Bluely s’installe enfin à l’aéroport Lyon-Saint-Exupery

Bluely s’installe enfin à l’aéroport Lyon-Saint-Exupery
illustration d'image - Lyonmag

Le service de véhicules électriques en autopartage, initié par la Métropole et lancé par le groupe Bolloré vient de s’amarrer à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

L’aéroport accueille donc 7 bornes, placées sur le parking P4, face à la gare de TGV, sur une zone entièrement dédiée aux véhicules électriques.

Pour Philippe Bernand, le président du directoire d’Aéroport de Lyon, "la station implantée sur le site de l’aéroport Saint-Exupéry, élargit l’offre proposée à nos passagers en termes d’accessibilité et contribue à répondre à notre volonté de maîtriser notre impact environnemental".

Pour un trajet type qui relie l’aéroport au centre de Lyon d’environ une demi-heure, l’utilisateur devra débourser 6 euros au minimum.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
raph_69280 le 06/01/2017 à 12:10

pour mémoire la délégation accordée pour le RHONE EXPRESS est le fruit du Conseil Général du Rhône présidé par Michel MERCIER et non de Gérard COLLOMB qui a récupéré l'équipement avec la création de la Métropole de LYON.
Ce dernier n'est en rien responsable de cette délégation de service public

Signaler Répondre

avatar
ThomasLyon2 le 06/01/2017 à 09:20

Combien coute Bluely à la métropole? car à Paris, ce n'est pas gratuit:
https://www.contrepoints.org/2017/01/06/276883-autolib-mairie-de-paris-dauto-loupe

Signaler Répondre

avatar
zmatt le 13/12/2016 à 21:17

C'est bien là que l'on voit le scandale du rhone express. 15€ pour 5km de voie ferrée. 3€ le km si c'est pas prendre les gens pour des pigeons. Je suis content de voir une arrivé de la concurrence. Je ne sais pas quel a été la folie de Collomb de signer un monopole de 20 ans pour la société Rhône alpes express.

La ou on se rend compte du probleme c'est que faire un Lyon-Paris via geneve est moins cher qu'un vol direct Lyon-Paris, tout ça a cause du prix exorbitant de cette navette.

J’étais moi même utilisateur régulier de l’aéroport de Lyon. Depuis la fin des navettes low cost, je n'ai plus mis un pied là bas. L'aéroport est détruit par cette navette et les pouvoirs public s'en moque. Ce n'est pas ce même aéroport qui veut devenir le 2° plus grand de France ? Triste.

Signaler Répondre

avatar
Mumu. le 12/12/2016 à 17:21

Toute nouvelle concurrence est bonne pour l'usager.

Signaler Répondre

avatar
???? le 12/12/2016 à 16:23

Et est ce que la société Rhône Express va porter plainte contre Bolloré, comme elle l'a fait par l'intermédiaire du sytral en 2013 ?
Les lions vont ils se manger entre eux ?
Parce que si aucune action en justice de Rhône Express envers Bolloré, alors je demande le rétablissement des bus low-cost entre Saint Ex. et Lyon ou Meyzieu.
https://www.lyonmag.com/article/59867/le-sytral-et-le-departement-s-8217-attaquent-a-la-navette-low-cost-vers-saint-exupery
ou
https://www.lyonmag.com/article/77327/rhnexpress-exige-et-obtient-la-suppression-de-la-desserte-tcl-de-l-8217-aroport-saint-exupry

Signaler Répondre

avatar
Gégé la Magou!lle le 12/12/2016 à 15:54

Ca va faire de la concurrence aux copains de Collomb et cie, j'ai nommé les exploitants de RhôneExpress, qui voient leur monopole menacé !

Signaler Répondre

avatar
MisterDams le 12/12/2016 à 15:44

Même en ajoutant le péage, ça me parait correct comme tarif... Moins cher que RhôneExpress !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.