Jura : le couple libertin soupçonné d'avoir égorgé un chef d’entreprise lyonnais mis en examen

Jura : le couple libertin soupçonné d'avoir égorgé un chef d’entreprise lyonnais mis en examen
Photo d'illustration - LyonMag

Au total, quatre personnes ont été déférées ce samedi au parquet de Besançon après des violences envers un chef d'entreprise lyonnais dans la nuit du 4 au 5 novembre qui s'est ensuite donné la mort dimanche dernier.

Parmi elles, le jeune homme âgé de 18 ans et sa petite amie de 16 ans, soupçonnés d'avoir piégé le chef d’entreprise qui s’est donné la mort. Deux autres résidents de Lons-le-Saunier, ont également été présentés au parquet.

Une information judiciaire pour tentative d’assassinat, extorsion et dissimulation de preuve a été ouverte. Le parquet a également requis quatre mandats de dépôt. Il semblerait aussi qu’un couple d’amis des jeunes  aurait caché l’arme utilisée.

Moyennant finances, le  jeune couple proposait des rencontres libertines. C'est comme ça qu'il fera la rencontre de leur future victime, un Lyonnais de 53 ans, à la tête d'une société de 70 employés. Après un dîner à Lons-le-Saunier, les trois personnes se retrouvent dans la voiture du Lyonnais, ce dernier est à la place du conducteur, l'adolescente à ses côtés et le jeune homme derrière lui.

C'est à ce moment là que la rencontre libertine va basculer. Le Jurassien se saisit d'un long couteau et égorge le Lyonnais avant de le frapper. Tentant de retenir les flux de sang qui s'échappe de ses entailles, le chef d'entreprise accepte de céder aux menaces du couple et leur laisse sa carte bleue et de l'argent liquide. Dans les moments qui suivent, plusieurs milliers d’euros ont été retirés dans un distributeur de la rue des Salines à Lons.

Le Lyonnais, marié et père de famille, parviendra finalement à prendre le volant et à rouler, dans un état semi-conscient. Sa fuite se terminera sur l'aire d'autoroute de Jasseron dans l'Ain. Retrouvé par les gendarmes, il sera hospitalisé à Lyon où il se réveillera miraculeusement samedi dernier. Selon le Progrès, le chef d'entreprise confessera son escapade libertine aux enquêteurs et à son frère. Il sera retrouvé pendu dans la douche de sa chambre d'hôpital le lendemain matin.

Le couple de libertins, avait été interpellé ce jeudi.

X
13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pleanvate le 12/12/2015 à 13:29
blanc a écrit le 17/11/2015 à 13h46

Et les fachos comme par hasard vous ne demandez pas de noms ni la nationalité de ses salopards??? ha ha vous sentez bien la signature du pure souche!!!

+1

Fachos, FN = mauvaise foi

Signaler Répondre

avatar
ziko le 19/11/2015 à 13:04

Par contre vu qu'ils sont pas d'une certaine origne ont le mediatise pas

Signaler Répondre

avatar
phil07100 le 17/11/2015 à 21:30

Le monde du libertinage n'a rien à voir avec ce type de "rencontre". Il y aurait des centaines de morts tous les dimanche matins et certains soirs de semaine. Ce journaliste ne connait visiblement pas ce milieu et ces cordiales habitudes. Un stage de remise à niveau journalistique s'impose!

Signaler Répondre

avatar
francois21 le 17/11/2015 à 15:05
Racolage actif a écrit le 15/11/2015 à 08h30

"Moyennant finances, le jeune couple proposait des rencontres libertines."

Il faudrait vous cultiver un peu ce n'est dans cas en rien du libertinage mais de la prostitution.(je sais c'est moins "vendeur")

rencontres libertines + moyennant finances = prostitution

CQFD , il n'y a donc pas de pb dans l'article ? ;)

Signaler Répondre

avatar
blanc le 17/11/2015 à 13:46

Et les fachos comme par hasard vous ne demandez pas de noms ni la nationalité de ses salopards??? ha ha vous sentez bien la signature du pure souche!!!

Signaler Répondre

avatar
anonimus le 17/11/2015 à 12:52
ethan a écrit le 17/11/2015 à 10h00

de ses entailles pas de ses entrailles !!!

Le journaliste a bien écrit son texte.

"du sang s'échappe de ses ENTAILLES"

Signaler Répondre

avatar
franber le 17/11/2015 à 10:27

Ce ne sont pas des libertins; Ce sont des prostitués. Ne mélanger pas tout !

Signaler Répondre

avatar
ethan le 17/11/2015 à 10:00
maître capello a écrit le 17/11/2015 à 09h53

si du sang s'échappe de ses entrailles, il a été éventré, pas égorgé...

de ses entailles pas de ses entrailles !!!

Le journaliste a bien écrit son texte.

Signaler Répondre

avatar
nounours47 le 17/11/2015 à 09:58
Racolage actif a écrit le 15/11/2015 à 08h30

"Moyennant finances, le jeune couple proposait des rencontres libertines."

Il faudrait vous cultiver un peu ce n'est dans cas en rien du libertinage mais de la prostitution.(je sais c'est moins "vendeur")

tout a fait d accord,le libertinage,n as rien a voir avec la prostitution.
c est un mode de vie,et c est pas vendeur,voir mal vu!

Signaler Répondre

avatar
maître capello le 17/11/2015 à 09:53

si du sang s'échappe de ses entrailles, il a été éventré, pas égorgé...

Signaler Répondre

avatar
puth le 15/11/2015 à 15:19
Citoyendu69 a écrit le 15/11/2015 à 09h34

Sordide affaire.

Qui n'est pas sans rappeler ce film, 'l'appât'.

Signaler Répondre

avatar
Citoyendu69 le 15/11/2015 à 09:34

Sordide affaire.

Signaler Répondre

avatar
Racolage actif le 15/11/2015 à 08:30

"Moyennant finances, le jeune couple proposait des rencontres libertines."

Il faudrait vous cultiver un peu ce n'est dans cas en rien du libertinage mais de la prostitution.(je sais c'est moins "vendeur")

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.