Prêtre pédophile : le cardinal Barbarin poussé à la démission par le pape François ?

Prêtre pédophile : le cardinal Barbarin poussé à la démission par le pape François ?
Le cardinal Barbarin - LyonMag

Le souverain pontife a-t-il fait référence ce jeudi à l’affaire Preynat dans l’avion le ramenant de son voyage au Mexique ?

Le pape François a en tout cas fait référence à la question de la pédophilie et s’est montré catégorique sur le sujet. "Un évêque qui se limite à changer de paroisse un prêtre pédophile est un inconscient. La meilleure chose qui lui reste à faire, c’est de présenter sa démission", a-t-il déclaré.

Sans donner plus de détails sur l’identité des protagonistes en question, le souverain pontif a comparé l’abus sexuel d’un enfant par un prêtre à un "sacrifice diabolique" qui "dévore" et "détruit" l'enfant qui lui a été confié pour son éducation spirituelle.

Comment ne pas dans ces cas là penser à l’affaire Preynat qui secoue le diocèse de Lyon depuis plusieurs mois ? Si une démission du cardinal Barbarin ne semble pour l’instant pas à l’ordre du jour malgré de futures plaintes pour non-dénonciation d’actes pédophiles, un ordre direct du pape François lui-même pourrait bien faire changer les choses.

Mise à jour à 17h : Un porte-parole du Vatican a également réagi, avec des pincettes, à l'allusion du préfet : "Je ne crois pas du tout que la réponse du Pape peut faire référence à cette affaire (celle du père Preynat ndlr) qui est délicate et complexe, et dans laquelle il me semble que le cardinal ait agi avec une grande responsabilité".

Mise à jour à 14h : Selon le journaliste du Figaro Jean-Marie Guénois, la phrase du pape faisait référence à l'affaire Maciel. Ce dernier, accusé directement de pédophilie, est pourtant décédé depuis 2008 et n'a couvert personne puisqu'il était son propre supérieur au Mexique.

Et si le Pape François pense ça pour l'affaire Maciel, il peut bien le penser pour toutes les autres affaires.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tessog le 20/02/2016 à 11:02

La remarque de JM Guénois est peut-être fondée. Pourtant, ce "contexte" dont il parle, il n'en dit rien, comme il ne dit rien de ce qui laisse penser que le propos du pape ne s'applique qu'à Maciel. L'esquive de JM Guénois manque à ce jour de solidité intellectuelle.

Signaler Répondre

avatar
KiRo le 20/02/2016 à 10:28

Que le Pape ait tenu ses paroles en pensant ou non à Barbarin, peu importe. Son message est universel et trouve donc à s'appliquer à Barbarin qui démissionnera pour se conformer à son engagement.

Signaler Répondre

avatar
KiRo le 20/02/2016 à 10:25
supercherie a écrit le 20/02/2016 à 08h07

"Merci François"

Merci de quoi?

De faire de beaux discours et d'être incapable dans les faits de révoquer un évêque?

Je suis impatient comme vous. Mais je compte sur ce qui reste de conscience au traître Barbarin...

Signaler Répondre

avatar
supercherie le 20/02/2016 à 08:07
KiRo a écrit le 19/02/2016 à 19h30

Merci François

"Merci François"

Merci de quoi?

De faire de beaux discours et d'être incapable dans les faits de révoquer un évêque?

Signaler Répondre

avatar
KiRo le 19/02/2016 à 19:30

Merci François

Signaler Répondre

avatar
pretavotermelenchon le 19/02/2016 à 19:27

no pasaran ! Gnnnnnnnnnnnn !

Signaler Répondre

avatar
Soyons précis !!! le 19/02/2016 à 19:15
berk a écrit le 19/02/2016 à 16h14

silence on abuse..

Silence on VIOLE

Signaler Répondre

avatar
Plume le 19/02/2016 à 18:04

Si je comprends bien, on a donc affaire à un cardinal qui connaissait l'existence d'un pédophile dans les rangs de l'Église, qui a déplacé le problème sans le régler, ce qui a provoqué d'autres agressions. Évidement que sa démission est inévitable. Dommage. Même si je n'était pas souvent en phase avec ses idées, il faut reconnaître que le cardinal Barbarin était une personnalité attachante et charismatique.

Signaler Répondre

avatar
jemappes2911 le 19/02/2016 à 16:16

Assez de silence, assez de complicité passive.

Signaler Répondre

avatar
berk le 19/02/2016 à 16:14
Gaston a écrit le 19/02/2016 à 16h02

Avant de lui jeter la pierre, laissons travailler la justice
Pour que Monseigneur Philippe Barbarin puisse être visé par les propos du pape, il eût fallu au moins deux choses qui font défaut en la circonstance :
1) qu’il sache que le prêtre est réellement pédophile après son arrivée ; or pas de plainte.
2) que, ayant reçu une plainte, il n’ait rien fait ; or même pour une plainte reçu en 2014 pour des faits datant d’avant 1991, il a tout de suite agi selon le Droit et la loi.

silence on abuse..

Signaler Répondre

avatar
Gaston le 19/02/2016 à 16:02

Avant de lui jeter la pierre, laissons travailler la justice
Pour que Monseigneur Philippe Barbarin puisse être visé par les propos du pape, il eût fallu au moins deux choses qui font défaut en la circonstance :
1) qu’il sache que le prêtre est réellement pédophile après son arrivée ; or pas de plainte.
2) que, ayant reçu une plainte, il n’ait rien fait ; or même pour une plainte reçu en 2014 pour des faits datant d’avant 1991, il a tout de suite agi selon le Droit et la loi.

Signaler Répondre

avatar
Climacus le 19/02/2016 à 15:39
Hum ... a écrit le 19/02/2016 à 14h06

ça secoue pas grand monde, rien sur les chaînes de tv ... Ha si c'était un musulman

S'il pouvait se convertir...

Signaler Répondre

avatar
Mélo le 19/02/2016 à 14:21

Ah oui ! C'est vrai ! Les mahométans sont de pauvres victimes ! Y'en a même que l'on condamne alors qu'ils ne font que jouer avec leurs kalachnikovs ! les pôvres..,

Signaler Répondre

avatar
Hum ... le 19/02/2016 à 14:06

ça secoue pas grand monde, rien sur les chaînes de tv ... Ha si c'était un musulman

Signaler Répondre

avatar
Paroles, paroles, paroles le 19/02/2016 à 12:07

Si le pape était si catégorique qu'il veut le prétendre il avait juste à révoquer le coupable......

Très facile de parler d'inconscience en laissant faire les choses

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.