Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Doriane Corsale, entourée des maires de Mions et Saint-Priest - LyonMag

Législatives : Corsale et Girard avancent… pour mettre Les Républicains face au mur

Doriane Corsale, entourée des maires de Mions et Saint-Priest - LyonMag

Dans un communiqué rendu public ce mercredi, la candidate non officielle des Républicains Doriane Corsale, annonce que Christophe Girard, élu à Vénissieux dans l’opposition à Michèle Picard également candidate PCF dans la 14e circonscription, sera son suppléant en cas de succès aux législatives du 18 juin prochain.

Il s’agit surtout pour Doriane Corsale, 1ère adjointe de Saint-Priest, de montrer que la décision des instances parisiennes des Républicains de réserver la 14e circonscription à l’UDI et donc à Maurice Iacovella, ne passera pas facilement sur le terrain.

 

Forte du sentiment de représenter le choix majoritaire des militants les Républicains, Doriane Corsale propose toujours à son partenaire de l’UDI une primaire pour les départager.

 

Elle reconnait toutefois que les choses sont figées par les présidentielles qui ont lieu dans moins d’un mois, et que ce n'est qu'ensuite que les accords prendront forme définitive pour les élections législatives du 11 et 18 juin 2017.

 

@lemediapol



Tags : legislatives 2017 | corsale |

Commentaires 9

Déposé le 31/03/2017 à 16h30  
Par Christiane_Débridé Citer

Martin David a écrit le 31/03/2017 à 11h26

Bien sur qu'elle a raison d'y aller Doriane, c'est la mieux placé à Droite pour l'emporter mais c'est surtout celle qui a le plus a proposer.

Saint-Priest te soutient à fond !

Je suis admiratif de votre enthousiasme et de votre foi en l’impossible. Les scientifiques n’ont toujours pas compris pourquoi les cétacés s’échouaient en bande lorsque l’un d’entre eux avait décidé de mourir.
Pour ce faire, je leurs conseillerait de se tourner vers vous pour comprendre ce phénomène, ça doit s’appeler la maladie de l’idiotie.
Je pense que dans votre vie antérieure, vous deviez être un peu dauphin ! Allez donc vous procurer un aileron en plastique, on vous identifiera un peu plus facilement le jour du naufrage au bord de la 14eme circonscription.

Déposé le 31/03/2017 à 11h44  
Par Même pas en rêve Citer

Martin David a écrit le 31/03/2017 à 11h26

Bien sur qu'elle a raison d'y aller Doriane, c'est la mieux placé à Droite pour l'emporter mais c'est surtout celle qui a le plus a proposer.

Saint-Priest te soutient à fond !

"Saint-Priest te soutient à fond !"

Non non!

Déposé le 31/03/2017 à 11h26  
Par Martin David Citer

Bien sur qu'elle a raison d'y aller Doriane, c'est la mieux placé à Droite pour l'emporter mais c'est surtout celle qui a le plus a proposer.

Saint-Priest te soutient à fond !

Déposé le 31/03/2017 à 11h14  
Par Rabah_FODIL Citer

Présenter une candidature dissidente sur la 14ème circonscription du Rhône est, me semble-t-il, une décision hasardeuse. En effet, un accord a été conclu entre les (LR) et l’UDI et l’investiture a été officiellement accordé au centre-droit représenté par Maurice Iacovella. Mais Gilles GASCON, Doriane CORSALE, Philippe Meunier, Philippe COCHET… en ont décidé autrement.
Jusque-là rien de surprenant compte tenu du manque de leadership du maire (LR) de St Priest, privé depuis quelques mois de ces deux hémisphères cérébraux, Catherine LAVAL et Éric FROMAIN, tous deux 1er adjoints démissionnaires. En prenant le risque de faire perdre son propre camp (LR-UDI), la dissidente s'attirera tôt ou tard les foudres du parti, qui peut-être, la sanctionnera par l'exclusion, plus ou moins temporaire, selon la gravité du cas. Dans un passé pas si lointain, certains Hommes politiques ont déjà écopé en d'une «exclusion provisoire» de trois ans (voire plus) pour avoir passé outre des accords ou pour avoir candidaté face à des ministres et/ou des députés sortants.
En pratique, le sort du dissident dépend surtout du résultat de l'élection. C'est la loi de la démocratie : c'est celui qui gagne qui a raison. D’ailleurs, avec Gilles GASCON, c’est toujours le dernier qui a parlé qui a raison… Les dissidents victorieux sont en effet rapidement réintégrés dans la plupart des cas. Parfois, une période de pénitence s'impose.
Mais pour un(e) perdant(e), la sanction peut être rude. Pour celles et ceux dont la candidature a fait perdre leur propre camp, la défaite peut entraîner la fin de leur carrière politique.
Rabah FODIL
http://themis-estlyonnais.fr

Déposé le 31/03/2017 à 09h08   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Gouène Citer

Skorbut a tout à fait raison de tracer le véritable profil de Doriane Corsale. Une femme sans aucune conviction, opportuniste ; dotée d'un arrivisme sans fin ; et surtout qui n'y comprend rien ! Et c’est ça qui est censée nous représenter à l'assemblée ! Pauvre France, cher pays de mon enfance, ou s’arrêtera cette déchéance ! Ne vous ridiculisez pas davantage, votre compétence est du niveau de votre Maire Gilles Gascon, c'est-à-dire pas très élevé. Restez lucide, la veste est beaucoup trop grande pour vous, et vous servira de manteau. Même si l’on peut comprendre, qu’après votre longue traversée du désert au chômage, le gout de l'aloyau et bien meilleurs que celui du blanc de poulet, avec un tel appétit, vous risquez l’indigestion ! Madame, il vous faut encore grandir et croyez moi sans aucun jeux de mots !

Déposé le 31/03/2017 à 00h38  
Par sans souci Citer

@skorbut : et vous , avez vous le courage de vous présenter à une élection ? Aucun parti ne finance un candidat ..... Cela permet seulement d'avoir une visibilité médiatique.....mais vous pouvez toujours faire un chèque, avec provision, à l'ordre de son mandataire financier si vous vous inquiétez......

Déposé le 31/03/2017 à 00h33  
Par sans souci Citer

GO GO GO DORIANE, une femme "qui en a" ......

Déposé le 30/03/2017 à 13h59  
Par Faudilien Citer

Excellente campagne de Doriane CORSALE pour l'instant !

Ca va le faire !

Déposé le 30/03/2017 à 13h49  
Par Skorbut Citer

Doriane Corsale :
- au chômage avant les élections municipales de 2014.
- Adjointe (LR) en charges des affaires sociales en 2014, après l'élection du maire Gilles GASCON.
- fléchée conseillère métropolitaine en 2014 (donc pas élus par le peuple).
- Désignée 1ère adjointe par Gilles GASCON après les démissions successives des deux 1er adjoints en 2016 (Catherine LAVAL et Eric FROMAIN).
- A ce jour, aucune intervention en séance du conseil métropolitain. C'est un peu léger quand on veut prétendre à une des plus hautes fonction de l'état !
- Aucune compétence avérée en matière politique, économique, urbanistique, d'éducation, de transport, de déplacement...

Et aujourd'hui "madame" veut devenir député sans avoir obtenue l'investiture de son camp LR. Pensait-elle peût-être, qu'en parrainant un candidat mis en examen pour détournement de fonds public, abus de biens sociaux, escroquerie aggravée, faux et usage de faux,...(Fillon pour ne pas le citer), que celui-ci reviendrait sur les accords signés avec l'UDI. Comment financera t-elle sa campagne sans l'étiquette LR ? Son mandataire financier doit être aussi tordu que Fillon !

N'importe comment, depuis leur élection accidentelle en 2014 (merci hollande) cet exécutif San Priods ne respecte rien ! Une bonne claque sur la 14ème circo leur remettra peut-être les idées en place.

Plus la peine de coller des affiches "Hollande ça suffit", L'ex futur président ne se représentera pas. Comment, chère Doriane, allez vous semer la confusion dans l'esprit des électeurs pour occulter votre incompétence politique ?

Aller, 10 de mieux pour voir !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.