Travail illégal : deux gros chantiers stoppés par le préfet du Rhône

Travail illégal : deux gros chantiers stoppés par le préfet du Rhône
Le préfet de région Michel Delpuech - LyonMag

Le préfet du Rhône a sévi.

Dans deux arrêtés préfectoraux pris le 9 décembre, Michel Delpuech a décidé de suspendre les activités de deux chantiers importants de l'agglomération lyonnaise.
Car deux sociétés étrangères sont soupçonnées d'avoir fourni uniquement "de la main d'oeuvre non déclarée en France, dont une partie est étrangère et non issue de l'Union européenne". Un rapport de l'inspection du travail datant du 27 octobre dernier indique également qu'une entreprise française, donneur d'ordre et employeur sur lesdits chantiers a bénéficié de cette main d'oeuvre "sous couvert de détachements".

La fraude aux charges sociales est estimée à plus d'un million d'euros par la préfecture.

Le premier chantier concerné est celui du projet Fireworks à Rillieux-la-Pape. Situé avenue de l'Hippodrome, il doit à terme accueillir des bureaux, ainsi que le Pôle Emploi de Rillieux et une antenne du Vinatier.


Le second chantier est celui de la Grande Halle, située rue de Gerland dans le 7e arrondissement de Lyon. Des logements verront le jour, ainsi que des bureaux, des commerces et une crèche privée. EDF doit s'y implanter avec un millier de salariés.

La suspension de ces chantiers a été décidée pour un mois.

Ce n'est pas la première fois que le préfet du Rhône s'attaque aux chantiers pratiquant le travail illégal. Le cas le plus emblématique reste celui de l'hôtel Boscolo en presqu'île, avec deux arrêts en moins d'un an.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
opu le 14/12/2016 à 08:51
lyonnais. a écrit le 13/12/2016 à 22h25

Le comble ....
un futur pôle emploi construit par des travailleurs illégaux !!

Je pensais avoir touché le fond avec le dernier reportage sur la gabegie du stade de Décines, mais non, on creuse encore et encore.

si voulez que le trou soit encore creusé, on peut parlez des reconversions des militaires du génie qui ne se font uniquement avec des aides à l'embauche, parceque les entreprises du btp ne veulent pas les embaucher. Alors que l'armée assure aussi des missions de constructions classique, leur expérience est valable. Mais un bon pourcentage ne se reconvertissent pas dans le btp.
On peut aussi parler du refus d'un bon nombre drh de grosses boites du btp d'embaucher des réservistes et des pompiers volontaires, pour ne pas à avoir à gérer des absences, à qui il faut donner des aides pour les inciter à les embaucher.

Signaler Répondre

avatar
lyonnais. le 13/12/2016 à 22:25

Le comble ....
un futur pôle emploi construit par des travailleurs illégaux !!

Je pensais avoir touché le fond avec le dernier reportage sur la gabegie du stade de Décines, mais non, on creuse encore et encore.

Signaler Répondre

avatar
John Steed le 13/12/2016 à 20:17

"de la main d'oeuvre non déclarée en France, dont une partie est étrangère et non issue de l'Union européenne".

"il doit à terme accueillir des bureaux, ainsi que le Pôle Emploi de Rillieux..."


Non, rien.

Signaler Répondre

avatar
Charles martel le 13/12/2016 à 18:50

C'est pas grave gattaz payera l'amende,il on déplacé les colonies. On est devenu un pays du tiers monde. À qui profite l'immigration de masse? La France est une benne à ordures,ou les riches font leur marché.

Signaler Répondre

avatar
Réveil tardif! Pas une voix pour ces hypocrites! le 13/12/2016 à 17:49

A 5 mois des élections, voilà qu'ils se réveillent!
Ils prennent vraiment les électeurs pour des imbéciles!

Pas une voix pour tous les complices de l'invasion de la France par de la main d'oeuvre étrangère, souvent non déclarée!

Signaler Répondre

avatar
République bananière française le 13/12/2016 à 17:10

Chouette ,on a retrouvé des migrants africains payé avec des bananes. Vive la ripoublique et vive l'esclavage.

Signaler Répondre

avatar
djellaba le 13/12/2016 à 15:32

bientôt une visite sur le chantier de l IFCM?

Signaler Répondre

avatar
dsgs le 13/12/2016 à 15:24
MARTIN a écrit le 13/12/2016 à 13h57

des noms svp ? sans doute VINCI, ils sont coutumiers du fait, et l'autre c'est qui ?

la flemme ou quoi ? vous ouvrez les liens de l'article et vous avez vos noms.
En tous cas en plus s'il pouvait mettre le hola, des ouvriers incités à se mettre en nom propre, pour faciliter les licenciements se serait pas mal aussi, une fois en nom propre pour ne pas être poursuivis l'ex boite, ne les emploi en générale qu'à tiers temps... du coup à la fin la boite à licencier à bon compte et le gus bosse à mi-temps couvert par le rsi....

Signaler Répondre

avatar
Rififi le 13/12/2016 à 15:02

Encore un.peu de temps et notre prefet va devenir patriote !

Signaler Répondre

avatar
Hypocrites. le 13/12/2016 à 13:58

Avec tous les clandos,on s'attaque au travail clandestins,MDR.

Signaler Répondre

avatar
MARTIN le 13/12/2016 à 13:57

des noms svp ? sans doute VINCI, ils sont coutumiers du fait, et l'autre c'est qui ?

Signaler Répondre

avatar
laffelounette le 13/12/2016 à 13:42

y'a encore de la purge à faire, toujours pas possible de trouver du boulot dans le btp.
Après la fédé du btp dit qu'il manque des jeunes, qu'on a pas assez d'expérience, pas assez de qualification, pas assez d'ouvrier dispo mdr,...

Signaler Répondre

avatar
Etben! le 13/12/2016 à 13:04

Pour une fois, pépère fait du bon boulot!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.