Polémique sur les réfugiés : le maire de Charvieu-Chavagneux demande à Valls la dissolution de SOS Racisme

Polémique sur les réfugiés : le maire de Charvieu-Chavagneux demande à Valls la dissolution de SOS Racisme
Manuel Valls - LyonMag

Dans un courrier, le maire de Charvieu-Chavagneux demande ce vendredi au Premier ministre la dissolution de SOS Racisme.

Les relations entre l'association et Gérard Dezempte sont plutôt tumultueuses depuis une délibération municipale en vue d'accueillir des réfugiés, à condition qu'ils soient chrétiens car eux "(...) ne procèdent pas à la décapitation de leur patron". C'est en apprenant que SOS Racisme déposait une requête devant le tribunal administratif de Grenoble contre cette délibération que le maire de la commune du Nord-Isère, située non loin de Lyon, a vu rouge.

Il veut procéder "au démantelèment de SOS Racisme, qui n'a pas sa place dans la République française. Il n'est pas possible de se rendre coupable d'une telle indécence dans le contexte que vit notre pays", écrit Gérard Dezempte à Manuel Valls après avoir évoqué les subventions publiques que touche l'association ou encore le fait que le président de SOS Racisme dans la Somme ait été condamné à du sursis en 2015 pour escroquerie.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tricolore le 21/11/2015 à 20:39

C'est le racisme à sens unique qui intéresse les bons a rien de sos racisme et ils détestent les francais de souche !! A fuir comme la peste !!

Signaler Répondre

avatar
Indignation à 2 vitesses le 21/11/2015 à 14:03

Sos racisme? Si au moins ils combattraient TOUT les racismes, mais pour ces gens, il y a racisme et racisme.

Signaler Répondre

avatar
jeanstaff le 21/11/2015 à 09:11

C'est très bien ce que demande le Maire, Et sos fonctionne avec notre pognon, il faut leur supprimer les subventions…Alors Mrs les gouvernants qu'allez vous faire, prenez la même attitude que ce Maire…..

Signaler Répondre

avatar
Sar le 21/11/2015 à 08:35

Bravo Monsieur le maire, vous devez donner des leçons aux autres maires qui n ont pas le courage et ils méritent pas leurs noms et leurs fonctions. Surtout le Maire de Bordeaux qui a ouvert la porte de la ville aux immigrées musulmans ( espérant qu il sera un jour President !!) . Pas pitié pour le peuple..

Signaler Répondre

avatar
Veritas le 21/11/2015 à 07:49

Enfin un maire qui a des corones et qui dit la vérité ! Je le verrai bien remplacer taubira !

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 20/11/2015 à 19:09

Bravo pour ce maire. Finissons en avec ces officines de l'époque mitterandienne

Signaler Répondre

avatar
glandu le 20/11/2015 à 18:38
SOS a écrit le 20/11/2015 à 16h35

Depuis la fameuse histoire de Nadine Morano "on" nous a dit que le mot race n'était pas approprié en ce qui concerne les humains.

Donc "racisme" non plus, donc "SOS racisme" ne devrait s'appeler plus que "SOS".

La dissolution a donc déjà eu lieu.

Pas tout à fait puisqu'ils se gavent toujours avec le blé de vos impots...

Signaler Répondre

avatar
MDR le 20/11/2015 à 17:46
Petaudier a écrit le 20/11/2015 à 17h24

Toutes les économies sont bonnes à prendre :

- frais de fonctionnement,
- salaires de permanents,
- honoraires d'avocats pour encombrer les tribunaux.

Monsieur Valls devrait prendre, courageusement, la bonne décision, sans tarder.

Mettre Valls et courageux dans la même phrase, il y a comme un problème.
Valls, l'art des convictions à géométrie variable.
Valls, un Sarkozy ibérique.
Il se prend pour El Caudillo, il n'est que le godillot des puissants.

Signaler Répondre

avatar
cherif le 20/11/2015 à 17:43

Lol c marrant comment certains définissent la république ,et la liberté d expression Inculte !!!!

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 20/11/2015 à 17:24

Toutes les économies sont bonnes à prendre :

- frais de fonctionnement,
- salaires de permanents,
- honoraires d'avocats pour encombrer les tribunaux.

Monsieur Valls devrait prendre, courageusement, la bonne décision, sans tarder.

Signaler Répondre

avatar
Roberto le 20/11/2015 à 16:45

Enfin un maire courageux !

Signaler Répondre

avatar
SOS le 20/11/2015 à 16:35

Depuis la fameuse histoire de Nadine Morano "on" nous a dit que le mot race n'était pas approprié en ce qui concerne les humains.

Donc "racisme" non plus, donc "SOS racisme" ne devrait s'appeler plus que "SOS".

La dissolution a donc déjà eu lieu.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.