Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Franck Solforosi - DR

JO de Rio : un bilan encourageant pour les sportifs lyonnais

Franck Solforosi - DR

Il y a eu beaucoup de larmes à Rio cet été. De joie bien sûr, mais aussi de déception.

L'exploit le plus retentissant chez les sportifs lyonnais est à mettre au crédit de Mélina Robert-Michon. La lanceuse de disque âgée de 37 ans a décroché sa première médaille olympique. Elle a même fait une partie de la finale en tête avant d'être dépassée par la favorite croate. Avec sa médaille d'argent autour du cou, elle a marqué les esprits et a aussi mis en lumière le statut de champion olympique dont la pratique de son sport ne lui permet pas de vivre au quotidien. Une héroïne donc.

 

L'autre médaillé, c'est Franck Solforosi qui s'est offert le bronze avec ses coéquipiers lors de la finale d'aviron quatre sans barreur poids légers.

Sans oublier la villeurbannaise Gnonsiane Niombia, qui a remporté la médaille d'argent en handball féminin avec les Bleues.

 

Au rayon des déceptions, Cyril Tommasone est certainement le plus amer. Le gymnaste a terminé 4e lors de la finale cheval d'arçons. Et la décision du jury a été vivement contestée par ses proches, à commencer par son ancien partenaire Yann Cucherat, désormais adjoint aux Sports à la Ville de Lyon.

 

Elle aussi termine au pied du podium : Yasmina Aziez a échoué lors de la finale pour la médaille de bronze. La taekwondoïste originaire de Vénissieux restait pourtant sur une médaille d'argent au championnat d'Europe.

 

A l'instar de l'athlétisme féminin, Floria Gueï n'a pas réussi à se hisser au niveau requis. Il faudra probablement attendre Tokyo pour voir la Lyonnaise avec davantage de bouteille. L'athlète a échoué en demi-finale du 400m et n'a pas pu exister avec les Françaises lors du relais 4x400 mètres.

 

Vainqueure de Roland-Garros en double cet année, Caroline Garcia a vécu des Jeux Olympiques effroyables, s'effondrant dès le premier tour avec sa coéquipière Kristina Mladenovic, puis rejetant la faute sur sa fédération pour une histoire de tenue non fournie.

 

Enfin, de jeunes espoirs ont pu goûter aux joutes olympiques pour la première fois. Déjà sacrés au moins une fois champions de France dans leurs catégories respectives, ils ont échoué à Rio mais Amidou Mir (BMX), Laura Marino (plongeon) et Delphine Lansac (badminton) pourraient marquer des points à Tokyo en 2020.

 

Rio n'en a pas fini avec l'olympisme. Du 7 au 18 septembre se tiendront les Jeux Paralympiques. Quatre athlètes lyonnais sont attendus : Angelina Lanza (sprint et saut en longueur), Anne Barneoud et Maxime Thomas (tennis de table) et Elise Marc (triathlon).



Tags : Rio 2016 | JO 2016 | Mélina Robert Michon | solforosi |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.