Quel avenir pour Laurent Wauquiez si Nicolas Sarkozy se plante

Quel avenir pour Laurent Wauquiez si Nicolas Sarkozy se plante
Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy à Lyon - LyonMag

Bien sûr, les sondages sont toujours à prendre avec d'infinies précautions.

Surtout quand on ignore qui va voter aux primaires de la droite et du centre. La date exacte des deux tours de scrutin, les 20 et 27 novembre, est largement méconnue. Tout comme l'implantation des bureaux de vote.


Plus on se rapproche de l'échéance, plus une défaite de Nicolas Sarkozy paraît possible. Il reste devancé par Alain Juppé et ne semble pas rattraper son retard. Plusieurs de ses proches s'inquiètent de le voir décrocher totalement dans la dernière ligne droite, ce qui ne manquerait pas de faire le jeu de François Fillon.


Dès lors, chacun y va de son analyse sur les conséquences que pourrait avoir une victoire de Juppé tant sur l'organisation des Républicains que sur les investitures pour les législatives.
Dans ce cas, le maire de Bordeaux n'aura pas vraiment besoin d'opérer une "désarkozysation" de son parti. Le mouvement se fera tout seul. Les soutiens de l'ancien Président de la République rejoindront le candidat désigné sans aucun état d'âme.

Ceux qui classent Laurent Wauquiez parmi les sarkozystes purs et durs font une lourde erreur. Si le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s'est effectivement rangé derrière Sarkozy pour ces primaires, il a pris soin d'affirmer que son soutien "n'est ni inconditionnel, ni aveugle".


S'il perd, Sarkozy va disparaître du paysage politique. Les militants les plus fidèles seront alors nombreux à se ranger derrière Wauquiez, qui incarnera le mieux la mouvance d'une droite décomplexée. Pourra-t-il pour autant rester à la tête des Républicains ? La réponse appartiendra au vainqueur de la primaire. De même que celui-ci aura probablement à coeur de sauver quelques fidèles qui ont été écartés des investitures au profit de proches de Sarkozy. Mais ces changements se feront à la marge.


Ce sera d'autant plus difficile de revenir sur les décisions prises que les candidats ou candidates investis pour les législatives auront déjà (comme Anne Lorne dans la 1ère circonscription du Rhône) lancé leur campagne sur le terrain.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
filou le 21/11/2016 à 07:28

président à la suite de Sarko

Signaler Répondre

avatar
Halala le 10/11/2016 à 12:06

Moi je dirais plutôt Vivement 2082LW ... ou 2122LW ... loin ... loin ... loin ... Wauquiez se rangera derrière Juppé le 27 au soir, ne vous en faites pas. Il se rangerait derrière Poisson si c'était le bon calcul à long terme.

Signaler Répondre

avatar
Vivement2022LW le 10/11/2016 à 10:38

Ces commentaires de bas étage témoignent de ceux qui sont soit des aigris, soit des personnes loin de la réalité du terrain. Ou alors engagez vous, militez et venez sur le terrain des idées plutôt que de déverser votre fiel. Laurent Wauquiez a des valeurs, il est brillant en effet mais aussi loyal.
Comme il l'a dit hier avec sa verve à Meyzieu, il ne demande rien, et poursuivra sa route si la primaire ne se passe pas comme Sarkozy l'entend. Pourtant, on peut lui reconnaitre des défauts qu'il a reconnu mais il a sauvé le système bancaire en France / Europe et évité une crise à l'Internationale durant son mandat.

Signaler Répondre

avatar
inutile le 08/11/2016 à 15:44

a qui ressemble t il il fait peur ou plutot horreur avec son comportement qui ressemble a celui de certains extremes

Signaler Répondre

avatar
bob le 08/11/2016 à 14:59

Cela me désole tout de même de savoir que l'on à Wauquiez plutôt que Barnier !!!

Signaler Répondre

avatar
Migrant le 08/11/2016 à 14:54

Ben il immigrera...

Signaler Répondre

avatar
julien lyon le 08/11/2016 à 08:07

N'oublions pas que si JUPPE gagne les primaires il aura besoin de SARKOZISTE pour être élu président..... donc son avenir est loin d'être bouché.. et arrêtez de le critiquer..avant c'était QUEYRANNE et connaissez vous un homme politique non opportuniste??

Signaler Répondre

avatar
bapsounet le 07/11/2016 à 20:41
poupoum a écrit le 07/11/2016 à 17h48

il sera à la Région pour 30 ans !!!!!
c'est la gauche qui va être triste

poum poum,tu devrais t'appeler boum boum,comme ton chouchou ton wauwau qui est comme toi est tout dans la nuance

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 07/11/2016 à 20:34

Si sarko perd Wauquiez pourra se consacrer à plein temps à la Région, ce qui n'est pas bon mais alors pas bon du tout pour la gauche locale...

Signaler Répondre

avatar
momo le 07/11/2016 à 20:27

il ne fait pas parti d'une droite decomplexee mais plutot d'une droite opportuniste si demain l'ecologie etait a la mode il troquerait sa parka rouge contre une parka verte lol cet homme n'a aucune conviction il ne sera jamais au service de la france mais plutot a son seul service tout en se servant de la france pauvre type

Signaler Répondre

avatar
guillande le 07/11/2016 à 19:49

Philippe Cochet s'occupera de son cas, je l'espère. Loin de Lyon !!!!

Signaler Répondre

avatar
poupoum le 07/11/2016 à 17:48

il sera à la Région pour 30 ans !!!!!
c'est la gauche qui va être triste

Signaler Répondre

avatar
allez, jeune vieux Wauquiez ! plus haut, encore plus haut ! le 07/11/2016 à 17:12

la haute Loire? pas assez loin !
il lui faudrait plutot la la très très très haute Loire, altitude lune.
Sûr qu'il va adorer l’atmosphère lunaire !

Signaler Répondre

avatar
A BIENTOT le 07/11/2016 à 15:56

L'avenir de Wauquiez? il peut aller à pole emploi, je m'en fou

Signaler Répondre

avatar
Was für ein W?! le 07/11/2016 à 15:56

TRES LOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN!!!!! ON EN VEUX PLUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUS

Signaler Répondre

avatar
Philippe. le 07/11/2016 à 14:51

Déjà qu'il est mal en point avec l' A45 !!!

Signaler Répondre

avatar
retour en Haute Loire le 07/11/2016 à 14:01

Ill a pris soin d'affirmer que son soutien "n'est ni inconditionnel, ni aveugle". Il a oublié "opportuniste" ?
Nous lui souhaitons un bel avenir en Haute Loire. Loin, loin, loin, ... de Lyon.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.