Un élu FN condamné à 2 ans de prison avec sursis par la cour d’appel de Lyon

Un élu FN condamné à 2 ans de prison avec sursis par la cour d’appel de Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

Un conseiller municipal de Saint-Chamond dans la Loire a été condamné à deux ans de prison avec sursis par la cour d’appel de Lyon.

Ce membre du Front National était poursuivi pour avoir tenté d’échapper à un contrôle de policiers en civil, qu’il avait pris pour des agresseurs. Les faits s’étaient déroulés en mars 2014, alors que le prévenu, tête de liste du FN aux municipales, collait des affiches à St Chamond. Une course-poursuite avait alors eu lieu.

Comme en première instance, en mai 2014, devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, le conseiller municipal a été reconnu coupable de "violence volontaire avec arme par destination (sa voiture) sur personnes dépositaires de la force publique et de refus d'obtempérer", mais a été relaxé des faits de "rébellion". 

La cour d'appel de Lyon l'a également condamné à verser plus de 9000 euros aux onze policiers, tous partie civile.

X
13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
VLF le 05/04/2016 à 20:07
Chatillon a écrit le 05/04/2016 à 18h53

Évasion fiscale, évasion tout court face aux policiers...Les responsables du FN n'arrêtent pas décidemment!!

D'accord mais il ne faudrait pas que l'arbre cache la forêt: savez-vous comment fonctionne l'Europe avec ses lobbis qui nous gouvernent indirectement en 'saupoudrant" des élus avec des sommes annuelles astronomiques.
De Villiers en parle dans son livre, il faudrait se réveiller

Signaler Répondre

avatar
Chatillon le 05/04/2016 à 18:53

Évasion fiscale, évasion tout court face aux policiers...Les responsables du FN n'arrêtent pas décidemment!!

Signaler Répondre

avatar
étonné le 05/04/2016 à 12:09

ces délinquants qui s'en sortent avec des peines laxistes !! les juges rouges soutiennent les fascistes !

Signaler Répondre

avatar
Gentil petit. le 05/04/2016 à 11:25

Contre FN ou religion , les "petits" ont la dent dure.


Le premier qui dit la vérité .....doit être exécuté !!

Les paroles de Guy Béart sont toujours d'actualité .

Signaler Répondre

avatar
oui! le 05/04/2016 à 09:20

violences volontaires sur des policiers mais seulement du sursis ? le FN devrait crier au laxisme

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 05/04/2016 à 08:38

"Exemplaire" ce parti fasciste

Signaler Répondre

avatar
Benoui le 05/04/2016 à 08:19

Comme les racailles.... Et a peu pres le meme genre de peine... C est a dire rien
Hallucinant

Signaler Répondre

avatar
camphil le 05/04/2016 à 00:38

Ce monsieur s'appelle Franck Descours; c'est Marine le Pen qui donnait son nom à l'époque des faits. Effectivement curieux qu'il soit ainsi épargné.

Signaler Répondre

avatar
Buny le 04/04/2016 à 23:28

La chasse aux sorcières ,sa marchera toujours.

Signaler Répondre

avatar
thomaslyon le 04/04/2016 à 21:08

son nom svp

Signaler Répondre

avatar
Marinette le 04/04/2016 à 19:40

Quel bel exemple de civisme, ce monsieur ! Et dire que son parti se dit exemplaire à ce niveau là!!!

Signaler Répondre

avatar
solidarite avec la police le 04/04/2016 à 19:28

Triste france... Vivement 2017 pour se debarasser de cette racaille qui veut se la jouer incognito

Signaler Répondre

avatar
patrankil le 04/04/2016 à 19:08

pas tranquille dans sa tête ce monsieur

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.