Rassemblement pro-migrants interdit à Lyon : les associations dénoncent une réduction des libertés

Rassemblement pro-migrants interdit à Lyon : les associations dénoncent une réduction des libertés
DR

Dans un communiqué, le collectif d’organisations qui appelaient à un rassemblement pro-migrants samedi à Lyon condamnent l’interdiction qui frappe cette mobilisation.

Selon ATTAC-Rhône et le NPA, "l’état d’urgence réduit les libertés". "La préfecture invoque le risque d’agressions par l’extrême-droite pour justifier son interdiction. Un tel argument ne peut que légitimer la violence des fascistes", s’insurgent le collectif.

Les organisations, qui demandent l’ouverture de logements vides dans la Métropole de Lyon pour accueillir les migrants, indique vouloir "se retrouver dans les plus brefs délais pour envisager les suites à donner à leur mobilisation".

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
meylanville le 26/11/2015 à 20:22

C'est vrai, les libertés sont réduites en cas d'état d'urgence .
Surtout celles qui n'ont pas lieu d'être .

Signaler Répondre

avatar
garder les yeux ouverts le 23/11/2015 à 16:37

Il est absolument anormal qu'une manifestation soit interdite parce que des groupuscules fascistes risquent de venir. Il suffit alors que ceux ci agitent la menace pour faire interdire une manifestation.
Le rôle de la Police n'est elle pas de protéger tout citoyen...même lorsque celui ci manifeste pacifiquement ! Le droit de manifester est un droit constitutionnel et une liberté fondamentale..que le Préfet doit protéger !

Signaler Répondre

avatar
Polémique inutile le 23/11/2015 à 16:23

Il me semble que TOUTES les manifestations ont été interdites, y compris celles d'hommage aux victimes....
Polémique inutile et nuisible donc....

Signaler Répondre

avatar
prudence le 23/11/2015 à 15:01

Jusqu'à présent la violence vient bien plus de l’extrême gauche que de ces groupuscules d’extrême droite.

Sachant par ailleurs que plusieurs kamikazes étaient dans les rangs des migrants il est certainement plus prudent d’arrêter toute nouvelle venue.

Signaler Répondre

avatar
airousse le 23/11/2015 à 14:19

Actuellement le problème numéro un ne me parait pas les vilains-méchants-pas-beaux-fascistes...Certains devraient arrêter la fumette.

Signaler Répondre

avatar
Laule le 23/11/2015 à 13:59

"La préfecture invoque le risque d’agressions par l’extrême-droite"

moi qui croyait que c'était des enfants de coeur

Signaler Répondre

avatar
Folie douce le 23/11/2015 à 13:40

Ça ne vous suffit pas, ce qui s'est passé ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.