Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Lyon : analyse des meilleurs lycées et de leur réussite au bac

Photo d'illustration - LyonMag

Le ministère de l’Education Nationale, par l’intermédiaire de sa Direction de l’Evaluation et de la Performance dirigée depuis peu par une statisticienne de l’INSEE Fabienne Rosenwald, vient de livrer ses indicateurs de réussite des lycées pour l’année 2015.

Aucun média n'a l'exclusivité, chacun peut les consulter depuis ce matin sur le site de l'Education Nationale.

 

Peu de surprises pour Lyon et ses environs. Les lycées privés Les Chartreux (1er arrondissement), Saint Marc (2e), Charles de Foucauld (3e), les Lazaristes et Sainte Marie (5e), Carrel (6e) et la Xavière  (8e) ont tous 100% de réussite au baccalauréat. Résultats remarquables mais à relativiser compte tenu du fait qu’en France, parmi les 25% de lycées dont les élèves sont les plus favorisés, 65% sont des lycées privés sous contrat.

 

Face à cette razzia des premiers prix pour les lycées privés, seuls le Lycée du Parc (6e arrondissement) avec 98% de réussite au bac toutes séries confondues et le Lycée International (7e) avec 97% semblent dans la course dans les lycées publics.

 

Le Lycée Edouard Herriot (6e) n’a que 94%, tandis que Saint-Exupéry (4e) avec 93% et Ampère (2e) avec 91% sont déjà distancés. Ils le sont plus encore si on change d’indicateur et que l’on regarde les chiffres de la valeur ajoutée du lycée par rapport au niveau de ses élèves arrivés en classe de seconde.

 

Cet indicateur de la valeur ajoutée par un lycée consiste à calculer quel pourcentage d’élèves d’un lycée devrait avoir le bac (compte tenu de ses notes au brevet, de son sexe, de la CSP de ses parents, etc.) et de comparer ce pourcentage avec le chiffre réel de réussite au baccalauréat.

Le lycée public Edouard Herriot "devrait" avoir un taux de réussite au baccalauréat de 96%. Comme il n’a que 94%, sa valeur ajoutée en tant que lycée est négative à – 2 points (94 - 96). Le Lycée Saint Exupéry et le Lycée Ampère font tous les deux 3 points de moins bien qu’attendu au bac.

 

Du point de vue de la valeur qu’un lycée "ajoute" au niveau de ses élèves arrivant en seconde, les lycées publics de Lyon sont d’ailleurs parfois dans une situation bien plus difficile.

Le lycée Jean Perrin (9e arrondissement) fait 9 points de moins. Le lycée Auguste et Louis Lumière (8e) fait – 6. Les lycées de la Martinière-Diderot (1er arrondissement) et Saint Just (5e) ont tous les deux une valeur ajoutée de - 4. A Villeurbanne, le lycée Fréderic Fays qui devait avoir un taux de réussite au baccalauréat de 89% n’obtient que 77% (- 12 points) tandis que le Lycée Brossolette qui devrait être détruit et reconstruit à quelques dizaines de mètres de son emplacement actuel a atteint en 2015 un taux de réussite de 83% alors que les chiffres prévoyaient 87%.

 

Romain Meltz

@lemediapol



Tags : lycées | baccalaureat |

Commentaires 16

Déposé le 30/03/2016 à 21h16  
Par non Citer

Lyonnez a écrit le 30/03/2016 à 11h22

vous ne connaissez pas du tout ces écoles

la selection se fait sur dossier... et après entretien avec le directeur des études... ils ne prennent pas que des génies, mais des enfants qui en veulent

ces écoles "catholiques", contrairement a beaucoup d autres, ne pratiquent pas le tri avant examen, c est a dire que tous ceux qui ont commencé l année sont présentés a l examen sous le nom du lycée... et pas en candidat libre

vous allez ensuite me parler du prix... et la, je vous dirais encore une fois que vous ne connaissez pas ces écoles... les frais de scolarités sont fonction des revenus .. idem pour la cantine

il faut peut être voir, non pas du coté de la sélection, mais du coté de la gestion et de la discipline dans ces écoles

j ai fait mon collège en ZEP et mon lycée dans un des établissements mentionné dans l article...
la différence était flagrante! un accompagnement constant des élèves, des sanctions, certes, mais une rigueur et une discipline permettant a tous de s epanouir, sans forcement la loi du plus fort
je ne dis pas que ces institutions sont dans le monde des bisounours, mais contrairement a mon ancien collège, la violence était systématiquement sanctionné, et les parents convoqués

je vous rappel aussi que ces établissements sont tous laïcs

abandonnez vos certitude et ouvrez votre esprit aux autres

A notre dame pas de sanctions à mon époque, enfin si sur les victimes, il est vrai que les agresseurs sont souvent seul et s'en vont agresser des groupes de plusieurs personnes pour le plaisir... bien fait de jeter une chaise dans la tronche du curé.

Déposé le 30/03/2016 à 16h13  
Par Benoui Citer

wape a écrit le 30/03/2016 à 15h52

Faux : la classe de 4ème se retrouve aussi bien dans les collèges que dans les lycées.
Les collèges : classe de 6ème jusqu'à la classe de 3ème,
Les lycées : classe de 6ème jusqu'à la terminale.

hahaha...
mais excusez mon cerveau, aujourd'hui, il s est dit que c était la journée du premier degré...

il me demande des exemples...

Déposé le 30/03/2016 à 15h52  
Par wape Citer

Benoui a écrit le 30/03/2016 à 14h33

et donc?

que proposez vous comme echange?

vous intervenez juste pour émettre une critique, sans rien derrière?
voila quelque chose de constructif dites donc!

juste une precision : la 4eme, c est au collège, pas au Lycée...

Faux : la classe de 4ème se retrouve aussi bien dans les collèges que dans les lycées.
Les collèges : classe de 6ème jusqu'à la classe de 3ème,
Les lycées : classe de 6ème jusqu'à la terminale.

Déposé le 30/03/2016 à 15h49  
Par Benoui Citer

rusty83 a écrit le 30/03/2016 à 14h30

A-Ce système est appliqué dans une multitude de collèges et lycées privés sous contrat qui se situent hors de la région purement lyonnaise.
B-A l 'inverse,Il est pratiquement impossible pour un établissement public d'envoyer un élève "perturbé" vers un établissement privé.

de quel système parlez vous?

si il s agit du renvoie des mauvais éleves, il faut vous mettre d accord avec Jean
... c est le contraire de ce qu il y dit... et en plus il a des "exemples"

enfin, l article ne parle que des établissement de ton et ses environs
.. peut être que vos exemples sont a propos d établissement a 80km d ici... mais ne sont pas en adéquation avec l article

et donc, encore une fois, beaucoup de bruit pour pas grand chose, a savoir que les meilleurs lycées lyonnais sont privés et qu ils ne pratiquent pas le renvoie pour doper leurs statistiques au BAC....

Déposé le 30/03/2016 à 14h33  
Par Benoui Citer

bob a écrit le 30/03/2016 à 14h03

Votre commentaire est un florilège des nullités que l'on retrouve en 4ieme dans un lycée de ZEP. Pathétique tant sur le plan de l'orthographe, de la syntaxe, ou la grammaire.
Avoir coûté à ses parents le prix des chartreux et écrire un tel torchon est en effet un bon argument attestant la supposée présence d'un mauvais élève (au maximum) au sein de l'institution catho !

et donc?

que proposez vous comme echange?

vous intervenez juste pour émettre une critique, sans rien derrière?
voila quelque chose de constructif dites donc!

juste une precision : la 4eme, c est au collège, pas au Lycée...

Déposé le 30/03/2016 à 14h30  
Par rusty83 Citer

Benoui a écrit le 30/03/2016 à 13h49

Ca ne se passe pas comme cela montee saint bart.
J ai sussi suivi une parti de mon superieur chez les chartreux.... Il y avait des nuls, comme partout... On ne les a jamais mis a la porte

Concernant vos exemples, mettez en face la non-possibilite de faire redoubler des eleves... Le choix de leur depart n est il pas lie au refus des parents de voir leurs enfants redoubles? De se plier aux attentes de l institution et au respect des profs (dans leur proposition)? De faire les devoirs de vacances?...
... Et si ces enfants etaient plus epanoui dans un autre cursus que celui du general?
On ne peu pas prendre pour exemple quelque chose de non factuel et baser sur le discour rapporte...

Bizarrement, personne ne se dit que la gestion et le relationnel entre le corps educatif et les eleves/parents pourrait etre une bonne raison de leur succes?

A-Ce système est appliqué dans une multitude de collèges et lycées privés sous contrat qui se situent hors de la région purement lyonnaise.
B-A l 'inverse,Il est pratiquement impossible pour un établissement public d'envoyer un élève "perturbé" vers un établissement privé.

Déposé le 30/03/2016 à 14h03  
Par bob Citer

Benoui a écrit le 30/03/2016 à 13h49

Ca ne se passe pas comme cela montee saint bart.
J ai sussi suivi une parti de mon superieur chez les chartreux.... Il y avait des nuls, comme partout... On ne les a jamais mis a la porte

Concernant vos exemples, mettez en face la non-possibilite de faire redoubler des eleves... Le choix de leur depart n est il pas lie au refus des parents de voir leurs enfants redoubles? De se plier aux attentes de l institution et au respect des profs (dans leur proposition)? De faire les devoirs de vacances?...
... Et si ces enfants etaient plus epanoui dans un autre cursus que celui du general?
On ne peu pas prendre pour exemple quelque chose de non factuel et baser sur le discour rapporte...

Bizarrement, personne ne se dit que la gestion et le relationnel entre le corps educatif et les eleves/parents pourrait etre une bonne raison de leur succes?

Votre commentaire est un florilège des nullités que l'on retrouve en 4ieme dans un lycée de ZEP. Pathétique tant sur le plan de l'orthographe, de la syntaxe, ou la grammaire.
Avoir coûté à ses parents le prix des chartreux et écrire un tel torchon est en effet un bon argument attestant la supposée présence d'un mauvais élève (au maximum) au sein de l'institution catho !

Déposé le 30/03/2016 à 13h49  
Par Benoui Citer

Jeansais a écrit le 30/03/2016 à 12h36

Je connais bien moi aussi cet établissement des Chartreux et j'ai des exemples où des élèves peu scolaires sont "discrètement exfiltrés sans bruits"...et quand je dis "peu scolaires" je ne parle pas des motivations ou de problèmes de comportement mais plutôt d'enfants très moyens sur le plan de la réussite des études
C'est bien ce qui est scandaleux au lieu de le soutenir , des les aider on les évacue dés le collège pour ne pas faire baisser les statistiques de réussite au bac ...
Effectivement arrivés en seconde le tri est fait !

Ca ne se passe pas comme cela montee saint bart.
J ai sussi suivi une parti de mon superieur chez les chartreux.... Il y avait des nuls, comme partout... On ne les a jamais mis a la porte

Concernant vos exemples, mettez en face la non-possibilite de faire redoubler des eleves... Le choix de leur depart n est il pas lie au refus des parents de voir leurs enfants redoubles? De se plier aux attentes de l institution et au respect des profs (dans leur proposition)? De faire les devoirs de vacances?...
... Et si ces enfants etaient plus epanoui dans un autre cursus que celui du general?
On ne peu pas prendre pour exemple quelque chose de non factuel et baser sur le discour rapporte...

Bizarrement, personne ne se dit que la gestion et le relationnel entre le corps educatif et les eleves/parents pourrait etre une bonne raison de leur succes?

Déposé le 30/03/2016 à 12h58  
Par Quel interet ? Citer

Jeansais a écrit le 30/03/2016 à 12h36

Je connais bien moi aussi cet établissement des Chartreux et j'ai des exemples où des élèves peu scolaires sont "discrètement exfiltrés sans bruits"...et quand je dis "peu scolaires" je ne parle pas des motivations ou de problèmes de comportement mais plutôt d'enfants très moyens sur le plan de la réussite des études
C'est bien ce qui est scandaleux au lieu de le soutenir , des les aider on les évacue dés le collège pour ne pas faire baisser les statistiques de réussite au bac ...
Effectivement arrivés en seconde le tri est fait !

Franchement faites bien ce que vous voulez avec vos enfants.

Si tel ou tel établissement ne vous plait pas vous n'êtes pas obligé d'y mettre vos enfants.

Surtout qu'avec ce genre de remarque on passe finalement à côté de l'article qui est bien plus pertinent sur la question des taux de résultats attendus et des taux constatés.

Déposé le 30/03/2016 à 12h36  
Par Jeansais Citer

Lyonnez a écrit le 30/03/2016 à 11h22

vous ne connaissez pas du tout ces écoles

la selection se fait sur dossier... et après entretien avec le directeur des études... ils ne prennent pas que des génies, mais des enfants qui en veulent

ces écoles "catholiques", contrairement a beaucoup d autres, ne pratiquent pas le tri avant examen, c est a dire que tous ceux qui ont commencé l année sont présentés a l examen sous le nom du lycée... et pas en candidat libre

vous allez ensuite me parler du prix... et la, je vous dirais encore une fois que vous ne connaissez pas ces écoles... les frais de scolarités sont fonction des revenus .. idem pour la cantine

il faut peut être voir, non pas du coté de la sélection, mais du coté de la gestion et de la discipline dans ces écoles

j ai fait mon collège en ZEP et mon lycée dans un des établissements mentionné dans l article...
la différence était flagrante! un accompagnement constant des élèves, des sanctions, certes, mais une rigueur et une discipline permettant a tous de s epanouir, sans forcement la loi du plus fort
je ne dis pas que ces institutions sont dans le monde des bisounours, mais contrairement a mon ancien collège, la violence était systématiquement sanctionné, et les parents convoqués

je vous rappel aussi que ces établissements sont tous laïcs

abandonnez vos certitude et ouvrez votre esprit aux autres

Je connais bien moi aussi cet établissement des Chartreux et j'ai des exemples où des élèves peu scolaires sont "discrètement exfiltrés sans bruits"...et quand je dis "peu scolaires" je ne parle pas des motivations ou de problèmes de comportement mais plutôt d'enfants très moyens sur le plan de la réussite des études
C'est bien ce qui est scandaleux au lieu de le soutenir , des les aider on les évacue dés le collège pour ne pas faire baisser les statistiques de réussite au bac ...
Effectivement arrivés en seconde le tri est fait !

Déposé le 30/03/2016 à 11h22  
Par Lyonnez Citer

Jeansais a écrit le 30/03/2016 à 10h08

Le privé comme les Chartreux pratiquent la sélection des meilleurs élèves dès le collège...
Et dire qu'ils se réclament des valeurs de l’Évangile !
C'est honteux

vous ne connaissez pas du tout ces écoles

la selection se fait sur dossier... et après entretien avec le directeur des études... ils ne prennent pas que des génies, mais des enfants qui en veulent

ces écoles "catholiques", contrairement a beaucoup d autres, ne pratiquent pas le tri avant examen, c est a dire que tous ceux qui ont commencé l année sont présentés a l examen sous le nom du lycée... et pas en candidat libre

vous allez ensuite me parler du prix... et la, je vous dirais encore une fois que vous ne connaissez pas ces écoles... les frais de scolarités sont fonction des revenus .. idem pour la cantine

il faut peut être voir, non pas du coté de la sélection, mais du coté de la gestion et de la discipline dans ces écoles

j ai fait mon collège en ZEP et mon lycée dans un des établissements mentionné dans l article...
la différence était flagrante! un accompagnement constant des élèves, des sanctions, certes, mais une rigueur et une discipline permettant a tous de s epanouir, sans forcement la loi du plus fort
je ne dis pas que ces institutions sont dans le monde des bisounours, mais contrairement a mon ancien collège, la violence était systématiquement sanctionné, et les parents convoqués

je vous rappel aussi que ces établissements sont tous laïcs

abandonnez vos certitude et ouvrez votre esprit aux autres

Déposé le 30/03/2016 à 11h18  
Par Ridicule Citer

Youturn a écrit le 30/03/2016 à 10h49

Tant de points négatives qui se retrouve en Master a Bron quelques années plus tard alors que les "+" sont à l'IEP ;)

Les + ? Ah ah ah non pitié me ne dites pas que vous pensez que l'IEP Lyon est prestigieux ? AH AH AH AH AH AH mais personne ne connaît ce science po du pauvre, pas plus d'ailleurs que ce misérable EM Lyon, mon dieu que les gens peuvent être bêtes...

Déposé le 30/03/2016 à 11h16  
Par Toto08 Citer

Monsieur pierre de t . Que de lieux communs dans votre commentaire ! Les lycées et collèges publics accueillent tous les enfants quel que soit leur niveau scolaire ou leurs difficultés . Ce qui serait intéressant c'est de comparer les resultats post bac pour ces "boîtes à bac" dont je ne nie pas la qualité de l'enseignement mais l'environnement est très important dans l'apprentissage ; l'orientation beaucoup plus jeune éviterait peut être d'avoir des élèves perturbateurs et de meilleurs professionnels

Déposé le 30/03/2016 à 10h49  
Par Youturn Citer

Tant de points négatives qui se retrouve en Master a Bron quelques années plus tard alors que les "+" sont à l'IEP ;)

Déposé le 30/03/2016 à 10h08  
Par Jeansais Citer

Le privé comme les Chartreux pratiquent la sélection des meilleurs élèves dès le collège...
Et dire qu'ils se réclament des valeurs de l’Évangile !
C'est honteux

Déposé le 30/03/2016 à 09h16  
Par Pierre de T.. Citer

Normal, ce classement.
Le privé a des enseignants responsables, peu absents et, pour eux, enseigner est une vocation.
Le public attire ceux qui veulent des congés, sont absents pour un oui ou un non et, à l'image du pays, sont bien trop permissifs et ancrés politiquement.
Quand au lycée du Parc, le sérieux des élèves et de leurs familles suffit à expliquer les résultats des beaux quartiers.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.