Laissée pour morte dans sa baignoire après un viol : un adolescent mis en examen et écroué

Laissée pour morte dans sa baignoire après un viol : un adolescent mis en examen et écroué
photo d'illustration - Lyonmag.com

Un adolescent de 18 ans a été mis en examen pour viol aggravé sur personne vulnérable, jeudi soir, à l’issue de sa présentation au parquet.

Il a été écroué, dans le cadre de l’enquête sur le viol sordide d’une femme de 36 ans, le soir d’Halloween, à Charvieu-Chavagneux, dans le Nord-Isère. Mineur au moment des faits, le suspect pourrait ne pas voir l’excuse de minorité retenue.

Les quatre autres mineurs interpellés en début de semaine devaient eux aussi être présentés au parquet mais rien n’avait encore filtré ce vendredi matin. Le parquet a requis le placement en détention de trois d’entre eux, selon le Progrès.

Ces cinq jeunes sont soupçonnés d’avoir drogué et violé leur victime, puis de l’avoir laissée inconsciente, dans sa baignoire, après l’avoir aspergée de détergents pour effacer leurs empreintes.

X
4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zeus. le 27/11/2016 à 01:04

Un jeune de 17 avec une femme de 36 ans, sordide !

Et elle que faisait-elle avec eux ?

Signaler Répondre

avatar
Pauvre femme le 25/11/2016 à 13:12

Voila pourquoi il ne faut pas ouvrir la porte à n'importe qui . J'espère qu'elle a des frères et de la famille ,qui vont se charger de ses barbares.pas de pitié.

Signaler Répondre

avatar
Flamme le 25/11/2016 à 09:11

18ans, adolescent.... non, a 18 ans on est majeur et on a le droit de vote

cependant, a l époque des faits, il était mineur.... mais ça se joue a quelques jours apparemment...

ces personnages sont des barbares!!! pour droguer une personne, il faut avoir... de la drogue... et donc préméditer l acte!!!!
... une question bete, mais.... que faisait une femme de 36ans avec des mecs qui ont la moitié de son âge?

Signaler Répondre

avatar
vivement 2017 le 25/11/2016 à 08:40

A ce stade la piste de l'attentat n'est pas privilégiée.

Ce sont de "jeunes déséquilibrés" ou comme le dirait Cazeneuve des sauvageons.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.