Braillard vs professionnels de la montagne : la mise au point du ministère des Sports

Braillard vs professionnels de la montagne : la mise au point du ministère des Sports
Thierry Braillard - LyonMag

Une partie de la montagne est en colère.

Jeudi, le Syndicat interprofessionnel de la montagne, l’Union nationale des accompagnateurs en montagne et l’Association de défense des droits des moniteurs et entraîneurs de ski annonçaient avoir saisi la Cour de justice de la République pour dénoncer le marché du "recyclage", qui consiste à imposer tous les six ans une formation continue aux guides et accompagnateurs en montagne sous peine de perdre leur autorisation d’exercice.

Patrick Kanner et Thierry Braillard soupçonnés de "conflits d’intérêt", ils ont réagi vendredi dans un communiqué de leur ministère.
 
"La saisine de l’Inspection Générale, la publication du rapport de la mission de contrôle en découlant, ainsi que le suivi de ces conclusions et de leur mise en œuvre par la Tutelle, témoignent de la volonté de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et de Thierry Braillard, d’assurer un meilleur fonctionnement de l’ENSM et de ses activités. D’ailleurs, comme il est observé dans le rapport de l’Inspection Générale "l’analyse et les commentaires parfois détaillés des "points à surveiller" et une concentration de préconisations ne doivent pas pour autant conduire à considérer l’ENSM comme un établissement peu fiable dans son fonctionnement et sa gestion ou peu performant […]". Le rapport note également qu’il "jouit d’un taux de reconnaissance et d’un capital d’estime particulièrement importants".

Les ministres continueront à prendre de manière volontariste les mesures qui apparaîtront nécessaires à cet effet, dans l’objectif de conforter l’action et le rayonnement de l’école nationale des sports de montagne", écrit le ministère des Sports.

Si la Cour de justice de la République doit rendre sa décision dès le mois d’avril, les avocats de Thierry Braillard se réservent le droit de porter plainte pour dénonciation calomnieuse car les suspicions des différents syndicats et associations sont "infondées" selon l’élu lyonnais.

Tags :

braillard

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Moi le 24/02/2017 à 18:25

encore un coup de Madame Collomb contre ce pauvre Braillard ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.