Samuel Minot (BTP du Rhône) : "Les propos de Muriel Pénicaud sont scandaleux et irresponsables"

Samuel Minot (BTP du Rhône) : "Les propos de Muriel Pénicaud sont scandaleux et irresponsables"
Samuel Minot - LyonMag

Chaque secteur est frappé de plein fouet par l’épidémie de coronavirus et le confinement qui paralyse le pays.

Celui du BTP est évidemment en première ligne. Nous avons contacté Samuel Minot, président du BTP du Rhône, pour faire le point.

LyonMag : Les entreprises du BTP continuent-elles à travailler ?

Samuel Minot : Nos entreprises ont arrêté à 95% leurs chantiers. Seuls sont maintenus les interventions et les dépannages d’urgence.

Jeudi, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a considéré que vous devriez poursuivre votre activité et a parlé de "défaitisme" de la part des entreprises de votre secteur ?
Ces propos sont scandaleux et irresponsables. Le civisme pour le BTP, c’est d’abord de protéger ses salariés. Aujourd’hui, on demande aux Français de rester confiner chez eux et on accepterait d’envoyer nos salariés sur les chantiers sans la moindre précaution. Cela relève d’abord de la responsabilité sanitaire des chefs d’entreprises.

Les propos de Muriel Pénicaud ne sont-ils pas en contradiction avec ceux du Président de la République ?
 Les propos du Président sont très ambigus, ce qui conduit à des interprétations irresponsables, ce qui est le cas de Madame Pénicaud.

Pour assurer la sécurité de vos compagnons, ne pourriez-vous par simplement faire comme les entreprises qui continuent à fonctionner en dotant leur personnel de masques, de gel et de gants ?
La distanciation à plus d’un mètre n’est pas possible dans notre métier. En outre, nous n’avons pas de masques. Ils ont été réquisitionnés pour le personnel soignant, ce qui est tout à fait normal. C’est la raison pour laquelle nous demandons que soit déclarée la fermeture générale des chantiers le temps d’adapter nos méthodes d’intervention pour respecter les règles sanitaires. Il faudra notamment régler le problème de confinement de nos compagnons pendant les transports sur les chantiers. Ils sont en général trois et même parfois plus dans les camionnettes. C’est bien dans cet esprit que Laurent Wauquiez a décidé jeudi la fermeture de l’intégralité des chantiers dont le maître d’ouvrage est le Conseil régional. Cela va nous laisser le temps de travailler avec les représentants des salariés pour mettre en place des procédures adaptées.
Il va également falloir trouver une solution au problème de l’approvisionnement en matériaux de construction. Actuellement, tous les grands distributeurs sont fermés ainsi que les fabricants.

Vos salariés qui ne travaillent pas ont-ils droit au chômage ?
Nous demandons qu’ils puissent effectivement avoir accès au chômage technique. Il est irresponsable de dire que le BTP profite du système alors que nos chefs d’entreprises rentrent dans une période extrêmement périlleuse.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ludovic le 21/03/2020 à 12:41

en plus du risque de contamination par le virus, le taux de sinistralité professionnelle de l'artisanat du bâtiment est supérieur à la moyenne, avec des accidents graves et parfois mortels plus fréquents, ce qui nécessiterait une hospitalisation et encombrerait des hôpitaux déjà saturés : " La prévention des risques professionnels des artisans du bâtiment " : http://officiel-prevention.com/formation/securite-btp/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=94&dossid=530

Signaler Répondre

avatar
ghjfg89 le 21/03/2020 à 09:32

Bon alors son président de sa fédé nat, a parlé 1h avant elle sur la dite radio, et appelait lui aussi à bosser. Donc s'il veut charger quelqu'un peut être devrait il commencer à faire la liste ....

Signaler Répondre

avatar
La France morte. le 21/03/2020 à 08:00
nadine38 a écrit le 21/03/2020 à 07h35

Je suis dans le secteur agricole mais la prime on la prend ou
déjà que l on a du mal a finir les fin s de mois
on est bien d accord de la donner mais donner des aides
merci

Des salaires inappropriés pour des élites incapables et incompétentes.Et des primes ridicules,si mêmes elles existent,mdr,pour la moutonnaille. Sa va être TRES dur de continuer les productions sans Main d’oeuvre .

Signaler Répondre

avatar
nadine38 le 21/03/2020 à 07:35
yfoyaka a écrit le 20/03/2020 à 20h47

C'est certains que l'arrèt de production des entreprises et l'indemnité des gens contraints à ne pas travaillés va couter très cher au gouvernement mais la décision a été promise par le Président .LEMAIRE demande qu'une prime soit donnée aux gens qui se dévouent et risquent leur santé en continuant à travailler mais ou il ne manque pas d'air il demande que cela soit payé par les patrons.Généreux avec l'argent des employeurs.C'est a l'état de récompenser ces courageux

Je suis dans le secteur agricole mais la prime on la prend ou
déjà que l on a du mal a finir les fin s de mois
on est bien d accord de la donner mais donner des aides
merci

Signaler Répondre

avatar
yfoyaka le 20/03/2020 à 20:47

C'est certains que l'arrèt de production des entreprises et l'indemnité des gens contraints à ne pas travaillés va couter très cher au gouvernement mais la décision a été promise par le Président .LEMAIRE demande qu'une prime soit donnée aux gens qui se dévouent et risquent leur santé en continuant à travailler mais ou il ne manque pas d'air il demande que cela soit payé par les patrons.Généreux avec l'argent des employeurs.C'est a l'état de récompenser ces courageux

Signaler Répondre

avatar
Btp 69 seb le 20/03/2020 à 20:22

Que madame la ministre vienne une fois sur un gros chantier quand les ouvriers n ont même pas d eau ni wc et vous parlez de geste barrière. Arrêtons le cinéma les ouvriers du btp ne font jamais grève ne se plaignent jamais et on veut les envoyer en première ligne, que les artisans puissent travailler,c'est normal mais les gros chantiers ou moins gros doivent prendre leur responsabilités moi-même fessant beaucoup de déplacement sans restaurant exposé à beaucoup de personnes 20 personnes pour 30 m2 quelques fois soyons lucide.bon courage a tous

Signaler Répondre

avatar
hjfdjh le 20/03/2020 à 17:18
Non à LaRem a écrit le 20/03/2020 à 16h06

Les propos de madame Pénicaud ne m'étonne pas.
Dans quelques jours, le code du travail va être sérieusement remanié. Heureusement que le code européen est là pour sauver la semaine de 48 heures et les quatre semaines de congés.

Aucun code internationale n'est applicable en situation d'urgence, l'Etat à décrété l'état de guerre, ce qui implique qu'il peut requérir même des journées continue de 24h 7 jours sur 7, s'il le veut, mais ça ne devrait pas arrivé, même les soldats dans les tranchées étaient envoyé au repos.

Signaler Répondre

avatar
la REM le 20/03/2020 à 16:19

La REM n’est qu’un ramassis de bons à rien qui a mis la France à feu et à sang depuis 3ans avec à leur tête un jouvenceau complètement mégalomane qui donne des primes à ceux qui continuent à travailler mais qui confiné tous les autres et s’ils sortent sans leur ausweiss il leur fait payer des pv! Tout ça est un cauchemar qui ne peut stopper qu’avec de vrais dirigeants ! Que les nuls de la rem s’en aillent et les bonnes décisions seront enfin prises !

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 20/03/2020 à 16:06

Les propos de madame Pénicaud ne m'étonne pas.
Dans quelques jours, le code du travail va être sérieusement remanié. Heureusement que le code européen est là pour sauver la semaine de 48 heures et les quatre semaines de congés.

Signaler Répondre

avatar
Amri le 20/03/2020 à 15:23

Plusieurs entreprises plutot libérale ont pris les devant, pourquoi perdre de la main d'oeuvre qualifiée quand on arrive déjà pas à recruter en temps normal ?

Signaler Répondre

avatar
marin le 20/03/2020 à 15:07

Merci pour ces propos Nous devons la sécurité des salariés Demandons à gérard Colomb de nous faire un arrêté pour interdire tous chantiers Il en va de notre sécurité et de la garantie que nos entreprises pourront avoir le chômage partiel et pouvoir continuer à payer ses salariés

Signaler Répondre

avatar
lyonnais69 le 20/03/2020 à 14:58

Et vous savez quelle a remis le jour de carence pour le personnel hospitalier!.. pour éviter les arrêts de travail !.. Pauvre conne ! Pauvre gouvernement!.A vomir ! La prime Macron de 1000 euros même pas droit !! Pour le personnel des hôpitaux! Penicaud dehors et vite !

Signaler Répondre

avatar
lklk7 le 20/03/2020 à 13:11
Lyonnais. a écrit le 20/03/2020 à 11h53

Le système libéralisme montre ses limites, il crie à qui veut l'entendre que c'est le capital qui cré la richesse, mais là il vient de s'apercevoir que sans les ouvriers, sa richesse n'est qu'illusoire.
La vraie richesse d'un pays est basée sur sa population, sur sa capacité à travailler en utilisant l'outil du capital, et non pas l'inverse, comme le dénonce souvent tous les pseudos économistes à 2 sous !
Sans les hommes, aucune société dite libérale et capitaliste ne peut vivre ni même survivre !
Il faut protéger les hommes si la société veut continuer à s'enrichir !

La dernière fois au 19e y'avait des pertes de l'ordre de la centaine de millier chaque année, et le système les remplaçaient par ceux d'autres pays, pour des salaires moindres, pourquoi croyez vous qu'il y'a autant d'italiens et de polonais ? Si y'a des pertes démo, comme d'hab ils iront chercher ailleurs. Et on parlera pas du flux d'immigration vers les usa en même temps que ça a créé.

Signaler Répondre

avatar
Val6 le 20/03/2020 à 12:52

Muriel Penicaud est irresponsable dans sa politique globale. Regardez ce qu'elle a fait avec l'assurance chômage, qui est juste inhumain !!!

Signaler Répondre

avatar
TOTO693884 le 20/03/2020 à 12:05

Les Chinois ont prouvé qu'il vaut mieux figer le pays, en agissant ainsi la durée du confinement sera moins longue. Les libéraux au pouvoir eux, c'est : " penser finance ".

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 20/03/2020 à 11:53

Le système libéralisme montre ses limites, il crie à qui veut l'entendre que c'est le capital qui cré la richesse, mais là il vient de s'apercevoir que sans les ouvriers, sa richesse n'est qu'illusoire.
La vraie richesse d'un pays est basée sur sa population, sur sa capacité à travailler en utilisant l'outil du capital, et non pas l'inverse, comme le dénonce souvent tous les pseudos économistes à 2 sous !
Sans les hommes, aucune société dite libérale et capitaliste ne peut vivre ni même survivre !
Il faut protéger les hommes si la société veut continuer à s'enrichir !

Signaler Répondre

avatar
hghg5 le 20/03/2020 à 11:42

"Scandaleux", mouais l'histoire montre ce qui se passerait si on arrêtait tout à 100%, donc à moins de vouloir une récession avec une déflation de salaire ... Comme la dernière fois ....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.