Képénékian, Kimelfeld : qui sont les probables nouveaux patrons de Lyon par intérim ?

Képénékian, Kimelfeld : qui sont les probables nouveaux patrons de Lyon par intérim ?
Gérard Collomb, David Kimelfed et Georges Képénékian - LyonMag

Ce mercredi, Gérard Collomb a enfin vaincu le sort en faisant son entrée au gouvernement d'Edouard Philippe. En se mettant au service d'Emmanuel Macron, le sénateur-maire de Lyon, président de la Métropole, sera obligé de laisser derrière lui son fief. Et donc de laisser les manettes plus tôt que prévu à ses lieutenants.

Un nouveau maire de Lyon : Georges Képénékian ?

Le conseil municipal de Lyon devra prochainement voter pour désigner un nouveau maire en remplacement de Gérard Collomb. Il est prêt, il s'y préparait à chaque remaniement ministériel du quinquennat de François Hollande : Georges Képénékian, actuel 1er adjoint chargé de la Culture et des Grands Evènements devrait reprendre le flambeau.

Respecté au sein de la majorité, et au-delà, Képé est le successeur naturel de Gégé pour cette fin de mandat. D'autant qu'il ne représente pas de danger pour la mainmise de Collomb sur le territoire.

Le chirurgien urologue de Saint-Joseph Saint-Luc, grand militant de la cause arménienne, hausse rarement le ton, se fait peu d'ennemis, a l'oeil malicieux mais n'aime pas trop qu'on lui rappelle son mimétisme avec DSK.

Le nom de Richard Brumm pourrait également circuler. L'adjoint aux Finances est un proche de Gérard Collomb, et son profil d'homme de droite au service de la gauche colle parfaitement à l'ambiance macroniste actuelle.

Et si David Kimelfeld était servi en avance ? Il est le dauphin désigné de Gérard Collomb pour reprendre la mairie centrale en 2020

David Kimelfeld vit plus difficilement que Georges Képénékian la pression qui lui a été mise par ce statut de grand successeur adoubé. En off, ses proches regrettent qu'il soit obligé de faire tout ce que lui dicte le cabinet de Gérard Collomb, y compris lors de la scission entre socialistes et macronistes de ces derniers mois. David Kimelfeld était alors le patron de la fédération du PS du Rhône, et son comportement en a choqué plus d'un, notamment via son refus de s'impliquer dans les primaires de la gauche.

Se retrouver aux manettes d'un mastodonte, en avance, sera l'occasion pour lui de prouver qu'il n'est pas une simple marionnette de Gérard Collomb. Même si l'on imagine mal ce dernier occulter complètement ce qu'il se trame dans son territoire où il a l'habitude, depuis 2001, de faire la pluie et le beau temps.

Le cas de la Métropole de Lyon est plus compliqué. Gérard Collomb n’a pas la majorité, ou plutôt seul lui l’a puisqu’il convainc de nombreux maires de droite sur son nom.
Avec Jean-Paul Bret (PS) fâché à cause des législatives, ce serait un risque énorme de perdre la Métropole s’il quittait son poste de président.

Mise à jour sur la Métropole à 17h30 : contre toute attente, Gérard Collomb abandonnera aussi son siège de président. Une vraie bataille se prépare.

Le prochain conseil de la Métropole a lieu lundi 22 mai. Quant au conseil municipal, ce sera la semaine suivante, le 29 mai. Des dates qui pourraient être historiques pour la Ville de Lyon. Même si ces nouvelles élections ressemblent davantage à un intérim. Gérard Collomb lui devra se montrer suffisamment efficace pour réaliser trois ans minimum à la tête de son ministère, survivre à l’issue des législatives en juin. Et il a déjà prévenu qu’il souhaiterait réaliser un dernier mandat de président de la Métropole en 2020.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
indigestion le 20/05/2017 à 21:40

Si c'est kepénekiàn on sera obligés de bouffer des keuftés !!!! Attention aux indigestions !!

Signaler Répondre

avatar
Le Petit Pop le 19/05/2017 à 09:03

Et pourquoi pas Hélène Geoffroy pour la Métropole?!

C'est une ancien ministre et elle n'est pas Lyonnaise ce qui pourrait plaire et à Jean-Paul Bret et aux maires Synergie...

Signaler Répondre

avatar
ah le 17/05/2017 à 21:14

Ah les bande de jaloux ! LoL C'est sur qu'au vu de vos commentaires, vous feriez mieux ?! Non bien sûr ... on se demande pourquoi vous n'y êtes pas ?! Allee bosser et fermer vos gueules et restez à votre place.

Signaler Répondre

avatar
Dodo69 le 17/05/2017 à 19:31

On peut pas se reposer un peu, vous ressortirez couteaux et petites phrases dans une semaine... les pauvres pommes que nous sommes n'en peuvent plus...

Signaler Répondre

avatar
kasneh le 17/05/2017 à 19:11

2020 serait pour G.Collomb un mandat de trop.

Signaler Répondre

avatar
thierry braillard ! le 17/05/2017 à 17:49

Ç est l heure pour Thierry braillard ! Il va se consacrer entièrement aux municipales qui arrivent

Signaler Répondre

avatar
Fritch le 17/05/2017 à 16:13
Lugdu a écrit le 17/05/2017 à 15h35

Les barons socialistes encore au pouvoir ...

Soyons honnêtes, il s'agit de socialistes particulièrement centristes.

Signaler Répondre

avatar
electeurs le 17/05/2017 à 16:09

Il faut faire de nouvelles élections démocratiques a Lyon plutôt que nous imposer un palliatif intérimaire qui sera contrôle par gégé depuis le ministère de l'intérieur Place beauvau à Paris !!!

Signaler Répondre

avatar
lionne le 17/05/2017 à 16:03

Collomb fait un bras d'honneur à Lyon et à la Métropole

Signaler Répondre

avatar
Lugdu le 17/05/2017 à 15:35

Les barons socialistes encore au pouvoir ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.