Enquête ouverte sur les agressions sexuelles d'un prêtre exfiltré par le diocèse de Lyon

Enquête ouverte sur les agressions sexuelles d'un prêtre exfiltré par le diocèse de Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Le parquet de Montauban a ouvert une enquête préliminaire, reprise par le parquet de Toulouse, sur les agissements d'un prêtre exfiltré du diocèse de Lyon.

Selon Mediapart qui publie l'enquête de WeReport, un groupe de jeunes originaires de la région toulousaine l'accusent d'agressions sexuelles, "d'emprise". Il semblerait qu'encore une fois, l'Eglise ait tenté de couvrir à sa manière un prêtre.

Rattaché à Lyon, il aurait été envoyé dans le Tarn-et-Garonne en 1994 après des plaintes de familles auprès du diocèse. Aucune information n'est donnée à l'evêque de Montauban sur les soupçons qui planent alors au-dessus du prêtre.

En 2002, c'est donc l'étonnement qui domine lorsqu'une victime présumée de l'emprise de l'individu se manifeste.

Les faits qui suscitent aujourd'hui l'intérêt de la justice remontent à 2005. Des élèves de 3e dénoncent des caresses, des attouchements, et même de la masturbation.

L'homme aujourd'hui retiré de l'Eglise a été interrogé par les journalistes. Il assume ses actes et reconnaît avoir "du charisme, un températement (...). Mais je ne suis pas un manipulateur".

Le père D. pourrait faire l'objet de nouveaux témoignages. Les récentes affaires qui secouent le diocèse de Lyon ont libéré la parole des victimes présumées qui gardaient jusqu'à présent le silence.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ridicule! le 16/04/2016 à 13:43

Quand on été déposé les plaintes? Jamais! Ni par les parents, ni par les jeunes une fois devenus adultes! Cela ne s'est pas passé dans le Diocèse, cet acharnement devient ridicule!

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 15/04/2016 à 22:47
Jeansais a écrit le 15/04/2016 à 20h50

" il aurait été envoyé dans le Tarn-et-Garonne en 1994"...
2016 -1994 = 22
22 ans que cette histoire a eu lieu...
Qui en a parlé depuis ? les parents des victimes ?
la communauté paroissiale ? les responsables de l'Eglise de cette époque ? La presse ?
le vrai coupable c'est le silence complice de tous comme l'explique très bien le film " le silence des églises " de Michel Bessière et Laurence Gallois diffusé l'autre soir à la télévision.
Arrêtons de nous focaliser sur Mr Barbarin actuel évêque héritier d'une longue série de dysfonctionnement et d'hypocrisie...

Le fait d'hériter d'une longue série de dysfonctionnements et d'hypocrisie comme vous dites n'excuse absolument pas la continuité et le maintien de ces dysfonctionnement.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 15/04/2016 à 20:50
Sacha a écrit le 15/04/2016 à 16h33

Ben oui, à Fourvière on savait pas...

" il aurait été envoyé dans le Tarn-et-Garonne en 1994"...
2016 -1994 = 22
22 ans que cette histoire a eu lieu...
Qui en a parlé depuis ? les parents des victimes ?
la communauté paroissiale ? les responsables de l'Eglise de cette époque ? La presse ?
le vrai coupable c'est le silence complice de tous comme l'explique très bien le film " le silence des églises " de Michel Bessière et Laurence Gallois diffusé l'autre soir à la télévision.
Arrêtons de nous focaliser sur Mr Barbarin actuel évêque héritier d'une longue série de dysfonctionnement et d'hypocrisie...

Signaler Répondre

avatar
bob le 15/04/2016 à 18:43

Barbarin est sourd, on le sait depuis un moment. Mais il est aussi potentiellement déficient intellectuel (ce qui n'est pas exclu vu sa locution...) .
Car comment peut il garder sa posture actuelle : je suis irresponsable de tout , et de toute facon, les jeunes violés n'ont pas portés plainte assez tot, et de toute facon , je ne sais rien, et de toute facon toute ma hierarchie est derriere moi, et de toute façon , je ne quitterai jamais ma place. Mais je vis la douleur des victimes !!!
Comment un homme sensé peut il dire des choses pareilles sur des faits de viols homosexuels , fellations , masturbations forcés sur enfants ou adultes sous l'autorité catholique d'un pretre , c'est dingue !!
Pour essayer de detendre cette histoire de pretres sado maso homosexuels pédophiles, le silence coupable de Barbarin me fait penser à une blague de Xavier DeMaison.
Un juge demande à Mr Colona "et votre mere , parlez moi un peu de votre mere " et Colona de répondre " ma mere ? jamais entendu parler "

Le diocese de Lyon applique des techniques mafieuses comme l'omerta à son plus haut niveau , et il voudrait nous faire la leçon sur le bien le mal et pire le pardon ou la redemption ??!!

Mais on se fout du monde ou quoi !!! Et il se trouve encore des imbeciles aveugles pour défendre l’indéfendable !!
C'est proprement délirant et scandaleux!
Bon , je vais courir 10 bornes pour me calmer !!

Signaler Répondre

avatar
Au gnouf le 15/04/2016 à 17:23

"L'homme aujourd'hui retiré de l'Eglise a été interrogé par les journalistes. Il assume ses actes..."

Encore un qui à l'instar de barbare se soucis plus de la prescription des faits que des victimes.

Signaler Répondre

avatar
berk le 15/04/2016 à 16:52

"du charisme et du tempérament" que voilà une défense abjecte........

à quand la vérité sur le diocèse ? à quand la démission de barbarin ? à quand la JUSTICE ?

Signaler Répondre

avatar
7 de pique le 15/04/2016 à 16:34

Et de sept !

Le père D. est donc le septième prêtre du diocèse de Lyon à être impliqué dans l'affaire Barbarin.

Un chiffre à rapprocher des 400 prêtres de diocèse, et qui montre clairement une surreprésentation des délinquants sexuels parmi les hommes d'Église.

Signaler Répondre

avatar
Sacha le 15/04/2016 à 16:33

Ben oui, à Fourvière on savait pas...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.