Le préfet hausse le ton avec les dirigeants de Cenntro Motors

Le préfet hausse le ton avec les dirigeants de Cenntro Motors
Les salariés de Cenntro Motors seront fixés le 10 septembre - LyonMag.com

Alors que les salariés de Cenntro Motors ont été reçus en milieu de semaine par le commissaire au redressement productif, c’était au tour des dirigeants du groupe de rencontrer Simon-Pierre Eury et Michel Delpuech, le préfet du Rhône.

Lors de cet entretien, Michel Delpuech a fait part de sa "vive inquiétude" quant au redémarrage de l’activité industrielle de l’usine située dans le 7e arrondissement et placée en redressement judiciaire le 30 avril dernier. Ce dernier a également "insisté sur le caractère inacceptable du retard des salaires survenus au mois d’août". Michel Delpuech a également demandé "aux représentants des éléments tangibles démontrant leur capacité technique et financière à redémarrer la fabrication des produits, éléments qui seront nécessaires au tribunal de commerce pour statuer sur la poursuite ou non de l'activité".

De leur côté, les dirigeants de Cenntro Motors ont présenté les perspectives de reprise des activités de production de véhicules électriques et de filtres industriels, tout en "manifestant la volonté du groupe de soutenir financièrement" le site de Gerland. Selon eux, 120 emplois pourront être pérennisés sur les 395 postes que compte l’entreprise.

Le tribunal de commerce étudiera une nouvelle fois le dossier de Cenntro Motors le 10 septembre prochain.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cariste le 05/09/2015 à 19:32

De quoi s'occupe le préfet ? Seul le tribunal de commerce a les compétences indispensables dans cette situation !

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 05/09/2015 à 15:23

A part " hausser le ton" qu'est-il en mesure de faire ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.