Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Interview : Alexis Ajinça va jouer en NBA

Le Stéphanois Alexis Ajinça, 20 ans, va jouer en NBA chez les Charlotte Bobcats de Michael Jordan.

“Après une saison de Pro A à Hyères-Toulon, j’avais prévu de m’inscrire à la Draft, c’est-à-dire une séance où les jeunes joueurs sont recrutés par les équipes de NBA, le championnat américain de basket. Résultat, en juin, j’ai enchaîné les work-out, des entraînements devant le staff de chaque club où tu dois montrer tes qualités et gagner ta place. J’ai joué dans 13 clubs aux quatre coins des Etats-Unis : Miami, Toronto, Boston, Los Angeles… Un rythme épuisant. La veille de la draft au Madison Square Garden de New York, j’étais très stressé parce qu’on ne sait pas où on va atterrir. Même si je savais que Charlotte était très intéressé. Ça tombait bien, car c’est là où je voulais aller ! C’est à Charlotte que j’avais eu le meilleur feeling, j’avais trouvé tout le staff souriant, sympathique… Et puis le président du club, c’est Michael Jordan, le plus grand joueur de tous les temps. Et finalement, le 26 juin, les Bobcats m’ont choisi en 20e position. Quand j’ai entendu mon nom, mes jambes ont tremblé et j’ai cru que je n’arriverais pas à me lever ! C’était le plus beau jour de ma vie car j’avais toujours rêvé de ce moment. Michael Jordan m’a alors appelé pour me dire qu’ils étaient très excités de m’avoir fait signer et qu’ils avaient eu très peur qu’un club me recrute avant eux ! Ce sera très intéressant d’écouter ses conseils. D’autant plus que l’année dernière, il s’entraînait encore avec les joueurs ! J’espère qu’il le refera avec moi. Cet été, je vais participer à une Ligue d’été pour découvrir le jeu américain. D’autant plus que c’est plus dur pour un intérieur comme moi qui mesure 2,14 m de s’intégrer car on nous demande plein de choses : marquer, prendre beaucoup de rebonds, être spectaculaire… En tout cas j’ai hâte de démarrer la saison NBA début novembre. Jouer contre Kevin Garnett, Kobe Bryant, Dirk Nowitzki... Quand je repense à mes premiers matchs à Saint-Jean-Bonnefonds, près de Saint-Etienne, je me dis que je suis parti de très loin pour arriver au sommet du basket mondial…”



Tags : nba | ajinça |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.