Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Test : le Jofé

Cuisine méditerranéenne, ambiance chic mais décontractée, le Jofé est un nouveau restaurant de la Presqu’île. A tester cet été.

Grandes baies vitrées, carrelage gris, murs blancs, petites tables carrées assez espacées, chaises blanches avec des coussins verts ou violets...  Et un grand bar très design. L’ambiance du Jofé, qui a remplacé le Fleur de Sel rue des Remparts d’Ainay dans le 2e arrondissement, joue la carte contemporaine. Avec en plus un fond de musique lounge qui souligne le style chic mais décontracté.
A noter également que la carte change très régulièrement. Mais la cuisine est toujours  très méditerranéenne. Les nouveaux patrons : Patrick Millereau, ancien chef sommelier du Negresco à Nice, et sa femme, Emilie Proust, également sommelière et qui est la belle-sœur de l’acteur lyonnais Clovis Cornillac. Un duo qui a conservé l’ancien second du Fleur de sel, Laurent Dromain. Et la cuisine est à la hauteur : poivrons rouges confits à la niçoise, fleurs de courgette chèvre et épinards, filet de maigre avec un millefeuille croquant de légumes provençaux ou des encornets farcis aux petits légumes... Le jour où on est venu déjeuner, on a choisi un menu à 29 euros avec une excellente tarte fine aux artichauts confits, beurre de foie gras aux noix, roquette et parmesan. Fondant et tout simplement délicieux. En plat principal, on a droit à un râble de lapin avec un concassé de tomates à la marjolaine accompagné de savoureuses “chips” maison. La présentation est superbe, la cuisson maîtrisée et les saveurs splendides. On en redemande ! Alors qu’à la carte, on a pu goûter un carpaccio de boeuf. Classique mais très copieux et présenté avec des légumes crus, de la roquette et du parmesan. De plus les oignons frits ajoutent un petit plus qui fait la différence. A signaler également que la présentation du mignon de porc accompagné de croustillants à la réglisse et d’un caviar d’aubergine est très réussie. Et là encore, aucune fausse note. Enfin, en dessert, on a choisi un excellent opéra façon Jofé qui est présenté dans un verre à pied. Par contre, les sorbets sont plus quelconques. Mais au final, ce petit restaurant de 24 couverts est une adresse à recommander car le service est impeccable et la cuisine de qualité. En revanche, si le premier menu est à 19 euros, il faut quand même compter en moyenne entre 30 et 50 euros par personne. Un menu “Selon l’humeur” est même proposé à 57 euros avec 5 plats à découvrir suivant les produits du jour. A essayer cet été. Même s’il n’y a pas de terrasse, pour l’instant.
Jofé, 3, rue des Remparts d’Ainay dans le 2e arrondissement. Fermé les samedis et dimanches. Tél : 04 78 37 40 37.



Tags : test | jofé |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.