Il avait accusé les gendarmes du Rhône sur Facebook, l'escroc a reconnu avoir tout inventé

Il avait accusé les gendarmes du Rhône sur Facebook, l'escroc a reconnu avoir tout inventé
Photo d'illustration - LyonMag

Depuis ce week-end, un message racontant la mésaventure d'un habitant de Saône-et-Loire tournait sur les réseaux sociaux.

Entraînant des réactions de haine envers les gendarmes du Rhône. Et pour cause, le trentenaire expliquait avoir pris deux auto-stoppeurs la semaine dernière. Ces derniers l'avaient menacé et forcé à les conduire jusqu'à Belleville-sur-Saône. Là, ils auraient mis le feu à son véhicule avant de l'abandonner. Lorsque les gendarmes sont intervenus, ils ont mis en doute la version du trentenaire.

Ce dernier expliquait ensuite sur Facebook avoir été "violenté" et "moqué" par les militaires alors qu'il était en plein désarroi. D'où les messages d'insultes pullulant sur Internet.

Selon le Progrès, l'individu a attendu d'être convoqué à la gendarmerie lundi pour reconnaître avoir tout inventé. Il a admis avoir mis le feu à son véhicule pour toucher l'assurance. Pour ces faits d'escroquerie présumée, il sera jugé en août à Villefranche.
Mais la gendarmerie ne veut pas le laisser s'en sortir aussi facilement, elle envisage de porter plainte pour outrages sur les réseaux sociaux.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gepetto? Papa salaud! le 11/07/2017 à 12:51
gepetto a écrit le 11/07/2017 à 11h38

vous en êtes ?

NON,désolé car je ne me sent pas français.

Signaler Répondre

avatar
gepetto le 11/07/2017 à 11:38
Pinocchio a écrit le 11/07/2017 à 11h24

À l'image ne nos politiques qui ont montré l'exemple,les francais sont devenus menteurs et mythomanes dans leur majorité.

vous en êtes ?

Signaler Répondre

avatar
Pinocchio le 11/07/2017 à 11:24

À l'image ne nos politiques qui ont montré l'exemple,les francais sont devenus menteurs et mythomanes dans leur majorité.

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 11/07/2017 à 10:54

Et les gendarmes devraient également poursuivre tous ceux qui ont mis leurs avis "gratuits et à charge" envers eux, sans avoir eu l'intelligence de vérifier, au préalable, la véracité des faits par d'autres supports médias,...radios, journaux....etc...
Le monde doit arrêter de croire que parce que c'est écrit sur le net, c'est vrai, et surtout les sujets en rapport avec les forces de l'ordre.
Un monde virtuel dangereux qui se prépare si personne n'y prends garde !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.