Lyon : dix mois ferme pour un récidiviste

Lyon : dix mois ferme pour un récidiviste
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits s'étaient déroulés le 3 janvier, quand une patrouille de police roulant avenue Rockefeller dans le 8e arrondissement de Lyon avait repéré un homme au comportement étrange.

L’individu semblait dissimuler un objet dans une poche. Une fouille a permis la découverte d’un tournevis, de gants, d’une clé PTT, et des tickets-restaurant au nom d’une autre personne.

Non loin du lieu de l’interpellation, une voiture avec une vitre cassée a été retrouvée. L’enquête n’a pas démontré que l’interpellé, âgé de 42 ans, était l’auteur du vol.

Toutefois sa version des faits n'a pas convaincu la justice. En effet, il avait affirmé qu’il avait trouvé les objets dans le tramway. Déjà condamné 16 fois par la justice, l'homme a été écroué pour dix mois.

Tags :

faits divers

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jms 69 le 24/01/2016 à 23:14
Zeus a écrit le 23/01/2016 à 19h29

j'étais la lors de sa comparution début janvier (il avait demandé un délai pour préparer sa défense).
Sans entrer dans les détails il a de gros problèmes familiaux et la prison n'est pas la solution. Seulement la société n'a rien a proposer d'autre.

L'article est trop succin. Par ailleurs pourquoi Lyon Capitale choisit de publier certaines affaires et pas les autres. Il y a des dizaines d'audience tous les jours dont certaines beaucoup plus intéressantes a relater que celle la.

16 interpellations quand même au bout de la 2 ème on se pose des questions on sait très bien si on fait ou pas des connormes après suivant la situation de famille peut être se plaît il en prison et toutes les victimes de ses larcins n on peut être pas les moyens de racheter ce qu on leur as dérobé ils font pareil ils volé on en fini plus alors

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 24/01/2016 à 21:42
Grebe a écrit le 24/01/2016 à 21h21

Moi ,la première fois je le sauve ,la deuxième je le laisse se noyer.

apres la premiere fois vous lui apprenez pas a nager ?

Signaler Répondre

avatar
Grebe le 24/01/2016 à 21:21

Moi ,la première fois je le sauve ,la deuxième je le laisse se noyer.

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 24/01/2016 à 01:22
no comment a écrit le 23/01/2016 à 20h48

Déjà condamné 16 fois par la justice... qu'est ce qu'on peut dire de plus?....

Allez aux tribunal et suivez quelques audience, vous verrez qu'il y a beaucoup a dire et à ecouter.

Je vais vous faire une parabole pour que vous compreniez :
un homme est en train de se noyer, il ne sait pas nager.
Un pêcheur passant par la le voit et le tire de l'eau.
Ensuite il le rejette à l'eau, l'homme se noit encore, le pecheur le sauve une 2eme fois.
L'histoire se répète 16 fois.
A chaque fois l'homme se noit.

Le pecheur a-t-il fait ce qu'il fallait ?

Signaler Répondre

avatar
no comment le 23/01/2016 à 20:48

Déjà condamné 16 fois par la justice... qu'est ce qu'on peut dire de plus?....

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 23/01/2016 à 19:29

j'étais la lors de sa comparution début janvier (il avait demandé un délai pour préparer sa défense).
Sans entrer dans les détails il a de gros problèmes familiaux et la prison n'est pas la solution. Seulement la société n'a rien a proposer d'autre.

L'article est trop succin. Par ailleurs pourquoi Lyon Capitale choisit de publier certaines affaires et pas les autres. Il y a des dizaines d'audience tous les jours dont certaines beaucoup plus intéressantes a relater que celle la.

Signaler Répondre

avatar
Gerbe le 23/01/2016 à 17:26

Ça prouve bien ,que le laxisme et bien plus ancien et que me Taubira n'est pas responsable de tous . Elle est dans la continuité de la décadence de la justice.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France le 23/01/2016 à 11:00

Il a 42 ans et 16 interpellations à son actif (ou passif).

S'il a commencé à 10 ans, c'est précoce il est vrai, ça fait une interpellation tous les 2 ans !!!

Ça m'interpelle, moi aussi !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.