Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Des supporters lyonnais lors de OL-Besiktas - LyonMag.com

Incidents OL-Besiktas : des supporters lyonnais en veulent au club

Des supporters lyonnais lors de OL-Besiktas - LyonMag.com

Les incidents en marge du quart de finale aller de la Ligue Europa entre l’OL et Besiktas vont encore faire parler dans les jours à venir.

C’était bouillant jeudi soir en marge de la rencontre entre Lyon et Besiktas. De nombreux incidents sont à signaler. D’abord, des bagarres sur le parvis du Parc OL puis dans le Virage Sud de l’enceinte lyonnaise où des supporters turcs ont lancé des pétards sur les Lyonnais, ce qui a engendré l’envahissement de terrain et le départ du stade de quelques supporters des Gones, inquiets.

 

Pour Flo, capo du groupe Lyon 1950 (Virage Sud), ces incidents étaient prévisibles. "Le plus triste dans cette histoire c’est que cela faisait des jours et des semaines qu’on le savait. On savait que cela allait se passer comme ça, c’est pour cela qu’on en veut à l’OL et à l’organisation qui était en charge d’organiser cet événement. Ils n’ont pas été au niveau", nous a-t-il confié, agacé par la situation.

 

Le responsable de ce groupe de supporters regrette qu’ils n’y aient pas eu plus de contrôles des billets lors de la mise en vente des places. "Une fois qu’il y a 20 000 personnes qui rentrent par la même porte d’accès, qui vont dans la même tribune, je ne vois pas trop comment cela peut bien se passer. Le problème vient de la vente de billets. Ils auraient dû plus contrôler à qui il vendait les places".

 

"Les supporters lyonnais n’étaient plus en sécurité"

 

Flo nous raconte comment la situation est vite devenue invivable dans le Virage Sud. "Les supporters turcs placés au-dessus de nous avaient des pétards, qui avaient passé la fouille et ils en ont lancé des dizaines sur la tribune inférieure qui étaient remplies de supporters de Lyon. Donc là, ça a créé des mouvements de foule parce que ce n’étaient pas des petits pétards de feu d’artifice, c’étaient des gros pétards qui, pour le coup étaient, très dangereux", nous a expliqué ce supporter présent lors des événements.

 

A partir de là, les supporters des Gones n’avaient pas d’autre choix que de fuir cette zone du stade "où ils ne sentaient plus en sécurité, où ils n’étaient plus en sécurité". "C’est alors que Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, a décidé de prendre ses responsabilités pour venir parler avec les supporters du Virage Sud du Parc OL pour leur demander « de retourner en tribune pour ne pas perdre la rencontre sur tapis vert".

 

"On lui a dit qu’on ne pouvait pas retourner dans les tribunes tant qu’on se prenait des pétards dessus", a réagi Flo. Pour le capo de "Lyon 1950", l’intervention au micro du président du club rhodanien a permis un retour au calme. S’il souligne le geste fort du boss de l’OL de passer la première mi-temps avec les supporters, Flo, comme ses troupes, regrette que JMA ait dû en arriver là.

 

"C’est un peu l’OL et donc Aulas qui ont créé ce climat de tension et d’insécurité avec une gestion catastrophique de la billetterie. Mais c’était tout de même un geste fort qui a permis au match de commencer et de bien se dérouler", nous a-t-il expliqué.

 

Les prochains jours détermineront si l’OL sera sanctionné par l’UEFA après cette soirée qui restera dans les mémoires des supporters lyonnais.



Tags : incidents | ol | besiktas | Virage Sud | Parc OL | aulas |

Commentaires 24

Déposé le 15/04/2017 à 16h47  
Par kikoololl Citer

tricolorecouillu a écrit le 15/04/2017 à 16h25

Vivent les identitaires !!!!!!

tu portes bien ton pseudo, couillusurinternet

Déposé le 15/04/2017 à 16h25   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par tricolorecouillu Citer

Vivent les identitaires !!!!!!

Déposé le 15/04/2017 à 16h25  
Par Les mythos de la Traboule.. Citer

Observateur a écrit le 14/04/2017 à 15h54

Aulas n'a rien calmé, c'est la trentaine d'identitaires qui a investi la tribune turc qui a ramené le calme après leur départ.
C'est seulement à ce moment là que les supporters turcs ont cessé de se comporter en conquérants agressifs.
CQFD !

Les identitaires..des golios qui se prennent pour les guerriers de Leonidas, mais qui dans le monde réel ont provoqué une fuite générale de l´ensemble du virage Sud vers la pelouse..(fuite de tout le monde, y compris des fameux "guerriers spartiates")
Et qui après coup, sans honte, prétendent avoir "protégé ceux qui voulaient venir tranquille en famille et qui n´en ont rien a battre de votre politique d´extrême droite..

Déposé le 15/04/2017 à 16h17  
Par ils se réveillent enfin ?.. Citer

Il aura fallu ces évènements pour que Aulas et Lyon 1950 se rendent compte qu´accueillir des nazillons et des identitaires violents dans leur virage peut poser problème a ceux qui veulent venir tranquille ou en famille..
Ça fait 3 semaines que les nazillons du virage Sud provoquaient les Carsi sur internet..
(ils détestent ce groupe d´ultras du Besiktas, réputés de gauche, laics et antifascistes.)
On n´a jamais entendu ni Aulas ni Lyon 1950 évoquer le problème que constitue la présence de cette centaine de hools d´extrême droite qui pensent faire la loi dans ce virage.

Déposé le 15/04/2017 à 11h50  
Par blutch Citer

Bazar a écrit le 14/04/2017 à 18h01

Quel manque d'organisation !! Comment ce fait il que des gros pétards soient passés au contrôle, ce n'est pas rassurant !! Cela aurait pu être des explosifs encore plus dangereux !! Pauvre France il est temps que ça change !! Vivement le 7 Mai !!!

Mais quelle naïveté... Vous pouvez continuer à croire toutes les sirènes des champions de la sécurité, mais il est impossible d'empêcher des pétards dans un stade, aussi gros soient ils, dès lors qu'ils rentrent dans un calecon ou autres. L'imagination ne manque pas. Ex si vous avez une personne avec un faux plâtre, vous faîtes comment pour vérifier? Vous le cassez dans le doute? Et oui, avec une bombe malheureusement le risque est le même, mais ce n'est pas vrai que dans un stade. Dans tous les lieux publics (métros, places...) ou privés mais ouvert aux publics (centres commerciaux, aéroports..) vous restez à la merci d'un taré. Vous pouvez mettre autant de flics ou de système de sécurité, dès lors que vous avez une file d'attente ou un rassemblement, il faut surtout prier pour que les fous soient identifiés avant qu'ils ne passent à l'action. Aucun pays n'échappe actuellement au terrorisme, même si les civils sont armés (Etats Unis), ou dans un état très policier (Russie), avec des frontières soit disant fermées.

Déposé le 15/04/2017 à 08h01  
Par pilou01 Citer

Fouille plus que légère. .. sans compter ceux sans billet qui passent de force. Et j'en passe ! Sport de merde.

Déposé le 15/04/2017 à 08h01   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Fin des sport pro Citer

Une fois plus le foot fait la démonstration de ses supporters abrutis, qu'ils soient Russes, Allemands,Turcs ou tout simplement de Marseilles de Paris ou Lyon. Il faut arrêter le sport professionnel et la compétition, cela rendra au sport son esprit de camaraderie. Cette violence n'existe pas gymnastique ou en volley, pas de professionnels, pas d'argent pas d'enjeu et à l'arrivée pas d'agressivité, CQFD

Déposé le 14/04/2017 à 22h50  
Par sakura Citer

certains se demandent comment des gros pétards, bien c'est simple il suffit soit de les mettre dans vos chaussettes ou dans votre pantalon et à moins de faire une fouille au corps de chaque supporter..

Déposé le 14/04/2017 à 22h00  
Par un brin de lucidité Citer

J'en ai marre de lire chaque jour sur ce site le mot AULAS. On dirait que le destin de Lyon dépend de la vie de ce vrai nobody dehors de Lugdunum. J'ai zéro respect pour cette entité.

Déposé le 14/04/2017 à 21h52  
Par Belzébuth Citer

Ouste a écrit le 14/04/2017 à 15h47

Les colonnes turques qui sifflent la Marseillaise avec la bénédiction des milices d'extrême-gauche lyonnaise, non merci !
Ni à Lyon, ni ailleurs en France !
Merci pour ce coup de projecteur à quelques jours de la présidentielle... ça ouvrira les yeux des centaines de milliers de téléspectateurs sur l'intégration des populations extra-européennes !

point godwin des trolls d'extrème droite atteint en 1 seul post !
bravo !

Déposé le 14/04/2017 à 18h01   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Bazar Citer

Quel manque d'organisation !! Comment ce fait il que des gros pétards soient passés au contrôle, ce n'est pas rassurant !! Cela aurait pu être des explosifs encore plus dangereux !! Pauvre France il est temps que ça change !! Vivement le 7 Mai !!!

Déposé le 14/04/2017 à 17h45  
Par Petaudier Citer

Aulas a pris le pognon, de quoi voulez-vous parler ?
Il serait temps de hiérarchiser les valeurs dans ce pays !

Déposé le 14/04/2017 à 17h34  
Par Plucégrau Pluçapace Citer

jeudi13 a écrit le 14/04/2017 à 17h19

il ne faut pas oublier que dans le virage Sud, il y avait des familles qui avaient pris des places via leurs C.E. Et je peux vous dire que le petard qui est tombé à 1 mètre de nous etait vraiment gros, après ceci nous nous sommes réfugiés dans les escaliers, ne pouvons pas descendre car des bagarres éclataient dans le hall du virage. Aucune information, aucune aide des stadiers quasi inexistants, les gens restaient dans les escaliers ne sachant pas ou aller, soit dans les tribunes ou les petards tombaient et les mecs se battaient, soit dans le hall ou à l'intérieur on se battaient et à l'exterieur du hall (cad dehors) ca se battait aussi. Conclusion : pour un stade qui se dit familial, je dis Organisation honteuse car sécurisation des personnes nulle, intervention sur les rixes entre supporters trop lente sans parler des fouilles ou tu ne peux pas prendre un sac à dos car DANGER...mais ou tu te retrouves avec des pétards-fumigènes-bombes agricoles...bref la totale...

Je confirme.
Sans l'intervention des identitaires, il y aurait pu avoir des morts si ces valeureux citoyens décriés par les islamogauchistes n'avaient pas refoulé ces hordes d'agresseurs ottomans.

Déposé le 14/04/2017 à 17h34  
Par jeudi13 Citer

La solution?
L'intelligence de mettre les visiteurs turcs juste au dessus des supporters lyonnais, était vraiment une idée très judicieuse... des filets anti projections auraient pu être mis…connaissant le comportement tout a fait exemplaire des supporters du besiktas. Il faudra revoir tout ca.

Déposé le 14/04/2017 à 17h19  
Par jeudi13 Citer

il ne faut pas oublier que dans le virage Sud, il y avait des familles qui avaient pris des places via leurs C.E. Et je peux vous dire que le petard qui est tombé à 1 mètre de nous etait vraiment gros, après ceci nous nous sommes réfugiés dans les escaliers, ne pouvons pas descendre car des bagarres éclataient dans le hall du virage. Aucune information, aucune aide des stadiers quasi inexistants, les gens restaient dans les escaliers ne sachant pas ou aller, soit dans les tribunes ou les petards tombaient et les mecs se battaient, soit dans le hall ou à l'intérieur on se battaient et à l'exterieur du hall (cad dehors) ca se battait aussi. Conclusion : pour un stade qui se dit familial, je dis Organisation honteuse car sécurisation des personnes nulle, intervention sur les rixes entre supporters trop lente sans parler des fouilles ou tu ne peux pas prendre un sac à dos car DANGER...mais ou tu te retrouves avec des pétards-fumigènes-bombes agricoles...bref la totale...

Déposé le 14/04/2017 à 16h45  
Par Ouste Citer

c'est impossible a écrit le 14/04/2017 à 16h17

la gestion de la billeterie est mauvaise dit l'article. Mais il ne dit pas pourquoi . Parce que quand on vend un billet à quelqu'un , on ne peut pas savoir s'il s'agit d'un supporter du Besiktas ( qui peut etre francais, anglais, allemand ou de n'importe qu'elle nationalité) ou d'un supporter de l'OL !
Comment savoir qu'il s'agit d'un supporter du club turc ?
Et c'est la deuxieme question : comment connaitre le club pour lequel l'acheteur du billet vient au stade ? Par quel moyen ?
Enfin, les abrutis qui utilisent des petards les ont introduit de maniere illegal dans le stade : sont ils sanctionnés grace à la vidéo surveillance ? (il me semble qu'il y a plusieurs dizaines de caméras au parc OL !!)
Pour moi la question est : y a t'il un moyen fiable d’empêcher un abruti de faire entrer un pétard dans le parc ? (un spécialiste de la sécurité entendu à la radio évoque 4minutes minimum de contrôle pour avoir 80% de chance de trouver le pétard, 4min multiplié par 20 000 personnes, ça fait 80 000 minutes , divisés par 100 entrées , ça fait 800 minutes soit un boulot de 13h20min
par entrée, donc un début de contrôle et d'entrée à 6h du matin , pour un match à 21h !! C'est IMPOSSIBLE !! on parle de sécurité , mais avec autant de monde , c'est IMPOSSIBLE d'assurer la sécurité !!)
J'aimerais bien savoir si quelqu'un connait la technique pour contrôler 50 000 personnes en disons 4h de temps avec efficacité réelle (ça fait 208 personnes /minutes , ca suppose donc 208 points de contrôle pour 1 min de controle/pers ou 832 points de contrôle pour 4 minutes !!)

On peut n'ouvrir qu'une billetterie physique.
Limiter la vente à 2 places par personnes.
De cette façon seuls les lyonnais peuvent être assurés d'avoir une place. Les supporters turcs venant d'Allemagne restent là-bas...
Le risque c'est évidemment que le stade ne soit pas rempli.
Risque que JMA n'a pas voulu prendre...

Déposé le 14/04/2017 à 16h25  
Par JANMARYALAPAYNE Citer

Observateur a écrit le 14/04/2017 à 15h54

Aulas n'a rien calmé, c'est la trentaine d'identitaires qui a investi la tribune turc qui a ramené le calme après leur départ.
C'est seulement à ce moment là que les supporters turcs ont cessé de se comporter en conquérants agressifs.
CQFD !

ah ah ah.

Déposé le 14/04/2017 à 16h25  
Par JANMARYALAPAYNE Citer

vive marine a écrit le 14/04/2017 à 16h08

En espérant que ca ouvrira les yeux de certaines personnes

aux borgnes par exemple ?

Déposé le 14/04/2017 à 16h17  
Par c'est impossible Citer

la gestion de la billeterie est mauvaise dit l'article. Mais il ne dit pas pourquoi . Parce que quand on vend un billet à quelqu'un , on ne peut pas savoir s'il s'agit d'un supporter du Besiktas ( qui peut etre francais, anglais, allemand ou de n'importe qu'elle nationalité) ou d'un supporter de l'OL !
Comment savoir qu'il s'agit d'un supporter du club turc ?
Et c'est la deuxieme question : comment connaitre le club pour lequel l'acheteur du billet vient au stade ? Par quel moyen ?
Enfin, les abrutis qui utilisent des petards les ont introduit de maniere illegal dans le stade : sont ils sanctionnés grace à la vidéo surveillance ? (il me semble qu'il y a plusieurs dizaines de caméras au parc OL !!)
Pour moi la question est : y a t'il un moyen fiable d’empêcher un abruti de faire entrer un pétard dans le parc ? (un spécialiste de la sécurité entendu à la radio évoque 4minutes minimum de contrôle pour avoir 80% de chance de trouver le pétard, 4min multiplié par 20 000 personnes, ça fait 80 000 minutes , divisés par 100 entrées , ça fait 800 minutes soit un boulot de 13h20min
par entrée, donc un début de contrôle et d'entrée à 6h du matin , pour un match à 21h !! C'est IMPOSSIBLE !! on parle de sécurité , mais avec autant de monde , c'est IMPOSSIBLE d'assurer la sécurité !!)
J'aimerais bien savoir si quelqu'un connait la technique pour contrôler 50 000 personnes en disons 4h de temps avec efficacité réelle (ça fait 208 personnes /minutes , ca suppose donc 208 points de contrôle pour 1 min de controle/pers ou 832 points de contrôle pour 4 minutes !!)

Déposé le 14/04/2017 à 16h08   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par vive marine Citer

En espérant que ca ouvrira les yeux de certaines personnes

Déposé le 14/04/2017 à 16h03  
Par CQ Citer

Ouste a écrit le 14/04/2017 à 15h47

Les colonnes turques qui sifflent la Marseillaise avec la bénédiction des milices d'extrême-gauche lyonnaise, non merci !
Ni à Lyon, ni ailleurs en France !
Merci pour ce coup de projecteur à quelques jours de la présidentielle... ça ouvrira les yeux des centaines de milliers de téléspectateurs sur l'intégration des populations extra-européennes !

Il y aura toujours des trolls.

Déposé le 14/04/2017 à 15h54  
Par Observateur Citer

Aulas n'a rien calmé, c'est la trentaine d'identitaires qui a investi la tribune turc qui a ramené le calme après leur départ.
C'est seulement à ce moment là que les supporters turcs ont cessé de se comporter en conquérants agressifs.
CQFD !

Déposé le 14/04/2017 à 15h54  
Par CQ Citer

Gestion catastrophiques, des têtes doivent tomber !

Déposé le 14/04/2017 à 15h47  
Par Ouste Citer

Les colonnes turques qui sifflent la Marseillaise avec la bénédiction des milices d'extrême-gauche lyonnaise, non merci !
Ni à Lyon, ni ailleurs en France !
Merci pour ce coup de projecteur à quelques jours de la présidentielle... ça ouvrira les yeux des centaines de milliers de téléspectateurs sur l'intégration des populations extra-européennes !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.