Un Limonois meurt à Lyon après avoir été poignardé par un collègue

Un Limonois meurt à Lyon après avoir été poignardé par un collègue
Illustration - LyonMag

Dans la nuit de ce jeudi à vendredi, un homme originaire de Limonest et âgé de 25 ans est décédé à l'hôpital Édouard-Herriot de Lyon après avoir été poignardé.

Les faits remontent au mercredi 15 août. Alors qu'il effectue une livraison à Belley dans l'Ain, un jeune homme travaillant pour une société de déménagement dardilloise s'est violemment fait agresser par son collègue de travail.

Sans que l'on sache vraiment pourquoi, ce dernier s'est attaqué au Limonois alors qu'ils étaient tous deux dans l'ascenseur du bâtiment qu'ils venaient de livrer. L'agresseur a sorti un couteau de sa poche et a porté plusieurs coups à sa victime, alors que cette dernière a tenté de se défendre à coups de poing. Il a ensuite pris la fuite, avant de revenir sur les lieux de l'agression et de se rendre aux forces de l'ordre.

Grièvement blessée, la victime a été prise en charge par le Samu avant d'être transportée par hélicoptère à l'hôpital lyonnais Édouard-Herriot. Elle est décédée de ses blessures (notamment à l'abdomen) dans la nuit de ce jeudi à vendredi.

Selon Le Progrès, le mis en cause n'a pas été en mesure d'expliquer son geste. Lors de son audition par les gendarmes de Belley, il a tenu des "propos incohérents, voire délirants", rapporte le quotidien. Les deux hommes semblaient à peine se connaître et ne pas avoir de différends qui pourraient être l'origine de cette dramatique altercation.

L'agresseur a été présenté à un psychiatre après avoir été placé en garde à vue. Il devait être présenté au tribunal de Bourg-en-Bresse ce vendredi afin d'être mis en examen pour homicide.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Chacun pour soi. le 02/04/2018 à 09:03
MA FRANCE A MAL a écrit le 01/04/2018 à 12h32

Déplorable comme commentaire!!
Et vous n'êtes MALHEUREUSEMENT pas le seul!
Pour votre gouverne,
le jeune de 25 ans, Français d'origine Marocaine, s'est fait poignarder sauvagement par un bon blanc 100% de chez nous!!! (Issu d'une famille à soucis...) donc Chuuuuut et mea culpa Svp!!
Au lieu de commenter pour vomir vos haines Islamophobe ayez plutôt un mot pour les victimes et leurs familles peut importe leurs couleurs, religions, orientations sexu' ou autres... il y a mort d'homme un peu de respect!

Ta france est divisée en multitudes de communautés irréconciliables.c’est TA france ,c’est pas la mienne,comme tu dis.

Signaler Répondre

avatar
MA FRANCE A MAL le 01/04/2018 à 12:32
Sherlock a écrit le 21/08/2017 à 17h26

Encore une agression d'un individu aux troubles psychiatriques selon l'article.

Mon Cher Watson, j'ai une petite idée sur le profil de l'agresseur et de la victime.

Déplorable comme commentaire!!
Et vous n'êtes MALHEUREUSEMENT pas le seul!
Pour votre gouverne,
le jeune de 25 ans, Français d'origine Marocaine, s'est fait poignarder sauvagement par un bon blanc 100% de chez nous!!! (Issu d'une famille à soucis...) donc Chuuuuut et mea culpa Svp!!
Au lieu de commenter pour vomir vos haines Islamophobe ayez plutôt un mot pour les victimes et leurs familles peut importe leurs couleurs, religions, orientations sexu' ou autres... il y a mort d'homme un peu de respect!

Signaler Répondre

avatar
pascale le 22/08/2017 à 08:48

Courage à sa famille. Qu'il repose en Paix .... Ce monde devient complètement fou ....

Signaler Répondre

avatar
Sherlock le 21/08/2017 à 17:26

Encore une agression d'un individu aux troubles psychiatriques selon l'article.

Mon Cher Watson, j'ai une petite idée sur le profil de l'agresseur et de la victime.

Signaler Répondre

avatar
Mimi et daph le 21/08/2017 à 15:35

C'est un jeune homme qui est décédé
Quelqu'un de bien issue d'´une famille respecter et respectable
Paix à son âme
Courage à sa famille

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 21/08/2017 à 11:02
Treille a écrit le 20/08/2017 à 19h49

Mais vous êtes un taliban du pinard en fait c'est ça ?

Non -- rien de religieux dans mon opposition contre l'alcool dans la France contemporaine. Un reflet de bon sens et de certaines réalités médicales.

Signaler Répondre

avatar
CPLF le 21/08/2017 à 07:14

Encore un fou quoi ...... mais un fou de son dieu !,,

Signaler Répondre

avatar
Arrête la beuh. le 20/08/2017 à 20:20
vixi a écrit le 20/08/2017 à 17h19

C'est in homme ou une femme ou un trans parce qu'on ne pige rien à cet article

Toi, tu devais tailler l'école petite.tu as des problèmes de compréhension je pense.

Signaler Répondre

avatar
schlasse le 20/08/2017 à 19:55

il se ballade quand même avec un couteau sur lui.... rien d anormal?
le coup de la folie passagère, c est un peu facile! il se balade avec un couteau, et menace ses collègues... jusqu'ici tout va bien

Signaler Répondre

avatar
Treille le 20/08/2017 à 19:49
un brin de lucidité a écrit le 20/08/2017 à 12h46

J'espère qu'on a pu établir le taux d'alcoolémie de l'assassin lors de son arrestation. Les violences et le vin saint font un duo banal et omniprésent sur le territoire français.

Mais vous êtes un taliban du pinard en fait c'est ça ?

Signaler Répondre

avatar
L'auto entrepreneur. le 20/08/2017 à 18:26

Cà,c'est ce que l'on'appelle un mauvais collègue de travail. Comme quoi ,il vaut mieux être seul que mal accompagné.

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 20/08/2017 à 18:08

@Vixi
Le journaliste a employé le terme de "victime". Dans la langue française ce mot est féminin donc il est normal que l'on écrive "LA victime a été blessée" ou bien "ELLE a succombé à ses blessures". Je ne vois pas ce qui est incompréhensible dans l'article si on manie la langue française avec finesse...

Signaler Répondre

avatar
vixi le 20/08/2017 à 17:19

C'est in homme ou une femme ou un trans parce qu'on ne pige rien à cet article

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 20/08/2017 à 12:46

J'espère qu'on a pu établir le taux d'alcoolémie de l'assassin lors de son arrestation. Les violences et le vin saint font un duo banal et omniprésent sur le territoire français.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.