents le président de la Métropole de Lyon, Gérard Collomb, le président de la CCI de Lyon, Emmanuel Imberton ainsi qu’un représentant de Jean-Jack Queyranne, le président de la région Rhône-Alpes.

Il était donc question de parler du dossier de la privatisation de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry dont l’État possède 60% du capital. L'intégralité de ces parts sera cédée.
Les actionnaires minoritaires de la plateforme (25% pour la CCI de Lyon et 15% pour les collectivités locales) "ont rappelé à Emmanuel Macron combien le développement de l’offre aérienne au départ de Lyon Saint-Exupéry était essentiel pour l’activité économique et l’emploi sur le territoire métropolitain. Ils ont précisé qu’ils n’étaient pas opposés à la sortie de l’État du capital de la société des Aéroports de Lyon si cette évolution permettait d’inscrire Lyon-Saint-Exupéry dans une dynamique de croissance renforcée".

De son côté, le président de Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne qui a suivi de près la réunion par téléphone, a déclaré à l’AFP : "Les collectivités seront associées à la rédaction du cahier des charges. (…) Nous avons beaucoup insisté sur ce point et demandé des garanties pour que l'opération ne soit pas seulement financière".

Le nouvel actionnaire connu dès 2016

L’élaboration de ce cahier des charges concernant l’ouverture du capital se fera à la rentrée. Un appel d’offres suivra en octobre ; le dossier devrait être bouclé au premier semestre 2016 et le nom du nouvel actionnaire majoritaire sera donc connu dans les prochains mois.

Plusieurs candidats à la reprise de l’ensemble des parts de l’Etat ont déjà montré leur intérêt pour les Aéroports de Lyon : des investisseurs étrangers, Aéroports de Paris, Vinci, la Caisse des dépôts et plus récemment l’aéroport voisin de Genève.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
kasneh le 22/07/2015 à 14:10

Surtout évier Aéroports de Paris. Leurs buts serait de faire de St Ex. juste une base de repli pour Air France.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.