Assassinat de Léo Ristic : 30 et 20 ans de prison pour ses anciens amis

Assassinat de Léo Ristic : 30 et 20 ans de prison pour ses anciens amis
Léo Ristic - DR

Le verdict est tombé vendredi soir aux assises du Rhône, au terme d’une semaine mouvementée.

Yannis Varaille, qui a reconnu avoir tranché la gorge de Léo Ristic le 2 mai 2013, a écopé de la peine la plus lourde : 30 ans de prison.
Sa soeur, Marine, décrite comme à l’origine du guet-apens tendu à leur ami âgé de 14 ans, et Anthony Berger, qui a maîtrisé l’ado alors qu’il se faisait tuer, ont eux été condamnés à 20 ans de prison.

Léo Ristic, originaire de Saint-Fons, avait été égorgé puis jeté dans le Rhône à Sablons-sur-Isère. Adepte de la tchatche, il aurait exaspéré le trio d’amis, paumés voire marginaux. Une triste histoire de jalousie entre jeunes hommes et femme.

Lors du procès mardi, Yannis Varaille avait tenté de se suicider en s’ouvrant les veines. Signe qu’après plusieurs années à s’accuser entre eux, les assassins de Léo avaient réalisé l’horreur de leur geste disproportionné.

Tags :

leo ristic

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Rafael Teixeira le 28/10/2020 à 21:35

Je pense que quand arrive l adolescence les gens deviennent brûte Avec leur parent il faut apprendre de c erreurs même si c difícil de som remetre

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.