Piscines de Lyon : une quarantaine d'incidents relevés, 15 exclusions temporaires

Piscines de Lyon : une quarantaine d'incidents relevés, 15 exclusions temporaires
La piscine de la Duchère - LyonMag

On est encore loin des 197 incidents relevés durant l'été 2015.

La faute peut-être au temps parfois moins propice à la baignade.


Mais la saison n'est pas terminée et la situation a le temps d'évoluer dans les piscines de l'agglomération lyonnaise. Selon le Progrès, déjà 41 incidents ont été relevés. Il s'agit principalement d'insultes, de consommation d'alcool et de cigarettes dans l'enceinte de la piscine. Mais aussi des faits plus graves comme l'incendie de la piscine de la Duchère ou encore l'agression du personnel de la piscine de Gerland.

Au total, 15 personnes ont été exclues temporairement, tandis que les agents de sécurité ont la possibilité depuis cette année de reconduire à la sortie les mineurs dès 12 ans. Davantage de médiateurs ont également été recrutés, pour éviter une confrontation systématique entre jeunes et agents de sécurité.

Malgré ces coups de chaud entre baigneurs, les piscines se portent plutôt bien en termes de visites. Plus de 100 000 entrées ont été recensées, avec notamment des journées à plus de 3000 entrées au centre nautique Tony-Bertrand (ex Piscine du Rhône).

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
cerise le 23/07/2016 à 18:04

Ce qui signifie que beaucoup de gens "normaux", tranquilles, ne fréquentent plus les piscines municipales l'été. Demandez autour de vous, regardez sur les forums, nombreux sont ceux qui ont renoncé à ce plaisir qu'ils financent par contre via leur impôts...

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 23/07/2016 à 09:07
Et voilà ! a écrit le 23/07/2016 à 08h33

On embauche des médiateurs, payés par les contribuables pour discuter avec des "perturbateurs".
Il ne faut pas discuter, il faut expulser, bannir tous ces perturbateurs des piscines.
Les utilisateurs des piscines paient déjà cher les entrées si il faut encore qu'ils soient sanctionnés encore plus sur leurs impôts locaux, ce n'est pas normal.
Arrêtons de disculper tous ces jeunes qui ne cherchent que l'affrontement, qui ne respectent plus rien, plus personne.

Vous oubliez qu une partie de nos impots financent aussi des etablissements
Une certaine forme de lacheté et/ou laxisme s est installée... Surtout face a la violence, aux menaces et aux represailles
Les pertubateurs devraient etre punis notamment en effectuant des TIG .... Comme le nettoyage des routes et des rues, ...
To be continued

Signaler Répondre

avatar
Et voilà ! le 23/07/2016 à 08:33

On embauche des médiateurs, payés par les contribuables pour discuter avec des "perturbateurs".
Il ne faut pas discuter, il faut expulser, bannir tous ces perturbateurs des piscines.
Les utilisateurs des piscines paient déjà cher les entrées si il faut encore qu'ils soient sanctionnés encore plus sur leurs impôts locaux, ce n'est pas normal.
Arrêtons de disculper tous ces jeunes qui ne cherchent que l'affrontement, qui ne respectent plus rien, plus personne.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.