Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Stéphane Bouillon - DR

Le préfet de la Région PACA pour remplacer celui du Rhône (officiel)

Stéphane Bouillon - DR

Henri-Michel Comet vit ses dernières heures en préfecture du Rhône ce mercredi matin.

Mise à jour à 14h45 : On connait maintenant le nom du remplaçant de Xavier Inglebert. Emmanuel Aubry a été nommé secrétaire général de la Préfecture du Rhône. Il occupait cette même fonction à la préfecture de la Loire-Atlantique.

 

Mise à jour 11h40 : Comme attendu, le Conseil des ministres a officiellement nommé Stéphane Bouillon préfet du Rhône.

 

Article initial : A l'occasion du conseil des ministres, il sera remplacé manu militari, désigné responsable du couac administratif ayant entraîné la libération de l'assaillant de Marseille, parti ensuite tuer deux jeunes femmes dans la cité phocéenne.

Arrivé seulement en février dernier, Henri-Michel Comet sera accompagné dans sa chute par son secrétaire général Xavier Inglebert.

 

Selon nos informations confirmées par celles de la Provence, son remplaçant est déjà connu dans le Rhône. Il s'agit de Stéphane Bouillon, actuel préfet de la Région PACA, en poste depuis août 2015.
Passé par la Région Alsace et la Corse notamment, il fut directeur de cabinet de Claude Guéant au ministère de l'Intérieur.

 

Pour l'anecdote, Stéphane Bouillon avait prêté sa résidence privée de préfet à Emmanuel Macron cet été pour les vacances du président de la République. Et il est intéressant de noter qu'il a été condamné par le passé à 800 euros d'amende avec sursis pour avoir validé un communiqué de presse sans le lire, ce dernier désignait pourtant à tort un individu comme étant un terroriste.

Il a également été condamné pour faute en avril dernier dans le cadre de l'affaire des permis illégaux de Coti Chiavari en Corse. Malgré des avis défavorables de la Direction départementale des territoires, il avait délivré, la veille de son départ de Corse, quatre permis de construire pour "réhabilitation de ruines" alors que le projet concernait un restaurant et des villas.



Tags : préfet du Rhône | comet | Bouillon |

Commentaires 30

Déposé le 13/10/2017 à 18h31  
Par Parce que c'est notre projeeet ! Citer

Haute-Vienne a écrit le 13/10/2017 à 16h03

À "parce que c'est....."

Cette réponse est intéressante pour les lecteurs mais partielle.
Le ministre de l'Intérieur doit aussi tenir compte de ce que le ministre de la justice.
Il ne peut pas prétendre agir seul
( il y a déjà des dysfonctionnements tels ceux que vous citez)
comme il le fait actuellement.

Oui bien sur le ministère de la justice doit réformer. Mais je ne vois aucun signe dans les déclarations et actions de M. Macron d'une quelconque volonté de réformer la justice et de mieux lutter contre le terrorisme et l'insécurité.

Tout ce qu'il a fait depuis le début c'est encourager les licenciements et donner encore plus d'argent aux riches.

Et les français laissent faire.

Déposé le 13/10/2017 à 17h23  
Par Haute-Vienne Citer

Haute-Vienne a écrit le 13/10/2017 à 16h03

À "parce que c'est....."

Cette réponse est intéressante pour les lecteurs mais partielle.
Le ministre de l'Intérieur doit aussi tenir compte de ce que le ministre de la justice.
Il ne peut pas prétendre agir seul
( il y a déjà des dysfonctionnements tels ceux que vous citez)
comme il le fait actuellement.

Erratum ( il manque un mot) :
"Le ministre.de l'intéeieur... doit tenir compte ....de ce que DIT ET FAIT le ministre de la justice"

Déposé le 13/10/2017 à 16h03  
Par Haute-Vienne Citer

Parce que c'est notre projeeet ! a écrit le 13/10/2017 à 12h04

Alors, 2 choses :

la retenue pour vérification du droit au séjour d'un étranger :

seul la police peut prendre cette décision. Si elle était appliquée systématiquement, il faudrait ouvrir des milliers voire des dizaine de milliers de place en centre de retention.

Collomb n'augmentera pas le nombre de place car le gouvernement préfere dépenser notre argent pour les jeux olympiques.



Ensuite : l'obligation de quitter le territoire. C'est le préfet qui décide. La personne notifiée d'une OQTF a 30 jours pour partir. Autant dire qu'en 30 jours elle a le temps de commettre un paquet de méfaits si elle le souhaite.

Quelle est la solution de Collomb ? Se promener dans les rues et proposer aux touriste de se faire prendre en photo avec le minister of police.

À "parce que c'est....."

Cette réponse est intéressante pour les lecteurs mais partielle.
Le ministre de l'Intérieur doit aussi tenir compte de ce que le ministre de la justice.
Il ne peut pas prétendre agir seul
( il y a déjà des dysfonctionnements tels ceux que vous citez)
comme il le fait actuellement.

Déposé le 13/10/2017 à 12h04  
Par Parce que c'est notre projeeet ! Citer

Haute-Vienne a écrit le 12/10/2017 à 21h52

Il ne suffit pas de cibler les responsabilités administratives, comme si elles étaient les seules en cause. Les formations de jugement, les juges d'instruction et les juges d'application des peines sont compétents aussi pour lutter contre le terrorisme et il y a là aussi des dysfonctionnements fàcheux comme le rappelle l'assassinat de l'abbé Hamel. M. Collomb donne accroire qu'il est seul à lutter contre les dysfonctionnements administratifs mais il doit tenir compte aussi des dysfonctionnements judiciaires : Mme Belloubet a aussi son mot à dire ; qu'il ne néglige pas cela.

Alors, 2 choses :

la retenue pour vérification du droit au séjour d'un étranger :

seul la police peut prendre cette décision. Si elle était appliquée systématiquement, il faudrait ouvrir des milliers voire des dizaine de milliers de place en centre de retention.

Collomb n'augmentera pas le nombre de place car le gouvernement préfere dépenser notre argent pour les jeux olympiques.



Ensuite : l'obligation de quitter le territoire. C'est le préfet qui décide. La personne notifiée d'une OQTF a 30 jours pour partir. Autant dire qu'en 30 jours elle a le temps de commettre un paquet de méfaits si elle le souhaite.

Quelle est la solution de Collomb ? Se promener dans les rues et proposer aux touriste de se faire prendre en photo avec le minister of police.

Déposé le 12/10/2017 à 21h52  
Par Haute-Vienne Citer

post politique a écrit le 12/10/2017 à 10h26

Dans cette affaire, le gouvernement a été réactif face à cette défaillance de l'Etat.
Ceci étant dit, on peut se poser la question de savoir si la réponse était adaptée tout en affirmant que même dans l'Administration, l'adage "responsable, mais pas coupable" ne s'applique pas.
Les responsabilités se situent à 2 niveaux : l'agent de permanence qui n'a pas osé déranger l'Autorité suprême et le Préfet ou son adjoint qui, semble-t-il, n'ont pas su organiser le suivi de la chaîne d'éloignement qui relève du corps préfectoral.
Pour le premier niveau, qu'en est-il ?
Pour le deuxième niveau, on observera que limogeage ne signifie pas licenciement.
Un des problèmes de l'Administration ,est que trop souvent, les responsabilités se diluent dans le trop plein de responsables.Au final, on ne sait qui doit être sanctionné et comment?

Il ne suffit pas de cibler les responsabilités administratives, comme si elles étaient les seules en cause. Les formations de jugement, les juges d'instruction et les juges d'application des peines sont compétents aussi pour lutter contre le terrorisme et il y a là aussi des dysfonctionnements fàcheux comme le rappelle l'assassinat de l'abbé Hamel. M. Collomb donne accroire qu'il est seul à lutter contre les dysfonctionnements administratifs mais il doit tenir compte aussi des dysfonctionnements judiciaires : Mme Belloubet a aussi son mot à dire ; qu'il ne néglige pas cela.

Déposé le 12/10/2017 à 16h17  
Par Stop Citer

Marre des choses qui ne changent jamais, de la mainmise du pouvoir sur les médias, du déni de démocratie constant, des arrangements entre puissants ?

Boycottez les grands groupes médiatiques !

ça tombe bien, un nouveau média a vu le jour, il est totalement indépendant et objectif :
https://www.youtube.com/watch?v=eWlW5PUJUkE

Déposé le 12/10/2017 à 15h59  
Par Stop Citer

Natasha Polony explique pourquoi ce que Collomb a fait ne sert a rien et pourquoi les juges sont responsables d'une manière générale :
https://www.youtube.com/watch?v=xv4_6-kTLqs a partir de 7min15)

Déposé le 12/10/2017 à 10h42  
Par garanties à vie des fonctionnaires Citer

post politique a écrit le 12/10/2017 à 10h26

Dans cette affaire, le gouvernement a été réactif face à cette défaillance de l'Etat.
Ceci étant dit, on peut se poser la question de savoir si la réponse était adaptée tout en affirmant que même dans l'Administration, l'adage "responsable, mais pas coupable" ne s'applique pas.
Les responsabilités se situent à 2 niveaux : l'agent de permanence qui n'a pas osé déranger l'Autorité suprême et le Préfet ou son adjoint qui, semble-t-il, n'ont pas su organiser le suivi de la chaîne d'éloignement qui relève du corps préfectoral.
Pour le premier niveau, qu'en est-il ?
Pour le deuxième niveau, on observera que limogeage ne signifie pas licenciement.
Un des problèmes de l'Administration ,est que trop souvent, les responsabilités se diluent dans le trop plein de responsables.Au final, on ne sait qui doit être sanctionné et comment?

bon diagnostic mais je crains que pour votre interrogation sur les sanctions envisagées,très peu sont effectuées mis à par une mutation pour déplacer " le problème" .les cas de licenciement pour faute lourde sont d'une rareté voir inexistants notamment pour des postes de hauts fonctionnaires

Déposé le 12/10/2017 à 10h26  
Par post politique Citer

Dans cette affaire, le gouvernement a été réactif face à cette défaillance de l'Etat.
Ceci étant dit, on peut se poser la question de savoir si la réponse était adaptée tout en affirmant que même dans l'Administration, l'adage "responsable, mais pas coupable" ne s'applique pas.
Les responsabilités se situent à 2 niveaux : l'agent de permanence qui n'a pas osé déranger l'Autorité suprême et le Préfet ou son adjoint qui, semble-t-il, n'ont pas su organiser le suivi de la chaîne d'éloignement qui relève du corps préfectoral.
Pour le premier niveau, qu'en est-il ?
Pour le deuxième niveau, on observera que limogeage ne signifie pas licenciement.
Un des problèmes de l'Administration ,est que trop souvent, les responsabilités se diluent dans le trop plein de responsables.Au final, on ne sait qui doit être sanctionné et comment?

Déposé le 12/10/2017 à 08h49  
Par maladroit Citer

Un peu maladroit je trouve, suite au couac que l'on sait qui a involontairement permis l'attentat de Marseille, de remplacer le préfet du Rhône par celui de PACA où a eu lieu l'attentat de Nice qui a révélé les multiples failles....

Déposé le 11/10/2017 à 21h22  
Par Lyonnais. Citer

Dans notre république, comment et pourquoi un ministre de l'intérieur peut nommer un préfet qui a failli à sa fonction dans plusieurs de ses précédentes mandatures ?
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/le-prefet-autorise-le-rejet-des-boues-rouges-dans-le-parc-national-des-calanques_17513
http://www.ulevante.fr/prefet-de-corse-du-sud-condamnation-pour-faute/
A la lecture des condamnations du préfet S.Bouillon, comment et pourquoi un premier ministre et un président de la république peuvent entériner ce choix ?

Que se passe t'il à Lyon et sa région pour y installer un tel représentant de l'état ???
Quels sont les dessous et les desseins de cette nomination ?

Quid de l'intégrité morale de nos ministres en fonctions, eux qui se doivent être garants de l'état de droit ?

Notre république "marche à l'envers", et encore au détriment du citoyen !!
Que doit on encore craindre comme affaires sur Lyon et région avec l'arrivée du nouveau préfet ?
On a déjà eu notre quota de ces affaires........

Post monétaire Déposé le 11/10/2017 à 13h42  
Par Post monétaire Citer

Madame Irma a écrit le 11/10/2017 à 11h07

le rapport est ici :
http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2879951?documentId=3145486

c'est a toi de le lire

Merci pour le lien !

On admirera les conclusions :
des manques de moyens monétaires.

Le préfet aurait-il été un fusible ? :D

Déposé le 11/10/2017 à 13h24  
Par Haute-Vienne Citer

Madame Irma a écrit le 11/10/2017 à 13h05

tu es un snob

et bien, j'assume.
L'impolitesse n'est pas de mise dans un débat.

On voit déjà ce que cela donne en haut-lieu.


Haute-Vienne

(succédant à "Bellac", mon pseudonyme ayant été utilisé indûment depuis une heure)

Déposé le 11/10/2017 à 13h12  
Par Stop Citer

c'est donc une coïncidence

Déposé le 11/10/2017 à 13h05  
Par Madame Irma Citer

Bellac a écrit le 11/10/2017 à 12h33

et à vous

(merci, madame, mademoiselle, monsieur, d'utiliser des formules de politesse, même pour un forum de discussion : je ne suis ni un copain à vous, ni un adversaire à votre égard)

aussi, et à tous les lecteurs de vérifier si ce contradictoire a été respecté.

Souvent, des rapports administratifs ou "déontologiques" présentant une connotation disciplinaire ressemblent à des lynchages et des règlements de compte. Les juges commencent à s'intéresser à ces dérives (heureusement que les règles du procès équitable, celles de la CEDH "veillent" à encadrer ces excès).

tu es un snob

Déposé le 11/10/2017 à 12h53  
Par lolio Citer

Un bon collaborateur en somme. Est ce que cela en fait un bon serviteur de la République ? J'en doute.

Déposé le 11/10/2017 à 12h33  
Par Bellac Citer

Madame Irma a écrit le 11/10/2017 à 11h07

le rapport est ici :
http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2879951?documentId=3145486

c'est a toi de le lire

et à vous

(merci, madame, mademoiselle, monsieur, d'utiliser des formules de politesse, même pour un forum de discussion : je ne suis ni un copain à vous, ni un adversaire à votre égard)

aussi, et à tous les lecteurs de vérifier si ce contradictoire a été respecté.

Souvent, des rapports administratifs ou "déontologiques" présentant une connotation disciplinaire ressemblent à des lynchages et des règlements de compte. Les juges commencent à s'intéresser à ces dérives (heureusement que les règles du procès équitable, celles de la CEDH "veillent" à encadrer ces excès).

Déposé le 11/10/2017 à 12h20  
Par @Stop Citer

Stop a écrit le 11/10/2017 à 10h10

Lisez sa biographie sur wikipedia, vous serez choqués.

C'est lui qui avait preté sa maison à M. Macron cet été pour les vacances.

Il a aussi été condamné par la justice pour un dysfonctionnement dans une affaire lié au terrorisme !

Oui, enfin c'est une maison de fonction, qui appartient à l’État.

Post monétaire Déposé le 11/10/2017 à 11h48  
Par Post monétaire Citer

Et il a apparemment également approuvé le déversement des boues rouges dans un parc naturel.

Encore un bon gardien du système ! :D

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Stephane-Bouillon-un-nouveau-prefet-au-CV-deja-bien-charge

Déposé le 11/10/2017 à 11h07  
Par Madame Irma Citer

Bellac a écrit le 11/10/2017 à 10h56

On aimerait moins d'effets de manche, moins de tambours et trompettes pour annoncer l'événement (tout ce ramdam parce que c'est M. Collomb qui joue au ministre de l'Intérieur, mais qui en tant que maire de Lyon fut bien silencieux sur ce sujet, c'est peu dire).

Une haute autorité a commis une faute, c'est certain, et elle devait être sanctionnée (j'espère au moins que le rapport de l'Inspection contient des éléments de contradictoire : on ne le sait pas, aux journalistes de nous le dire) mais il est plus important de savoir si à l'avenir, les lois existantes contre le terrorisme seront appliquées de façon efficace et coordonnée par toutes les institutions compétentes, administratives comme judiciaires.
Le meurtre de l'abbé Hamel, en juillet 2016, a déjà révélé une incohérence en la matière. C'est plutôt de cela qu'il faut parler à présent : c'est urgent, plus urgent que de prolonger un état d'urgence sous le déguisement d'une autre loi à promulguer, un état d'urgence qui s'est révélé inefficace.... et qui en outre, porte atteinte aux libertés fondamentales.

le rapport est ici :
http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2879951?documentId=3145486

c'est a toi de le lire

Déposé le 11/10/2017 à 10h56  
Par Bellac Citer

On aimerait moins d'effets de manche, moins de tambours et trompettes pour annoncer l'événement (tout ce ramdam parce que c'est M. Collomb qui joue au ministre de l'Intérieur, mais qui en tant que maire de Lyon fut bien silencieux sur ce sujet, c'est peu dire).

Une haute autorité a commis une faute, c'est certain, et elle devait être sanctionnée (j'espère au moins que le rapport de l'Inspection contient des éléments de contradictoire : on ne le sait pas, aux journalistes de nous le dire) mais il est plus important de savoir si à l'avenir, les lois existantes contre le terrorisme seront appliquées de façon efficace et coordonnée par toutes les institutions compétentes, administratives comme judiciaires.
Le meurtre de l'abbé Hamel, en juillet 2016, a déjà révélé une incohérence en la matière. C'est plutôt de cela qu'il faut parler à présent : c'est urgent, plus urgent que de prolonger un état d'urgence sous le déguisement d'une autre loi à promulguer, un état d'urgence qui s'est révélé inefficace.... et qui en outre, porte atteinte aux libertés fondamentales.

Déposé le 11/10/2017 à 10h50  
Par Rasle bol 69 Citer

Copinage, copinage... et le terrorisme il connait puisqu'il était préfet de Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis 2 ans. Ses diverses condamnations en disent long.

Déposé le 11/10/2017 à 10h42  
Par copainetcoquin Citer

Merci pour les vacances à Marseille!

Déposé le 11/10/2017 à 10h10  
Par Stop Citer

Lisez sa biographie sur wikipedia, vous serez choqués.

C'est lui qui avait preté sa maison à M. Macron cet été pour les vacances.

Il a aussi été condamné par la justice pour un dysfonctionnement dans une affaire lié au terrorisme !

Déposé le 11/10/2017 à 10h05  
Par bwaaaaaaah Citer

Tant que Inglebert ne revient pas au CNRS...

Déposé le 11/10/2017 à 09h36  
Par farfadet Citer

on retiendra qu une belle bourde de tout un système humain est sanctionné par le départ d'une de ses tetes

j espere que ce sera la même chose avec les autres institutions, et que l on verra des magistrats/juges éjecté après avoir pris des décisions laxistes envers des délinquants qui récidivent...

a moins que tout ceci ne soit que du théâtre....????

Déposé le 11/10/2017 à 09h16  
Par stop Citer

D'apres l'article il a l'air moins compétent que l'autre, mais il connaît du monde...


Aurait il fait l'ENA ?

Déposé le 11/10/2017 à 08h47  
Par koresh Citer

On croit rêver ! les préfectures n'avaient pas accès au système d'information des centres de rétention. C'est donc çà la séparation des pouvoirs.

Déposé le 11/10/2017 à 08h19  
Par le biggeur Citer

encore un copain de MACRON, voyou trafiquant et on en passe !!!!c'est toute la meme compagnie il faut faire AVEC!!!!!!!

Déposé le 11/10/2017 à 07h57  
Par Préfet au-dessus de la Loi... Citer

C'est une escroc ou un macroniste?
Remarquez, c'est à peu près la même chose...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.