Les champignons toujours radioactifs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les champignons toujours radioactifs en Auvergne-Rhône-Alpes
DR

Certains champignons cueillis en Auvergne-Rhône-Alpes, 30 ans après la catastrophe de Tchernobyl, sont toujours radioactifs.

La Criirad vient de communiquer le bilan des analyses menées sur 38 échantillons de champignons ramassés dans la région à l’automne 2015. 36 comportaient du cesium 137, un élément radioactif.

Ainsi, un bolet bai, ramassé dans la Loire, affichait 3 000 becquerels par kilo sec, alors que la norme européenne se situe à 600 Bq/kg de champignons frais.


Néanmoins, le risque de développer un cancer en consommant occasionnellement ces champignons sont minimes, selon les spécialistes. La Criirad conseille simplement d’en limiter la consommation.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Communiqué EDF le 16/11/2016 à 13:18

Les champignons radioactifs on en a pas mal au sénat et au gouvernement, apres le dîner au fouquets et la sieste à l'assemblée ils se réveillent toujours avec un petit rôt ,pour nous prouver leur bonne santé.

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 16/11/2016 à 12:30

l'energie nucléaire ne pollue pas et elle est propre, c'est EDF qui le dit donc c'est vrai.

Signaler Répondre

avatar
source ? le 16/11/2016 à 12:13

Le rapport entre poids sec/frais est autour de un pour cinq et donc les valeurs trouvées collent plutôt bien à la norme. J'aimerai donc bien avoir la source de cette info pour comprendre ce que j'ai raté.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.