Un arsenal d'armes clandestin découvert à Villeurbanne

Une jeune femme de 30 ans a été mise en examen et écrouée après la découverte à son domicile à Villeurbanne par la police d'un arsenal d'armes de guerre clandestin.
C'est lors d'une intervention banale pour tapage nocturne que la police a mis la main le 20 mai sur deux lance-roquettes, dotés de roquettes anti-char rêtes à l'emploi, trois fusils d'assaut, des fusils à canon scié ainsi que des gilets pare-balles et cinq pistolets.
"La piste terroriste a été écartée. Les premiers éléments de l'enquête laissent penser au grand banditisme", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Lyon Xavier Richaud.
La jeune femme n'a pas voulu donner la provenance de ces armes et a été mise en examen pour "dépôt d'armes", a précisé M. Richaud, confirmant des informations du quotidien régional Le Progrès.
L'enquête a été confiée à la direction inter-régionale de police judiciaire (DIPJ), qui cherche à identifier les propriétaires des armes et à savoir si celles-ci ont déjà été utilisées.

Tags :

armes

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.