Bernard Perrut : "Le non-cumul des mandats ira à l'encontre de ce que veulent les Français"

Bernard Perrut : "Le non-cumul des mandats ira à l'encontre de ce que veulent les Français"
Bernard Perrut - LyonMag

Le député-maire LR de Villefranche-sur-Saône est à nouveau candidat pour se succéder à lui-même lors des législatives de juin 2017. Mais dans un an, la loi sur le non-cumul des mandats devrait entrer en application. Comme beaucoup de ses collègues, Bernard Perrut souhaite un changement de la loi. Il justifie sa position.

Pourquoi êtes-vous défavorable au non-cumul des mandats qui interdira à tout parlementaire d’exercer une fonction exécutive locale ?

Le non-cumul, s'il est appliqué ira à l'encontre de ce que veulent les français puisqu'il conduira à augmenter le nombre d'élus et à alourdir la dépense publique à la charge des contribuables! Le non-cumul sera d'autant plus injuste qu'un maire d'une commune de 100 habitants ne pourra pas être député ou sénateur, alors qu'un conseiller régional ou général, président de commission ou rapporteur du budget, est autorisé à l'être! Le non cumul fera des députés "hors sol", loin des problèmes concrets, avec moins de proximité, de réactivité et d'efficacité, l'inverse de ce que veulent justement nos concitoyens! Les parlementaires constitueront une nouvelle catégorie d'élus très politiques.

Pourtant, vous ne pouvez nier que le cumul des mandats est largement rejeté par les Français !
C'est pourquoi je pense qu'il faut une réforme "juste" qui mette les élus à égalité.
Pourquoi une différence de traitement entre maire, conseiller régional et général, seul le premier ne pouvant pas être parlementaire? Je suis favorable à un cumul "raisonnable" c'est-à-dire qui autorise celui qui peut être mené facilement et avec efficacité. Et sans doute faut-il fixer des règles et un nombre maximal d'habitants pour les communes dont les maires peuvent  être parlementaires. Et puis le cumul n'a de sens que si on prend en compte toutes les activités et toutes les situations. Un élu qui cesse toutes ses activités professionnelles pour être au service de ses mandats n'est-il pas disponible? Et que penser de l'inverse? Et un élu local qui cumule différentes fonctions et présidences n'est-il pas dans un état qui peut être qualifié de cumul ?

Que ferez-vous le moment venu, ferez-vous un choix entre Paris et Villefranche-sur-Saône ?

Je pense qu'il faut que le prochain Président de la République et majorité engagent le moment venu une grande réforme des institutions: moins de députés et de sénateurs, et des règles de cumul qui soient justes et donc acceptées par tous. Par conséquent, je ne me pose pas la question sur le cumul aujourd'hui, et je continue 7 jours sur 7 à mener mon action pour mes concitoyens. Les mandats de maire d'une commune comme la mienne et de député sont très complémentaires et utiles à mes concitoyens. Je précise que  je n’ai pas d’autres activités et fonctions puisque j'ai refusé d'être président de la communauté d'agglomération.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Hé oui! le 19/06/2016 à 17:41

Ils ont raisons ,tant qu'ils y aura des moutons pour les engraisser et des sans dents pour les bader.

Signaler Répondre

avatar
Guignols obs le 19/06/2016 à 16:10

Et les députés seulement là car fils de député, il connaît ? Il va nous dire que les Français adorent...

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 18/06/2016 à 07:44

FRANCHEMENT LES FRANCS MAÇONS N'ONT PAS DE VERGOGNE. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
hhhaaaa le 18/06/2016 à 07:39

ce politicien professionnel est un grand comique.Il dit ce qui l'arrange

Signaler Répondre

avatar
Konceledize le 17/06/2016 à 15:13

Encore un qui devra rembourser les euros publics touchés légalement mais indûment quand le peuple reprendra le pouvoir.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.