Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Affaire Preynat : des victimes saisissent le tribunal ecclésiastique

Photo d'illustration - LyonMag

Trois victimes du Père Preynat ont annoncé avoir saisi le tribunal ecclésiastique interdiocésain.

Ces trois personnes, qui accusent le prêtre de les avoir abusées sexuellement à la fin des années 70, ont été auditionnées.

 

Si les faits qu’ils dénoncent sont prescrits pour la justice civile, il pourrait y avoir un procès canonique. Pour cela, un signalement doit être fait au Vatican. Ensuite, "la congrégation de la doctrine de la foi au Vatican décidera alors, en fonction des disponibilités de chacun et de la gravité des faits, si cette affaire doit être traitée à Lyon ou à Rome", selon le vicaire judiciaire de Lyon, Nicolas de Boccard, cité par 20 Minutes. Le père Preynat pourrait alors être révoqué et réduit à l’état de laïc.

 

Mais cela prendra du temps, car le procès canonique ne pourrait intervenir qu’une fois la procédure civile terminée. D’autres victimes pourraient saisir le tribunal ecclésiastique dans les prochaines semaines.



Tags : affaire Preynat | Vatican |

Commentaires 10

Déposé le 11/04/2016 à 18h58  
Par Lamentable Citer

Gaston_T a écrit le 11/04/2016 à 15h40

L'un n'empêcherait pas l'autre : ils peuvent être reconnues victimes par l'Eglise sans pour autant viser à révoquer ce prêtre qui, en 25 ans, a pu aussi faire du chemin. Peut-on réduire une personne humaine à ce qu'il a fait surtout 25 avant ?
D'un côté il est tout à fait compréhensible de donner aux victimes leur statut de victime, de l'autre ne serait-il pas aussi compréhensible de tenir compte du chemin parcouru par l'ancien criminel ?

Tout est bon tant qu'on ne touche pas l'institution.

Déposé le 11/04/2016 à 17h59  
Par @Gaston T Citer

Une conduite exemplaire pendant 25 ans ne justifie pas qu'on ferme les yeux sur un passé abominable.

Et quand bien même, il faudra qu'il prouve qu'il a effectivement été irréprochable depuis cette époque. Le procès ecclésiastique lui donnera donc l'occasion de s'expliquer et de reconnaitre ses erreurs.

Déposé le 11/04/2016 à 17h47  
Par CQFD. Citer

Gaston_T a écrit le 11/04/2016 à 15h40

L'un n'empêcherait pas l'autre : ils peuvent être reconnues victimes par l'Eglise sans pour autant viser à révoquer ce prêtre qui, en 25 ans, a pu aussi faire du chemin. Peut-on réduire une personne humaine à ce qu'il a fait surtout 25 avant ?
D'un côté il est tout à fait compréhensible de donner aux victimes leur statut de victime, de l'autre ne serait-il pas aussi compréhensible de tenir compte du chemin parcouru par l'ancien criminel ?

Pourquoi vous en prendre systématiquement aux victimes, alors que d'une part c'est bien ce prêtre qui de sa propre initiative à violé des enfants.
Et que d'autres part c'est la hiérarchie catholique qui a tout fait pour laissé ces affaires sous silence.

La vérité vous dérange t-elle à ce point?

Déposé le 11/04/2016 à 15h40  
Par Gaston_T Citer

C'est pas gagné a écrit le 08/04/2016 à 12h31

Peut être tout simplement la reconnaissance par l'église de leurs statut de victime.

L'un n'empêcherait pas l'autre : ils peuvent être reconnues victimes par l'Eglise sans pour autant viser à révoquer ce prêtre qui, en 25 ans, a pu aussi faire du chemin. Peut-on réduire une personne humaine à ce qu'il a fait surtout 25 avant ?
D'un côté il est tout à fait compréhensible de donner aux victimes leur statut de victime, de l'autre ne serait-il pas aussi compréhensible de tenir compte du chemin parcouru par l'ancien criminel ?

Déposé le 09/04/2016 à 09h56   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Plume Citer

Pourquoi n'avoir rien osé dire pendant 20 ans? Le Monde l'a très bien expliqué la semaine dernière: "La crainte et le respect du pre?tre, autorite? morale et de confiance. La honte de soi. L’incapacite? des enfants a? parler aux parents. L’incre?dulite? des parents si d’aventure les enfants parlent. Leur respect de l’Eglise. Le refus de voir qu’ils ont failli dans leur ro?le protecteur. La culpabilite?, le de?ni, la minimisation des faits. La peur de faire scandale et de s’opposer au dioce?se. La ge?ne de s’attirer les foudres de la communaute? paroissiale. Et, au bout de la chai?ne, la protection de l’institution par ses gardiens. Bref, un me?canisme de responsabilite? collective. Le me?me que montre le film Spotlight, qui relate les re?ve?lations fracassantes du Boston Globe, au de?but des anne?es 2000, sur les crimes pe?dophiles de centaines de pre?tres et le puissant syste?me d’omerta pour les couvrir. Spotlight, consacre? meilleur film de l’anne?e 2016 aux Oscars."

Déposé le 09/04/2016 à 08h42  
Par catholiban Citer

"Justice" ou "Vengeance"? a écrit le 08/04/2016 à 21h34

Des victimes qui se déclarent maintenant alors qu'elles auraient pu le faire pendant 20 ans, de 18 à 38 ans!

J'ai su qu'une d'elles a demandé à être marié...par le Père PREYNAT!

J'ai bien peur que nous soyons dans la configuration du "Triangle de Karpann" ("Sauveur"-"Victime"-"Persécuteur") autrement connu sous le nom de "Triangle....Diabolique"...

Ces victimes crient-elles "Justice" ou "Vengeance"?

A chacun de se faire une idée...

L'idée qu'il fasse plusieurs dizaines d'année après avoir tenté d'oublier, pour trouver le courage de porter plainte ne vous effleure visiblement pas.

La seule chose qui vous touche c'est qu'on puisse attaquer votre église et ses travers, que votre aveuglement refusera toujours d'admettre.

Déposé le 08/04/2016 à 21h34  
Par "Justice" ou "Vengeance"? Citer

Des victimes qui se déclarent maintenant alors qu'elles auraient pu le faire pendant 20 ans, de 18 à 38 ans!

J'ai su qu'une d'elles a demandé à être marié...par le Père PREYNAT!

J'ai bien peur que nous soyons dans la configuration du "Triangle de Karpann" ("Sauveur"-"Victime"-"Persécuteur") autrement connu sous le nom de "Triangle....Diabolique"...

Ces victimes crient-elles "Justice" ou "Vengeance"?

A chacun de se faire une idée...

Déposé le 08/04/2016 à 12h39  
Par SPARTACUS Citer

Ah bon!
N'est-ce pas un peu comme la loi du quartier qui prime sur la loi commune, la loi du village corse qui prévaut sur celle de la République ou la loi des terroristes qui, au nom d'Allah, s'affranchit de la loi des Hommes.
L'Eglise serait en quelque sorte une zone de non droit...

Déposé le 08/04/2016 à 12h31  
Par C'est pas gagné Citer

Gaston_T a écrit le 08/04/2016 à 12h11

Pourra-t-on expliquer quel bien retireront les victimes de la réduction de ce prêtre à l état laic après qu il se soit amandé pendant 25 ans ?

Peut être tout simplement la reconnaissance par l'église de leurs statut de victime.

Déposé le 08/04/2016 à 12h11  
Par Gaston_T Citer

Pourra-t-on expliquer quel bien retireront les victimes de la réduction de ce prêtre à l état laic après qu il se soit amandé pendant 25 ans ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.