La CAPEB craint une hausse du travail illégal sur les chantiers de Lyon

La CAPEB craint une hausse du travail illégal sur les chantiers de Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Le coronavirus et la crise qu’il a engendré en France ont privé les entreprises du BTP de chantiers durant tout le confinement.

Et désormais, des coûts supplémentaires sont engagés pour respecter les mesures sanitaires, comme la réduction du temps de travail et la multiplication des jours d’intervention ou l’achat de masques et visières.

Pour la CAPEB du Rhône, "le Covid-19 risque de favoriser le retour du travail détaché ou illégal" sur les chantiers de Lyon. Le recours à une main d’oeuvre à bas coût est la grande crainte du syndicat patronal de l’artisanat du bâtiment.


La CAPEB du Rhône demande alors au gouvernement d’institutionnaliser la création d’une ligne Covid dans les devis, de débloquer une compensation budgétaire sous forme de crédit d’impôts pour les entreprises engagées sur des chantiers déjà signés et de garantir une prise en compte dans les DPGF (Décomposition du prix global et forfaitaire ndlr) pour les marchés à venir.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Qui es tu ? le 23/06/2020 à 10:43

Dans le bâtiment,l'hôtellerie ,ce sont les 1ers à faire du travail au noir.MDR quand je lis l'info écrite par lyon mag et qui apparemment soutient la capeb

Signaler Répondre

avatar
Doubien le 21/06/2020 à 17:14

L'hôpital qui se fout de la charité ! mdr

Signaler Répondre

avatar
kjhglk le 21/06/2020 à 13:28

Pour ce que je peux voir et entendre, y'a l'air d'y avoir beaucoup de détachés. Par conter pas un seul des chantiers que je croise dans les rues ne portent de masque, pas un.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.