Une enquête ouverte pour établir l’itinéraire d’Anis Amri en France et à Lyon

Une enquête ouverte pour établir l’itinéraire d’Anis Amri en France et à Lyon
La gare de la Part-Dieu, où Anis Amri a pris le train jeudi - LyonMag

Chahuté par l’opposition, le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a réclamé "la plus grande prudence" concernant les informations sur le passage d’Anis Amri en France.

Il a annoncé l’ouverture d’une enquête par le procureur de la République de Paris afin de retracer le parcours du principal suspect de l’attentat de Berlin, abattu vendredi matin à Milan en Italie.

Dans ses affaires, les carabinieri ont retrouvé un billet de train entre la France et l’Italie. Les médias transalpins ont évoqué la ville de Chambéry comme dernière étape française pour Anis Amri, qui aurait pris un train en Savoie pour rejoindre Turin, avant de prendre un nouveau train pour Milan.
Vendredi soir, Europe 1 révélait que le Tunisien en cavale avait transité par la gare de la Part-Dieu à Lyon jeudi pour rallier Chambéry.


Quand et comment Anis Amri a rejoint la capitale des Gaules restent des questions sans réponse et qui seront des priorités pour l’enquête ouverte en France. Les caméras de vidéosurveillance des gares sont en cours d’exploitation.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Alain Tairieur le 26/12/2016 à 16:38

En France, il est plus difficile pour les supporters de foot de se déplacer que les islamistes.
CQFD

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.