Lyon : condamné après avoir été identifié grâce l'empreinte de son oreille

Lyon : condamné après avoir été identifié grâce l'empreinte de son oreille
Le tribunal correctionnel de Lyon - LyonMag

Un cambrioleur professionnel a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal correctionnel de Lyon. L'empreinte de son oreille a permis de lui attribuer une trentaine de cambriolages.

Cet homme de 46 ans était devenu un expert. Arrivé en France il y a plus de 25 ans, cet Algérien avait sévi aux Pays-Bas et à Paris par le passé, comme l'indique Le Progrès qui a pu se rendre à l'audience.

Il opérait à Lyon entre septembre 2014 et mars 2016. Ses quartiers de prédilection : le cours Lafayette, le 6ème arrondissement de Lyon et Caluire. Il ne cherchait à dérober que des bijoux et du matériel multimédia.

Gardé à vue en janvier 2016, les policiers de la brigade générale ont eu du flair. L'homme, qui se présentait alors comme un certain Djamel, a été filé par les fonctionnaires, persuadés qu'il s'agissait bien du "voleur à l'oreille" qui sévissait depuis quelques temps.

Soupçonné puis identifier grâce à son empreinte auriculaire

Les policiers lui sont tombés dessus à la sortie d'un immeuble qu'il venait de cambrioler, rue Viala dans le 3ème arrondissement. L'homme était alors accompagné d'un guetteur. La perquisition menée par la suite au domicile du suspect a permis de retrouver une quantité considérable de matériel informatique, de bijoux ainsi qu'un appareil destiné à évaluer les métaux précieux.

Méticuleux et prudent, le larron ne s'introduisait dans les logements qu'en fin de matinée et prenait le soin d'effacer ses empreintes digitales sur les poignées de portes. Seulement voilà, les techniques d'indentification ne se limitent plus aujourd'hui qu'à ces empreintes-là. C'est en effet celle de son oreille, déposée sur une porte alors qu'il tentait probablement d'écouter ce qu'il se passait de l'autre côté de celle-ci, qui a permis de lui attribuer une trentaine de cambriolages.

Lors des auditions, l'accusé s'est muré dans le silence. Face à lui, le procureur a requis une peine de 6 ans d'emprisonnement, ramené à 4 ans par le tribunal correctionnel. Son complice a quant à lui écopé de six mois avec sursis.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jeansais le 04/05/2017 à 18:59

Il n'aurait pas dû prêter l'oreille...!

Signaler Répondre

avatar
sami69 le 04/05/2017 à 13:19
euh a écrit le 04/05/2017 à 11h13

encore un militant FN pour l'application de la charia ?

BOUGRE DE FASCISTE

Signaler Répondre

avatar
VG le 04/05/2017 à 11:47
euh a écrit le 04/05/2017 à 11h13

encore un militant FN pour l'application de la charia ?

euh....on n'apprécie plus l'humour ?
Le FN a t'il à ce point noircit tes neurones pour ne plus t'en affranchir.....et de penser à eux (à euh, ah ah ah..) à tout moment ?
Pense à rester zen mon frère, sinon tu mérite une petite visite chez l'homme en blanc.

Signaler Répondre

avatar
euh le 04/05/2017 à 11:13
VG a écrit le 04/05/2017 à 11h08

Celui-là mérite un tableau de Van Gogh.

encore un militant FN pour l'application de la charia ?

Signaler Répondre

avatar
VG le 04/05/2017 à 11:08

Celui-là mérite un tableau de Van Gogh.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.