Affaire Preynat : les droits du livre du cardinal Barbarin reversés aux victimes

Affaire Preynat : les droits du livre du cardinal Barbarin reversés aux victimes
Lyonmag.com

Le cardinal Barbarin ne touchera pas les droits d'auteur du livre qu'il a écrit et qui est sortie jeudi dernier.

L'archevêque de Lyon avait, dans un premier temps, expliqué que cet argent reviendrait au diocèse de Lyon, souhaitant que la somme soit ensuite reversée aux victimes d'agressions sexuelles au sein de l'Eglise.

Une requête entendue par le diocèse de Lyon. "Ce que propose le cardinal, nous le ferons. Il nous semble normal que les droits d’auteur soient destinés aux victimes", a déclaré un porte-parole à l'AFP.

Dans son livre, En mon âme et conscience, le cardinal Barbarin, qui a démissionné de ses fonctions d'archevêque de Lyon en mars dernier, revient sur l'affaire Preynat, confiant avoir "manqué de courage".

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zig le 06/10/2020 à 07:05
Oups a écrit le 05/10/2020 à 19h00

Le Cardinal Barbarin devrait se faire petit !
Ce n'est pas avec quelques euros de droit libraire qu'il va racheter les victimes.
Dieu est grand,

On ne rachéte pas des victimes.

On ne peux que tenter de racheter SES fautes.

Ne faites pas une inversion des rôles.
Les victimes de viols ne sont pas coupable d'être victimes.

Signaler Répondre

avatar
l’heure du pugatoire le 06/10/2020 à 06:25

Ça va chauffer pour son matricule...la haut Qu’il profite maintenant. Après ça va être chaud pour lui!!!!

Signaler Répondre

avatar
Oups le 05/10/2020 à 19:00

Le Cardinal Barbarin devrait se faire petit !
Ce n'est pas avec quelques euros de droit libraire qu'il va racheter les victimes.
Dieu est grand,

Signaler Répondre

avatar
barbidule le 05/10/2020 à 18:59
sale amalgame! a écrit le 05/10/2020 à 16h16

Ce livre ne traite pas de « l’affaire Preynat » mais du lynchage ignoble subi avec grandeur et courage par Mgr Barbarin !

faire passez un complice pour une victime c'est tendance, mais n'oubliez jamais que les victimes ce ne sont pas les ecclésiastiques et que ce n'est que la prescription qui le sauve.

Il l'a d'ailleurs publiquement dit: "dieu merci, les faits sont prescrits !!!

Signaler Répondre

avatar
Lyonmag.... ouille ? le 05/10/2020 à 18:51

Vache, ça censure grave !
3 commentaires ? Personne n'y croit, contre-productif ! ;-D
Vous en devenez ridicules :-)

Signaler Répondre

avatar
sale amalgame! le 05/10/2020 à 16:16

Ce livre ne traite pas de « l’affaire Preynat » mais du lynchage ignoble subi avec grandeur et courage par Mgr Barbarin !

Signaler Répondre

avatar
bravo! le 05/10/2020 à 16:15

Quel beau geste, espérons que son livre sera un succès de librairie ! Je l’ai déjà acheté.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 05/10/2020 à 14:40

les victimes, lesquelles? Celles qui acceptent ^pour dédommagement de l'argent de la part d'un epersonne ayant couvert le diable, n'ont auccun sens de la moralité, on ne peut faire condamner quelqu'un et accepter de l'argent de leurs propre histoire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.