Air Cocaïne : l’instruction française quasi terminée

Air Cocaïne : l’instruction française quasi terminée
DR

La juge d’instruction marseillaise en charge de l’affaire a informé les avocats des 14 personnes mises en examen de la fin de l’instruction.

La prochaine étape devrait maintenant se dérouler d’ici la semaine prochaine ; le parquet de Marseille délivrera un réquisitoire définitif et une éventuelle requalification des faits.

Le dossier avait vu le jour en mars 2013 après la découverte à l’aéroport de Punta Cana de 700 kilos de cocaïne dans un avion affrété par une société de location, SN-THS, basée à Bron, et qui s’apprêtait à décoller pour la France.

Parmi les personnes mises en examen, se trouvent les deux pilotes rhônalpins, Pascal Fauret et Bruno Odos, actuellement incarcérés dans les Bouches-du-Rhône après leur évasion rocambolesque de République Dominicaine où ils avaient été jugés une première fois et condamnés à 20 ans d’emprisonnement.

Alors que le dossier a été ouvert pour importation de stupéfiants en bande organisée avec au bout un procès devant une cour d’assises spéciale où les accusés risquent jusqu’à 30 ans de réclusion, le parquet de Marseille pourrait abandonner la circonstance aggravante de bande organisée avec un jugement au tribunal correctionnel et des peines maximales pouvant aller jusqu’à 10 ans de prison.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.